vendredi 24 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Artistes en ville > Culture

Denis Pépin

Un Lévisien nommé Maître de traditions vivantes

Les + lus

Passionné de musique traditionnelle, Denis Pépin en fait sa mission de transmettre son savoir à ses élèves et au public afin de continuer de faire vivre cette tradition. Photo : Catherine D'Amours

12 avr. 2024 06:53

Faisant partie de la troisième cohorte à recevoir la reconnaissance de Maître de traditions vivantes, programme du Conseil québécois du patrimoine vivant, le Lévisien Denis Pépin a reçu cet honneur pour ses connaissances et son partage de l’accordéon diatonique dans la musique traditionnelle.

«Ce n’est pas tout le monde qui te dit toutes les semaines que c’est important ce que tu fais, mais là je pense que j’en ai la preuve. Je ne suis qu’un de ceux qui méritent d’avoir ça. Cette fois-ci c’est moi et je le prends», souligne Denis Pépin.

Originaire de Saint-Basile-de-Portneuf, Denis Pépin a toujours accordé une place importante à la musique traditionnelle. Au départ, il l’a découvert en l’écoutant à la maison. Il a ensuite commencé à apprendre le piano à 6 ans de manière autodidacte et a accompagné plusieurs messes de ses 11 ans à ses 15 ans. Il s’initie ensuite à 15 ans à l’accordéon diatonique auprès de musiciens de sa région.

À l’âge de 18 ans, il avait déjà joué avec de grands musiciens de la musique traditionnelle, dont Philippe Bruneau et le Lévisien, Jean Carignan. Son parcours auprès de divers musiciens de ce style lui aura permis d’avoir plusieurs opportunités de prestations, comme à la première édition de la Transat Québec Saint-Malo en 1984 et sa participation à un documentaire sur la musique traditionnelle avec la BBC, média public britannique.

 Transmission de la culture québécoise

 Bien que la musique trad prenne de plus en plus de place au Québec dans des mélanges de différents genres musicaux, Denis Pépin, lui, tient à continuer de partager son savoir de la musique traditionnelle comme elle était à l’origine. Il ne lit pas la musique et apprend en écoutant et en regardant. Afin de partager son savoir, il enseigne depuis 1981 l’accordéon diatonique à des gens de tous les niveaux. Il a aussi participé à de multiples concerts, dont en France et aux États-Unis.

«Ce n’est pas juste une musique pour swing la bacaisse, ça peut aussi être une musique où on peut s’asseoir et écouter un concert. C’est une habitude de connaître les pièces et de les reconnaître [pour les apprécier]. Quand tu ne les entends jamais, c’est difficile», explique Denis Pépin.

Il compte déjà plusieurs albums à son actif, où les intéressés pourront découvrir les pièces du folklore québécois. Avec le titre de Maître de traditions vivantes, Denis Pépin voit aussi les prochains projets qui sont à venir pour lui.

«Cette reconnaissance m’apporte des opportunités de faire quelques conférences et je vais aller jouer avec ma femme dans un festival d’accordéons en Espagne. Ce que j’attends de ce prix, c’est que ça puisse servir à d’autres aussi», conclut Denis Pépin.

Les + lus