lundi 15 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Moments de sagesse

À chacun sa peur

Les + lus

17 avr. 2024 10:01

Il semble que chaque vieux porte encore en lui certaines peurs de sa jeunesse. Ni la famille ni l’école n’ont pu les effacer entièrement.

Par Léopold Castonguay
 

Lors d’une conversation récente, un ami et moi avons énuméré nos peurs. J’ai regroupé sous le vocable de la peur toutes les manifestations s’y référant. Il s’agit d’affolement, d’alarme, d’effroi, d’épouvante, de frayeur, frisson, frousse, panique, terreur, angoisse, trouille, crainte, anxiété, etc.

Ça se décline ainsi. J’ai peur de :

- La mort;

- De la vie;

- De vieillir;

- De revenir à l’enfance;

- Des RPA;

- Des soins à domicile déficients;

- La guerre;

- De la trêve pour préparer l’attaque;

- De l’éducation sans professeur;

- Du professeur sans éducation (comment peut-il donner le goût d’apprendre);

- Du décrochage scolaire;

- Du décrochage social;

- De l’élève qui n’apprend rien de son professeur;

- Du professeur qui n’apprend rien à ses élèves;

- De l’intimidation à l’école;

- De l’intimidation dans la société;

- Du manque de tolérance;

- Du trop de doléances;

- De l’homme blessant;

- De l’homme blessé;

- Des révoltes;

- Des soumis;

- Des services à la baisse.

La liste pourrait s’allonger indéfiniment. À vous de la continuer. En conclusion, il faut se souvenir que la peur est mauvaise conseillère. Elle est capable de freiner tout effort vers la réussite. Une peur sur dix a une chance d’être réelle. C’est moins que la note de passage. La réussite loge donc du côté des antonymes à la peur : la hardiesse, l’audace, la confiance, etc.

P.-S. : Les conseils, c’est comme l’huile de ricin, on veut bien en donner, mais on déteste en avaler. (Josh Billings, humoriste américain, 1818-1885)

Les + lus