mercredi 17 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Main-d'œuvre > Affaires

Postes vacants

Les tensions diminuent dans la grande région de Québec

Les + lus

Photo : Zach Zook - Unsplash

22 sept. 2023 09:07

Selon les plus récentes données publiées par Statistique Canada, au deuxième trimestre de 2023, il y avait 32 905 postes vacants dans la grande région de Québec, soit respectivement 23 995 dans la Capitale-Nationale et 8 910 en Chaudière-Appalaches. C’est une baisse de 20 % du nombre de postes vacants pour les deux régions par rapport au même trimestre en 2022.

Selon les calculs de Québec International, le taux de postes vacants était à 3,9 % en Chaudière-Appalaches au deuxième trimestre de 2023, une baisse de 2,8 points de pourcentage par rapport à la même période en 2022.

Il s'agit d'une première depuis longtemps puisque ce taux n'avait pas connu de baisse en Chaudière-Appalaches depuis 2016.

Les travailleurs en vente et service, ceux du secteur de la santé et ceux des métiers, transport, machinerie et domaines apparentés étaient parmi les plus recherchés dans les deux régions.

«Le marché du travail des deux régions demeure vigoureux puisqu’il enregistre des hausses respectives du nombre d’employés salariés de 10,2 % dans la Capitale-Nationale (+ 34 140 employés) et de 15 % en Chaudière-Appalaches (+ 28 405 employés). En ce qui concerne la demande de main-d’œuvre totale (nombre d’employés salariés et nombre de postes vacants), elle a connu une hausse de 8,4 % dans la Capitale-Nationale et de 11,7 % en Chaudière-Appalaches comparativement au même trimestre de 2022. Ces performances montrent que le marché du travail des deux régions continue à créer de l’emploi, même si les enjeux liés à la rareté de main-d'œuvre restent d’actualité», a d'ailleurs souligné El Hadji Nimaga, économiste chez Québec International.

Les + lus