Après avoir marqué son premier but dans la LNH face au Lightning de Tampa Bay, le joueur lévisien des Predators de Nashville, Mathieu Olivier, tentera de jouer une saison complète avec le club. CRÉDIT:ICON SPORTSWIRE - ARCHIVES

Le hockeyeur professionnel lévisien Mathieu Olivier, qui évolue dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Predators de Nashville, a inscrit son premier but en carrière, le 30 janvier dernier, lui a joué ses premiers matchs dans la LNH lors de la saison 2019-2020. Le robuste attaquant, qui a notamment joué avec les Commandeurs de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, a ainsi réalisé l’un de ses objectifs de carrière.

«C’est sûr que c’est un moment qui va rester gravé à jamais en moi. C’est extrêmement gratifiant surtout quand on regarde le parcours que j’ai eu pour me rendre là. Ce n’est pas quelque chose qui aurait été prédit par plusieurs, mais de jouer dans cette ligue-là et marquer un but, ça rend ça extrêmement spécial», a exposé Olivier en entrevue téléphonique avec le Journal.

Malgré que l’attaquant ait inscrit son premier but dans une cause perdante face au Lightning de Tampa Bay, ce dernier et ses coéquipiers l’ont souligné bien que le contexte de la COVID-19 et la défaite n’ont pas permis à la formation de Nashville de célébrer en grand. Le Lévisien qui a pris part à 16 matchs dans le circuit Bettman depuis la saison dernière, dont huit cette saison-ci, a franchi une nouvelle étape dans sa carrière et travaille déjà sur d’autres objectifs, comme celui de rester dans les rangs des Predators tout au long de la présente campagne.

«Pour la majorité des parties de la saison, ça va bien, je réussis à bien m’établir. C’est un processus, mais ça s’enligne pour être ma première année complète ici (à Nashville)», croit Olivier.

Une saison complète à Nashville

Bien qu’il ait joué la plupart des matchs des saisons 2018-2019 et 2019-2020 avec le club-école des Predators dans la Ligue américaine de hockey, les Admirals de Milwaukee, le Lévisien se dit en bonne position pour demeurer à Nashville pour le restant de la saison.

«Tout dépend de moi et de mes performances. C’est une année où je ne peux pas me contenter de ne jouer qu’une game correcte parce que ça ne m’assure pas de jouer le lendemain. C’est la beauté du challenge de la Ligue nationale, c’est d’offrir le meilleur de toi-même tous les jours et c’est quelque chose que je prends à cœur, a-t-il partagé. Il y a de belles opportunités pour un joueur comme moi à Nashville. Je pense qu’à l’âge que j’ai et dans mon développement, c’est sur ma constance que je dois travailler. Si je suis capable de faire ça toute l’année, je suis confiant que je vais rester souvent dans l’alignement.»

Pour le moment, l’attaquant des Predators de Nashville fait partie du groupe du Taxi Squad, un concept créé spécialement pour la situation pandémique dans la LNH où un groupe de six joueurs au maximum peut voyager avec l’équipe. Cela  permet aux formations d’avoir un accès rapide à des joueurs supplémentaires si une éclosion de COVID-19 et des blessures survenaient durant la saison. «Il y a beaucoup de choses sur papier. Il y a un côté business et monétaire pour l’organisation, mais dans mon quotidien depuis le premier jour du camp, je suis avec l’équipe, je n’ai jamais eu l’impression que j’étais un extra ou pas inclus là-dedans», a souligné Mathieu Olivier.

Une situation particulière

Pour le hockeyeur lévisien, la situation pandémique ne change pas énormément sa routine d’avant-match et quotidienne, bien qu’il soit plus prudent et évite les sorties non essentielles pour ne pas risquer de contracter le virus et le transmettre à ses coéquipiers. Pour lui, les soupers d’équipe et le nombre restreint de spectateurs dans les arénas, selon les recommandations d’un État à l’autre, sont les choses qui lui manquent le plus.

«Ça fait une différence, que ce soit 2 000 ou    5 000 fans, on les entend. Quand ils sont là, ils nous donnent beaucoup d’énergie, mais les joueurs sont conscients qu’il manque ça. On essaie de donner de l’énergie sur le banc», a partagé Olivier.

Au moment d’écrire ces lignes, Mathieu Olivier compilait un but et une passe en huit rencontres depuis le début de la saison 2020-2021.

Les plus lus

Un impressionnant château fort

Pour un 14e hiver, Iris LeBlond-Michaud, son conjoint et ses deux garçons ont poursuivi leur tradition de construire un château fort sur leur propriété du secteur Lauzon. Si au départ l’installation temporaire était petite, la construction a désormais pris une telle ampleur que le château de neige est désormais devenu une attraction dans le quartier.

Des résultats qui ne sont pas au rendez-vous pour Boucher

Le fondeur lévisien Philippe Boucher a débuté sa première saison sur le circuit de la Coupe du monde de ski de fond en Europe à Lahti, en Finlande, les 23 et 24 janvier, ainsi qu’à Falun, en Suède, les 30 et 31 janvier derniers. Boucher n’a pas obtenu les résultats escomptés lors des deux compétitions et sa participation au restant de la saison de la Coupe du monde n’est pas garantie.

De nouveaux terrains de pickleball au parc Quatre-Saisons

Entre les mois de septembre 2021 et juin 2022, la Ville de Lévis construira six à huit terrains dédiés au sport du pickleball au parc Quatre-Saisons. Ces travaux concrétiseront le souhait de la Ville qui veut offrir un plus grand nombre de terrains de pickleball sur son territoire dans un horizon de cinq ans.

Je Cours Qc : le Demi-marathon de Lévis aura lieu

Le Demi-marathon de Lévis du parcours Je Cours Qc se déroulera les 28 et 29 août prochains. L’organisation a également annoncé qu’elle tiendra le Marathon Beneva de Québec du 1er au 3 octobre prochain.

Mathieu Olivier marque son premier but dans la LNH

Le hockeyeur professionnel lévisien Mathieu Olivier, qui évolue dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Predators de Nashville, a inscrit son premier but en carrière, le 30 janvier dernier, lui a joué ses premiers matchs dans la LNH lors de la saison 2019-2020. Le robuste attaquant, qui a notamment joué avec les Commandeurs de Lévis de la Ligue de hockey midget AAA du Québec, a ainsi réal...

Laurent Dubreuil couronné champion du monde

Le patineur de vitesse lévisien, Laurent Dubreuil, a atteint un point culminant de sa carrière alors qu’il est monté sur la première marche du podium et a été sacré champion du monde à l’épreuve du 500 mètres aux Championnats du monde d’Heerenveen, aux Pays-Bas, qui se sont déroulés du 11 au 14 février derniers. Pour une deuxième année consécutive, le Lévisien a également remporté le bronze au 1 0...

La FAEQ remet une bourse à Aurélie Jacob-Verreault

La Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ) a remis virtuellement 130 000 $ de bourses réparties entre 47 étudiants-athlètes, le 4 février dernier. La joueuse de basketball en fauteuil roulant lévisienne, Aurélie Jacob-Verreault, faisait partie de ces boursiers.

Renouer avec sa passion

Nouvellement installé à Lévis, Johann Plancque enfourchera de nouveau une moto de course l’été prochain. Avec son équipe NoTeam Motorsport, le résident de Pintendre prendra part à des épreuves du Championnat canadien de superbike, le circuit le plus relevé au pays.

HQCA met fin à sa saison de compétition 2020-2021

Hockey Québec-Chaudière-Appalaches (HQCA) a annoncé, ce 22 février, que l’organisation mettait fin aux activités de compétition des ligues de hockey des régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches en raison des mesures sanitaires qui empêchent les équipes de la région de participer à des matchs compétitifs.

La LHMAAAQ lance le Défi midget AAA RDS

La Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), en collaboration avec CCM et le Collège Charles-Lemoyne, organise le Défi midget AAA RDS qui se déroulera jusqu’au 26 février.