Bernard Drainville a officiellement lancé sa campagne électorale en compagnie de proches et des membres de son équipe. Photo : Manuel Cardenas

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Lévis, Bernard Drainville, a officiellement lancé sa campagne électorale, le 31 août dernier. L’homme politique a alors énuméré plusieurs dossiers régionaux dans lesquels il souhaiterait s’impliquer s’il est élu le 3 octobre prochain.

Par Manuel Cardenas

Le candidat dans Lévis a débuté la conférence en partageant son désir de se faire donner un mandat fort, afin d’établir une confiance avec les citoyens lévisiens.

«Durant les derniers mois, j’ai eu la chance de rencontrer des Lévisiens passionnés et fiers. Ils aiment leur ville et sont très attachés à la sécurité et à la qualité de vie qu’elle leur procure. Ils ont des projets pour elle, tant dans le milieu économique, que culturel, sportif et communautaire. Bref, ils sont ambitieux pour l’avenir. Lévis joue maintenant dans la cour des grands, ici comme à l’international, et j’ai la ferme intention d’être une voix forte à Québec quand viendra le temps de négocier et promouvoir son développement», a fait valoir le candidat caquiste dans Lévis.

Engagement phare de sa formation politique, Bernard Drainville a de nouveau rappelé l’importance qu’avait le troisième lien à ses yeux, un projet qu’il promet de concrétiser. Il s’est ensuite penché sur ses promesses sur les infrastructures récréatives.

«Les infrastructures sportives et culturelles sont importantes, surtout en raison de la croissance démographique de Lévis. La deuxième glace à l'Aréna de Lévis, je vais me battre fort pour qu'on aille la chercher. L’agrandissement du Vieux Bureau de Poste à Saint-Romuald, c’est aussi un beau projet. Même la salle de spectacle du Cégep de Lévis c'est important pour notre communauté», a lancé M. Drainville.

L’ancien animateur de radio s’engage aussi à assurer un suivi quant à la réalisation de projets déjà annoncés par la CAQ à Lévis dans les domaines de la santé et de l’éducation.

«Les projets déjà annoncés en matière de santé et éducation, par exemple l'agrandissement du bloc opératoire et endoscopie à l'Hôtel-Dieu de Lévis, qui est déjà en cours. Il faut s'assurer que les travaux se fassent, tout comme ceux aux écoles Saint-Dominique, Sainte-Marie et du Ruisseau, qui sont en rénovation pour des agrandissements», a souligné Bernard Drainville.

Fasciné par les entreprises locales

Durant le point de presse, M. Drainville a également partagé son désir de soutenir l’entrepreneuriat lévisien, plusieurs entreprises lévisiennes ayant retenu son attention depuis son arrivée sur le terrain. Un de ses coups de cœur est la compagnie spécialisée en scanneurs 3D, Creaform. Il croit que les entreprises spécialisées en haute technologie peuvent aider la région à lutter contre la pénurie de main-d’œuvre.

«Creaform aide le secteur manufacturier avec plus de précision, moins d'erreurs, avec plus de qualité et plus d'efficacité. C'est des innovations technologiques, comme celles-là, qui peuvent raffiner le processus de production et produire le même nombre ou un nombre supérieur de produits, avec moins de travailleurs et avec moins d'erreurs. La technologie te permet une grande précision. C'est la définition même de productivité», a expliqué le candidat dans Lévis.

Finalement, M. Drainville a indiqué qu’il s’attend à ce que le Chantier Davie reçoive de nouveaux contrats fédéraux, une opportunité qui créera des retombées économiques majeures dans l’économie de sa circonscription ainsi que celle du Québec. 

Les plus lus

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

Bernard Drainville et son équipe passent à l’action

Le nouveau député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a présenté les membres de son équipe de son bureau de circonscription, le 25 novembre. Avec l’aide de ses nouveaux collaborateurs, l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) travaille déjà sur plusieurs de ses engagements de la campagne électorale.

Direction générale : Lévis recrute l’ancien PDG de la STQ

L’administration Lehouillier s’est une nouvelle fois tournée vers l’externe afin de trouver un nouveau directeur général pour la Ville de Lévis. C’est Stéphane Lafaut, le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ) sur le départ de son poste, qui a été choisi à l’unanimité par le conseil municipal pour succéder à Simon Rousseau, qui a quitté la barre de la municipalit...

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville se tourne vers la médiation

Au cours des prochains jours, la Ville de Lévis fera parvenir une demande de médiation à l’Office des transports du Canada (l’OTC), un organisme réglementaire fédéral, afin de trouver un terrain d’entente avec le Canadien National (CN).

Le conseil du 28 novembre en bref

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les autres élus municipaux de Lévis se sont réunis pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 28 novembre dernier. Voici un résumé des sujets d’importance qui ont été abordés lors de la réunion.