Stéphane Lafaut est l’homme de confiance de Gilles Lehouillier et des autres élus municipaux pour diriger désormais les destinées de la Ville de Lévis. Photo : Érick Deschênes

L’administration Lehouillier s’est une nouvelle fois tournée vers l’externe afin de trouver un nouveau directeur général pour la Ville de Lévis. C’est Stéphane Lafaut, le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ) sur le départ de son poste, qui a été choisi à l’unanimité par le conseil municipal pour succéder à Simon Rousseau, qui a quitté la barre de la municipalité il y a quelques mois pour diriger l’administration de la Ville de Gatineau.

«M. Lafaut est un gestionnaire d’État aguerri qui possède une vaste expérience en gouvernance et leadership institutionnel. Au cours de sa carrière, il a été responsable de la gestion de projets majeurs et de la gestion d’infrastructures, de ressources matérielles et financières de plusieurs milliards. M. Lafaut s’est démarqué par son expertise, sa capacité d’analyse et par sa résolution de problèmes. Nous avons reçu des candidatures en quantité. La candidature de Stéphane Lafaut s’est démarquée. C’est une belle page d’histoire de la Ville de Lévis qui se vit maintenant», s’est d’emblée réjoui Gilles Lehouillier, lors d’une conférence de presse pour annoncer cette nomination le 1er décembre.

Titulaire d’une maîtrise en gestion et politiques de la sécurité et de la défense, d’une maîtrise professionnelle en étude de la Défense et d’un baccalauréat en Sciences politiques, Stéphane Lafaut a oeuvré pendant plusieurs années au sein des Forces armées canadiennes. 

Dans les dernières années, il a été sous-ministre associé au ministère des Transports du Québec de 2016 à 2019 avant d’être nommé président-directeur général de la STQ en 2019. En octobre dernier, la STQ a annoncé que Stéphane Lafaut allait quitter son poste pour relever un nouveau défi professionnel, qui s’avère finalement la direction générale de la Ville de Lévis. Sa nomination à la tête de la municipalité sera effective dès que le conseil des ministres du Québec aura approuvé la nomination de son successeur à la STQ, ce qui devrait bientôt se faire selon le maire de Lévis. À Lévis, Stéphane Lafaut a signé un contrat de travail à durée déterminée, soit pour une période de sept ans. 

Depuis son arrivée au pouvoir en 2013, c’est la deuxième fois en autant d’occasions que l’administration Lehouillier se tourne vers l’externe pour recruter son directeur général. En 2015, elle avait choisi Simon Rousseau, cadre alors à la Ville de Québec, pour devenir le grand mandarin de la municipalité. Mais il ne faut pas y voir un signe de défiance envers les hauts cadres actuels, selon Gilles Lehouillier.

«On encourage les candidatures à l’interne, mais en bout de piste, le comité de sélection a pour objectif de sélectionner la meilleure personne», a déclaré le maire, avant de remercier le directeur général adjoint Dominic Deslauriers pour avoir assumé l’intérim à la direction générale ainsi que les autres adjoints à la direction générale pour leur collaboration et leur soutien pendant cette période de transition.

Un défi stimulant pour aider les citoyens et le personnel

Pour sa part, Stéphane Lafaut a expliqué son désir de relever ce nouveau défi professionnel par la proximité du palier municipal avec les citoyens et la vitalité de Lévis.

«Quand on parle de la région de Québec, Lévis rayonne en ce qui a trait au développement. Il y a de grands dossiers qui sont en cours et ça va me faire plaisir de m’insérer dans tous ses processus pour aider la Ville. J’ai servi dans les différents paliers de gouvernement. Quand j’ai été nommé à la STQ, j’avais obtenu un mandat précis et je l’ai complété. J’ai eu énormément d’interactions avec le monde municipal au ministère des Transports ou à la STQ. L’aspect du service public m’a toujours inspiré. Ce que vit le citoyen au quotidien, c’est souvent en lien avec l’action municipale, avec les services qu’une Ville peut donner. Je me suis senti interpellé par cela», a partagé M. Lafaut.

Soulignons finalement que s’il désire se laisser une centaine de jours en fonction avant d’établir précisément ses objectifs pour son mandat à la tête de la Ville de Lévis, Stéphane Lafaut a indiqué qu’il veut notamment être «au service de l’administration» afin d’aider le personnel de la municipalité.

Les plus lus

Plus de détails sur l'élection partielle à venir dans le district Christ-Roi

Élections Québec a dévoilé plus de détails, le 6 janvier dernier, sur l'élection partielle à venir en février afin de pourvoir le poste de conseillère ou conseiller du district Christ-Roi (numéro 12) au sein du conseil municipal de la Ville de Lévis.

Qualité de vie, environnement et mobilité au menu de 2023 de Gilles Lehouillier

Si 2022 a été une année importante pour la Ville de Lévis en termes de projets, cette dernière poursuivra sur sa lancée au cours de la prochaine année. Selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les volets de la qualité de vie, de l’environnement ainsi que de la mobilité seront au cœur des priorités de la municipalité.

Serge Bonin veut poursuivre un travail de longue haleine en 2023

S’il estime que l’administration Lehouillier peut faire mieux dans plusieurs dossiers, le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul élu de Repensons Lévis (RL) et de l’opposition à l’Hôtel de Ville, Serge Bonin, est heureux d’avoir pu obtenir certains gains au cours de 2022. Il entend poursuivre son travail lors de la prochaine année pour inciter Lévis Force 10, le parti du maire Gill...

Course à trois dans Christ-Roi

Les citoyens de Christ-Roi auront finalement le choix entre trois candidats afin de choisir leur prochain conseiller municipal à la Ville de Lévis, lors de l'élection partielle du 19 février prochain. La Ville de Lévis a publié le 20 janvier, date limite pour déposer une candidature lors de cette campagne, la liste officielle des prétendants pour le poste.

Troisième lien : du nouveau «prochainement», selon Drainville

En marge de l’annonce de l’octroi d’une aide financière pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste, le député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a été interrogé par les journalistes sur le dossier du troisième lien, le 12 janvier. Il a alors confirmé que des études sur le projet centre-ville à centre-ville seront d...

Élection partielle dans Christ-Roi : LF10 mise sur Pascal Brulotte

C’est en compagnie des autres élus de son parti que le maire de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 17 janvier, son candidat pour l’élection partielle dans le district Christ-Roi qui aura lieu le 19 février prochain. C’est Pascal Brulotte, l’ancien directeur général du Patro de Lévis, qui tentera de conserver le district dans le giron de LF10 à l’issue de la c...

Conseil en bref du 23 janvier

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 23 janvier dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

RPA : Bonin veut que l'administration Lehouillier utilise son pouvoir de zonage

Serge Bonin, le conseiller municipal de Saint-Étienne élu sous la bannière de Repensons Lévis (RL), a écrit une lettre à l'équipe du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en lien avec le dossier de la Seigneurie de Lévy, cette résidente privée pour aînés (RPA) du quartier Lévis qui fermera ses portes dans quelques mois pour un devenir un édifice à appartements. Selon le seul représentant de l'opposi...

Élection partielle dans Christ-Roi : Fallu veut améliorer la sécurité dans les rues

Comme il s'agit d'un «problème récurrent» mentionné par les citoyens qu'il rencontre, le candidat de Repensons Lévis (RL) lors de l'élection partielle dans le district Christ-Roi du 19 février prochain, Alexandre Fallu, s'est engagé à améliorer la sécurité dans les rues de son quartier, le 25 janvier.

Prochain budget provincial : Québec invite les citoyens à se prononcer

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a annoncé, le 10 janvier, le début des consultations prébudgétaires en ligne en vue de la préparation du budget 2023-2024 de la province.