Photo : Gilles Boutin - Archives

Des syndiqués de la Société québécoise du cannabis (SQDC) affiliés au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) en grève depuis maintenant six mois, dont ceux de la succursale du quartier Lévis, ont manifesté devant l'Assemblée nationale du Québec, le 1er décembre, alors que les parlementaires se réunissent cette semaine pour la première fois depuis l'élection générale du 3 octobre.

Par cette action de visibilité, ils voulaient rappeler au gouvernement leurs revendications quant à leurs conditions de travail. Les quelque 300 employés affiliés au SCFP veulent des «conditions de travail dignes d'une société d'État», déplorant qu'ils gagnent à l'embauche «seulement 17 $ de l'heure» et que plus de 60 % d'entre eux «sont surnuméraires, ne jouissent que de peu d'avantages sociaux et doivent composer avec des horaires instables et des revenus imprévisibles».

Notons que lors de la manifestation, des dirigeants du SCFP-Québec étaient présents à l'Assemblée nationale pour offrir leur appui aux grévistes et interpeller le gouvernement caquiste sur la «situation injuste dans laquelle se trouvent ses membres».

«Depuis déjà trop longtemps, ces travailleurs et travailleuses sont dans la rue pour demander tout simplement un traitement respectueux et digne. Pour arriver à une entente, ils et elles vont devoir continuer à se tenir debout face à l'intransigeance de la société d'État. [...] En raison de leur salaire famélique, ces employé(e)s vivent en permanence dans l'insécurité. La preuve, la majorité des postes à sont à temps partiel et plusieurs doivent compter sur un deuxième emploi. M. Legault affirme vouloir être un employeur de choix, mais il n'est pas très convaincant avec le personnel de la SQDC», ont déclaré Patrick Gloutney, le président du SCFP-Québec, et Frédéric Bisson, le secrétaire général du SCFP-Québec.

Notons finalement que les grévistes ont aussi reçu à cette occasion l'appui de Christine Labrie et Alexandre Leduc, des députés de Québec solidaire.


Les plus lus

Plus de détails sur l'élection partielle à venir dans le district Christ-Roi

Élections Québec a dévoilé plus de détails, le 6 janvier dernier, sur l'élection partielle à venir en février afin de pourvoir le poste de conseillère ou conseiller du district Christ-Roi (numéro 12) au sein du conseil municipal de la Ville de Lévis.

Qualité de vie, environnement et mobilité au menu de 2023 de Gilles Lehouillier

Si 2022 a été une année importante pour la Ville de Lévis en termes de projets, cette dernière poursuivra sur sa lancée au cours de la prochaine année. Selon le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, les volets de la qualité de vie, de l’environnement ainsi que de la mobilité seront au cœur des priorités de la municipalité.

Serge Bonin veut poursuivre un travail de longue haleine en 2023

S’il estime que l’administration Lehouillier peut faire mieux dans plusieurs dossiers, le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul élu de Repensons Lévis (RL) et de l’opposition à l’Hôtel de Ville, Serge Bonin, est heureux d’avoir pu obtenir certains gains au cours de 2022. Il entend poursuivre son travail lors de la prochaine année pour inciter Lévis Force 10, le parti du maire Gill...

Course à trois dans Christ-Roi

Les citoyens de Christ-Roi auront finalement le choix entre trois candidats afin de choisir leur prochain conseiller municipal à la Ville de Lévis, lors de l'élection partielle du 19 février prochain. La Ville de Lévis a publié le 20 janvier, date limite pour déposer une candidature lors de cette campagne, la liste officielle des prétendants pour le poste.

Troisième lien : du nouveau «prochainement», selon Drainville

En marge de l’annonce de l’octroi d’une aide financière pour l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste, le député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a été interrogé par les journalistes sur le dossier du troisième lien, le 12 janvier. Il a alors confirmé que des études sur le projet centre-ville à centre-ville seront d...

Élection partielle dans Christ-Roi : LF10 mise sur Pascal Brulotte

C’est en compagnie des autres élus de son parti que le maire de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 17 janvier, son candidat pour l’élection partielle dans le district Christ-Roi qui aura lieu le 19 février prochain. C’est Pascal Brulotte, l’ancien directeur général du Patro de Lévis, qui tentera de conserver le district dans le giron de LF10 à l’issue de la c...

Conseil en bref du 23 janvier

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 23 janvier dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

RPA : Bonin veut que l'administration Lehouillier utilise son pouvoir de zonage

Serge Bonin, le conseiller municipal de Saint-Étienne élu sous la bannière de Repensons Lévis (RL), a écrit une lettre à l'équipe du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en lien avec le dossier de la Seigneurie de Lévy, cette résidente privée pour aînés (RPA) du quartier Lévis qui fermera ses portes dans quelques mois pour un devenir un édifice à appartements. Selon le seul représentant de l'opposi...

Élection partielle dans Christ-Roi : Fallu veut améliorer la sécurité dans les rues

Comme il s'agit d'un «problème récurrent» mentionné par les citoyens qu'il rencontre, le candidat de Repensons Lévis (RL) lors de l'élection partielle dans le district Christ-Roi du 19 février prochain, Alexandre Fallu, s'est engagé à améliorer la sécurité dans les rues de son quartier, le 25 janvier.

Prochain budget provincial : Québec invite les citoyens à se prononcer

Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a annoncé, le 10 janvier, le début des consultations prébudgétaires en ligne en vue de la préparation du budget 2023-2024 de la province.