Marc Picard veut que l'urgence de Paul-Gilbert rouvre ses portes jusqu'à 23h dès le début de 2019. CRÉDIT : ARCHIVES

Foi de Marc Picard, député de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour Chutes-de-la-Chaudière, la diminution de services prévue à l’urgence du Centre Paul-Gilbert de Charny, situé dans son comté, n’est que temporaire. Le nouveau gouvernement caquiste travaille activement pour que l’urgence rouvre ses portes jusqu’à 23h au début de l’année prochaine.

En rappel : L'urgence de Paul-Gilbert fermera à 19h dès le 3 novembre

«Nous prévoyons un retour à la normale pour le début de 2019, comme c’est le cas au moment où l’on se parle, soit que l’urgence soit ouverte de 7h à 23h, sept jours sur sept», a affirmé M. Picard lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal, le 23 octobre dernier.

Rappelons que le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 18 octobre, que l’urgence du Centre Paul-Gilbert allait fermer ses portes dès 19h, à partir du 3 novembre. C’est en raison d’un manque de médecins que l’établissement a dû prendre cette décision «temporaire». Actuellement, l’urgence lévisienne peut compter sur 7 médecins alors qu’il en faudrait 12 pour maintenir les services actuels.

Pour permettre un retour des heures d’ouverture actuelles, le CISSS-CA a été autorisé par le ministère de la Santé et de Service sociaux à embaucher quatre médecins provenant d’autres régions.

«Il va y avoir 4 nouveaux médecins, mais on travaille pour en avoir plus parce qu’il en faudrait idéalement en avoir 12», a expliqué M. Picard.

Une diminution plus drastique évitée

Du même souffle, le député des Chutes-de-la-Chaudière a assuré que ce dossier était une priorité pour tous les intervenants impliqués et qu’ils travaillaient pour que les impacts soient les moindres pendant la période temporaire de diminution des services.

«Le plan initial était pire que ça. C’était de fermer l’urgence à 16h la semaine et qu’elle soit fermée lors des fins de semaine. Nous avons travaillé avec M. Paradis (François, député de Lévis), le ministère de la Santé et le CISSS-CA pour obtenir un sursis de quelques mois et des services accrus des cliniques médicales des environs», a argué Marc Picard.

Le député caquiste a aussi profité de l’occasion pour lancer une pointe au précédent gouvernement libéral, en ce qui a trait à sa gestion du dossier. «Ça fait des mois que le CISSS-CA est sur ce dossier. […] Je ne veux pas lancer de pierre à l’ancien gouvernement, mais il n’a pas été très proactif», a déploré M. Picard.

Bonification à «moyen terme»

Partisan depuis longtemps d’une bonification des services au Centre Paul-Gilbert, le député des Chutes-de-la-Chaudière estime que les services à l’urgence de l’hôpital de Charny devront être améliorés au cours des prochaines années.

«Chaque année, cette urgence reçoit en moyenne 50 000 visites. Il faudrait plutôt la voir comme un deuxième point de service de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis. Elles doivent fonctionner ensemble. Par exemple, s’il y a un besoin de médecins à Paul-Gilbert, des médecins de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis pourraient y aller, et vice-versa», a conclu M. Picard.

 

Les plus lus

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir les députés de Lévis-Lotbinière et de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis est désormais clair.

Les Scies Mercier ne seront pas démolies, décide la Ville

En marge du conseil municipal du 30 août, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé que la demande de démolition des Scies Mercier a été refusée par les échevins lévisiens. Cette décision a été prise notamment en raison de la grosseur du projet immobilier qui a été proposé au comité de démolition de la Ville de Lévis et de la vive opposition citoyenne.

La piste Guillaume-Couture, une «impression de déjà-vue»?

L’annonce de la Ville sur la réalisation du projet de piste cyclable multifonctionnelle longeant le boulevard Guillaume-Couture fait des remous alors que Repensons Lévis (RL) croit que c’est «une impression de déjà-vu». Quant au maire, il affirme que le nouveau parti devrait «remettre son calendrier à jour».

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : un investissement de 3,2 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé un investissement de 3,2 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et le réaménagement de son site extérieur dans le parc des Chutes-de-la Chaudière lors d’une conférence de presse, le 9 septembre. Les travaux devraient débuter à l’automne 2022 et se conclure en 2023.

Lien mécanique du Vieux-Lévis : appel de projets lancé

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 16 septembre, que l’appel de projets pour la réalisation du lien mécanique reliant la rue Saint-Laurent à la rue Marie-Rollet dans le Vieux-Lévis est maintenant ouvert. Le promoteur de ce projet, faisant partie du programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis qui a été adopté en 2017, devrait être sélectionné au printemps 2022.

O’Toole présente son «contrat» avec la Chaudière-Appalaches

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

Repensons Lévis présente son dernier candidat

Figure bien connue dans le milieu coopératif régional, Francis Duperron sera le candidat de Repensons Lévis (RL) pour le poste de conseiller du district Saint-Romuald lors des prochaines élections municipales de novembre. Il s'agissait du dernier poste à pourvoir pour la formation politique en vue de la prochaine campagne électorale.

Repensons Lévis présente son équipe et sa vision

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

Repensons Lévis présente son avant-dernier candidat

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé son 14e candidat pour un poste de conseiller aux prochaines élections municipales à Lévis. Sous les couleurs du parti s'opposant à celui du maire, Gabriel Samson I tentera d'obtenir la confiance des électeurs du district Saint-Jean le 7 novembre prochain.

Un débat dans Lévis-Lotbinière marqué par les critiques contre le travail de certains partis

À l'invitation du Centres d'études collégiales (CEC) de Lotbinière, trois candidats des principaux partis en lice dans Lévis-Lotbinière se sont réunis le 14 septembre pour débattre. Devant des élèves de ce campus du Cégep de Thetford, Ghislain Daigle, le porte-couleur du Parti libéral du Canada (PLC), Jacques Gourde, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), et Samuel La...