CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Après avoir adopté en séance extraordinaire le budget 2019 de la Ville de Lévis et son programme triennal d'immobilisations, le conseil municipal s'est réuni en séance ordinaire, le 17 décembre. Voici un résumé des points marquants qui ont été discutés lors de cette réunion.

Un carrefour pour l'innovation et l'entrepreneuriat

Les échevins ont adopté une résolution pour demander au gouvernement provincial un soutien financier de 5,5 M$ pour permettre la création du Carrefour d'innovation et d'entrepreneuriat de Lévis (CIEL) et assurer son fonctionnement lors de ses cinq premières années d'opération.

L'administration Lehouillier estime que son projet conjoint avec AG-Bio Centre cadrerait avec les intentions du gouvernement caquiste de créer des «zones d'innovation».

Situé dans l'Innoparc, le CIEL soutiendrait l'émergence et le développement de nouvelles entreprises en leur offrant des locaux à coût abordable, des espaces collaboratifs, des services d'incubation et d'accélération d'affaires, des laboratoires d'expérimentation ainsi que des services de validation technologique et de développement des compétences entrepreneuriales.

La limite de vitesse abaissée sur une portion de l'avenue des Belles-Amours

Le conseil municipal a donné avis de motion, le 17 décembre, en vue de modifier un règlement municipal afin de diminuer la limite de vitesse à 30 km/h sur l'avenue des Belles-Amours, entre l'avenue des Églises et la rue de la Symphonie.

En effet, la Ville de Lévis doit se conformer à la réglementation du Canadien National concernant le passage à niveau situé sur l’avenue des Belles-Amours. Ainsi, pour faire respecter la distance de visibilité du signal, la vitesse devra être abaissée à 30km/h puisque la présence depoteaux d’Hydro-Québec empêche une signalisation juste avant le passage à niveau.

Nouvelle entente avec le Centre de plein air de Lévis

Lors de la séance, les conseillers ont également approuvé la nouvelle entente permettant à l'organisme Centre de plein air de Lévis de continuer d'assurer la gestion des installations municipales du même nom pour les prochaines années. Cet organisme est gestionnaire du centre de ski alpin depuis deux ans.

À la convenance des deux parties, le contrat aura une durée de 4 ans, à raison de 47 148,47 $ avant taxes pour l’année 2019 et sera ajusté en fonction de l’indice des prix à la consommation, pour la moyenne annuelle de la région de Québec établit par Statistiques Canada au 30 septembre de chaque année, pour les 3 années subséquentes.

Un Parcours des Anses plus actif

Les échevins ont autorisé la demande de crédits additionnels de 1 000 $ pour le paiement des coûts de réalisation de parcours actifs le long du Parcours des Anses.

Ce montant correspond à la subvention de 1 000 $ provenant de l’appel de projets pour l’achat de matériels de jeux actifs extérieurs de I’Unité régionale de loisir et de sport (URLS) de la Chaudière-Appalaches, qu'a obtenue la Ville à la suite d'un tirage effectué par l'URLS parmi plus de 90 projets reçus.

Ainsi, un projet pilote de parcours actifs sera disponible sur le Parcours des Anses au printemps prochain, qui s'appelera Lévis'active. La population y sera invitée à marcher ou courir et elle pourra choisir de relever des défis tout au long du parcours afin d’améliorer sa condition physique. Il sera possible de démarrer l'activité au chalet du parc de la Martinière, au chalet du parc de l'Anse-Tibbits ou au parc Ultramar.

Tout au long du parcours, différents défis seront proposés : défi côte du Vieux-Fort, défi côte Rochette, défi côte Hallé, défi escalier rouge, défi escalier Fagot et défi exercices musculaires. Notons que dans les prochaines années, la Ville entend développer d'autres parcours de ce type dans d'autres parcs et secteurs de Lévis.

Visibilité touristique et appui à la persévérance scolaire

Le conseil municipal a décidé d'aller de l'avant avec la suggestion des fonctionnaires visant à déposer une candidature de la municipalité à la prochaine édition des Grands Prix du tourisme de la Chaudière-Appalaches. La Ville tentera sa chance dans la catégorie Services touristiques, en raison notamment de la présentation de la Boucle du Grand défi Pierre Lavoie à Lévis et l'inauguration d'un bureau d'information touristique dans l'ancienne gare fluviale en 2018.

Également, les échevins ont donné l'autorisation au maire et à la greffière de la Ville de signer la nouvelle entente sectorielle pour la persévérance scolaire et la réussite éducative en Chaudière-Appalaches 2018-2022 à Intervenir avec le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et autres.

Nouveau nom pour un service municipal

Le Service sociocommunautaire de la Direction de la vie communautaire se nommera désormais Service en développement social et communautaire. C'est ce que les conseillers municipaux ont décidé lors de la séance du 17 décembre.

«Avec l’adoption de la politique (de développement social et communautaire), nous pensons qu’actualiser le nom du service permettrait de mieux traduire l’action du service au sein de la Ville et de la communauté. Notre souhait est, comme plusieurs grandes villes du Québec qui ont déjà emboîté le pas, de démontrer de manière tangible que nous nous engageons dans une vision de développement social et communautaire», a recommandé un fonctionnaire dans la fiche de prise de décision remise aux élus, suggestion à laquelle ont souscrit les échevins.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Un troisième mandat consécutif pour Gilles Lehouillier

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

Un conseil municipal houleux à Beaumont

La séance ordinaire du conseil municipal de Beaumont du 15 novembre aura été marquée par les disputes. Vestiges du fort de Beaumont, comité consultatif d’urbanisme, raccordement du secteur Orléans au réseau d’aqueduc et d’égout et enquête sur une conseillère municipale ont attisé les tensions lors de la réunion des élus beaumontois.

Transport en commun : LF10 promet de rendre permanente la tarification sociale

Par voie de communiqué, Lévis Force 10 et sa candidate dans le district Bienville, la conseillère municipale sortante Amélie Landry, ont dévoilé les engagements de la formation politique au niveau communautaire. Si le parti obtient de nouveau le pouvoir le 7 novembre prochain, il s'engage notamment à rendre permanente la tarification sociale à la Société de transport de Lévis (STLévis).

LF10 dépose son cadre financier

Lors de sa dernière conférence de presse avant le jour du scrutin dimanche, le maire sortant de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, et son équipe de candidats aux postes de conseillers ont déposé, le 5 novembre, le cadre financier de leur plateforme électorale. Comme avec ses engagements électoraux, la formation politique entend miser sur la continuité si elle obtient de no...

Repensons Lévis fier de ses engagements et de sa campagne

Le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, accompagné de plusieurs candidats de son parti au poste de conseiller municipal, a fait le bilan de sa campagne électorale et a tenu à inviter les citoyens à sortir voter le 7 novembre prochain.

Les candidats à la mairie présentent leurs engagements verts

Organisée par le Filon, la Coop FA, le Collectif Virage, le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches, la Corporation de développement communautaire de Lévis, Écolivres, la Ressourcerie de Lévis et la Société Via, les candidats à la mairie de Lévis ont participé à une discussion virtuelle où chacun a présenté ses engagements quant à l’environnement. Sous quatre thématiques, dont la ...

La crise climatique : un enjeu important pour André Voyer

Le candidat à la mairie de Lévis, André Voyer, compte faire de la crise climatique un enjeu prioritaire s’il venait qu’à être élu à la tête de Lévis, le 7 novembre prochain. Aux grands maux, les grands moyens, le Lévisien souhaite que Lévis devienne un modèle quant aux mesures à prendre pour faire face aux changements climatiques.

RL veut s’assurer du bien-être des employés de la Ville

En compagnie de plusieurs candidats de son parti à des postes de conseiller, le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, a présenté les engagements de sa formation politique afin d’assurer le bien-être des employés de la Ville de Lévis, le 27 octobre.

Saint-David : Cantin s'en prend à ses adversaires

Par voie de communiqué, le candidat indépendant au poste de conseiller dans le district Saint-David, David Cantin, a critiqué, le 1er novembre, les positions défendues par ses adversaires, Serge Côté (Lévis Force 10) et Sylvain Gagnon (Repensons Lévis), en ce qui a trait à leurs promesses sur les infrastructures récréatives et le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire vers l'ouest.