CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Après avoir adopté en séance extraordinaire le budget 2019 de la Ville de Lévis et son programme triennal d'immobilisations, le conseil municipal s'est réuni en séance ordinaire, le 17 décembre. Voici un résumé des points marquants qui ont été discutés lors de cette réunion.

Un carrefour pour l'innovation et l'entrepreneuriat

Les échevins ont adopté une résolution pour demander au gouvernement provincial un soutien financier de 5,5 M$ pour permettre la création du Carrefour d'innovation et d'entrepreneuriat de Lévis (CIEL) et assurer son fonctionnement lors de ses cinq premières années d'opération.

L'administration Lehouillier estime que son projet conjoint avec AG-Bio Centre cadrerait avec les intentions du gouvernement caquiste de créer des «zones d'innovation».

Situé dans l'Innoparc, le CIEL soutiendrait l'émergence et le développement de nouvelles entreprises en leur offrant des locaux à coût abordable, des espaces collaboratifs, des services d'incubation et d'accélération d'affaires, des laboratoires d'expérimentation ainsi que des services de validation technologique et de développement des compétences entrepreneuriales.

La limite de vitesse abaissée sur une portion de l'avenue des Belles-Amours

Le conseil municipal a donné avis de motion, le 17 décembre, en vue de modifier un règlement municipal afin de diminuer la limite de vitesse à 30 km/h sur l'avenue des Belles-Amours, entre l'avenue des Églises et la rue de la Symphonie.

En effet, la Ville de Lévis doit se conformer à la réglementation du Canadien National concernant le passage à niveau situé sur l’avenue des Belles-Amours. Ainsi, pour faire respecter la distance de visibilité du signal, la vitesse devra être abaissée à 30km/h puisque la présence depoteaux d’Hydro-Québec empêche une signalisation juste avant le passage à niveau.

Nouvelle entente avec le Centre de plein air de Lévis

Lors de la séance, les conseillers ont également approuvé la nouvelle entente permettant à l'organisme Centre de plein air de Lévis de continuer d'assurer la gestion des installations municipales du même nom pour les prochaines années. Cet organisme est gestionnaire du centre de ski alpin depuis deux ans.

À la convenance des deux parties, le contrat aura une durée de 4 ans, à raison de 47 148,47 $ avant taxes pour l’année 2019 et sera ajusté en fonction de l’indice des prix à la consommation, pour la moyenne annuelle de la région de Québec établit par Statistiques Canada au 30 septembre de chaque année, pour les 3 années subséquentes.

Un Parcours des Anses plus actif

Les échevins ont autorisé la demande de crédits additionnels de 1 000 $ pour le paiement des coûts de réalisation de parcours actifs le long du Parcours des Anses.

Ce montant correspond à la subvention de 1 000 $ provenant de l’appel de projets pour l’achat de matériels de jeux actifs extérieurs de I’Unité régionale de loisir et de sport (URLS) de la Chaudière-Appalaches, qu'a obtenue la Ville à la suite d'un tirage effectué par l'URLS parmi plus de 90 projets reçus.

Ainsi, un projet pilote de parcours actifs sera disponible sur le Parcours des Anses au printemps prochain, qui s'appelera Lévis'active. La population y sera invitée à marcher ou courir et elle pourra choisir de relever des défis tout au long du parcours afin d’améliorer sa condition physique. Il sera possible de démarrer l'activité au chalet du parc de la Martinière, au chalet du parc de l'Anse-Tibbits ou au parc Ultramar.

Tout au long du parcours, différents défis seront proposés : défi côte du Vieux-Fort, défi côte Rochette, défi côte Hallé, défi escalier rouge, défi escalier Fagot et défi exercices musculaires. Notons que dans les prochaines années, la Ville entend développer d'autres parcours de ce type dans d'autres parcs et secteurs de Lévis.

Visibilité touristique et appui à la persévérance scolaire

Le conseil municipal a décidé d'aller de l'avant avec la suggestion des fonctionnaires visant à déposer une candidature de la municipalité à la prochaine édition des Grands Prix du tourisme de la Chaudière-Appalaches. La Ville tentera sa chance dans la catégorie Services touristiques, en raison notamment de la présentation de la Boucle du Grand défi Pierre Lavoie à Lévis et l'inauguration d'un bureau d'information touristique dans l'ancienne gare fluviale en 2018.

Également, les échevins ont donné l'autorisation au maire et à la greffière de la Ville de signer la nouvelle entente sectorielle pour la persévérance scolaire et la réussite éducative en Chaudière-Appalaches 2018-2022 à Intervenir avec le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et autres.

Nouveau nom pour un service municipal

Le Service sociocommunautaire de la Direction de la vie communautaire se nommera désormais Service en développement social et communautaire. C'est ce que les conseillers municipaux ont décidé lors de la séance du 17 décembre.

«Avec l’adoption de la politique (de développement social et communautaire), nous pensons qu’actualiser le nom du service permettrait de mieux traduire l’action du service au sein de la Ville et de la communauté. Notre souhait est, comme plusieurs grandes villes du Québec qui ont déjà emboîté le pas, de démontrer de manière tangible que nous nous engageons dans une vision de développement social et communautaire», a recommandé un fonctionnaire dans la fiche de prise de décision remise aux élus, suggestion à laquelle ont souscrit les échevins.

Les plus lus

La Ville inaugure le pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin

Le projet de pavillon d’accueil du parc de la Rivière-Etchemin, qui représente un investissement de 3 M$, dont 1,9 M$ octroyés par le gouvernement du Québec via le Fonds d’appui au rayonnement des régions et 1,1 M$ par la Ville de Lévis, a été inauguré, le 18 novembre dernier. Ce dernier sera ouvert à la population dès le 3 décembre prochain.

Inflation : le gouvernement provincial dévoile les détails entourant l'envoi de nouveaux chèques d'aide

Comme il s'y était engagé en campagne électorale plus tôt cet automne, le gouvernement caquiste a officiellement confirmé, le 9 novembre, que Québec enverra un nouveau montant ponctuel à la majorité des Québécois pour les aider à faire face aux effets de l'inflation. Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a alors présenté les détails entourant la mesure.

Bernard Drainville et son équipe passent à l’action

Le nouveau député de Lévis ainsi que ministre de l’Éducation et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, a présenté les membres de son équipe de son bureau de circonscription, le 25 novembre. Avec l’aide de ses nouveaux collaborateurs, l’élu de la Coalition avenir Québec (CAQ) travaille déjà sur plusieurs de ses engagements de la campagne électorale.

Direction générale : Lévis recrute l’ancien PDG de la STQ

L’administration Lehouillier s’est une nouvelle fois tournée vers l’externe afin de trouver un nouveau directeur général pour la Ville de Lévis. C’est Stéphane Lafaut, le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ) sur le départ de son poste, qui a été choisi à l’unanimité par le conseil municipal pour succéder à Simon Rousseau, qui a quitté la barre de la municipalit...

«M. Bonin soulève de faux problèmes», selon le maire

Quelques heures après une conférence de presse de Serge Bonin déplorant le manque de collaboration de Lévis Force 10 (LF10) en son endroit depuis son élection il y a un an, le maire de Lévis et chef de LF10, Gilles Lehouillier, a réagi à cette sortie. «Trouvant plutôt bizarre» les critiques lancées par le seul élu de l'opposition et représentant de Repensons Lévis (RL) à l'Hôtel de Ville, le magis...

«Le réflexe démocratique un peu disparu à Lévis», selon Bonin

Un an après son élection sous les couleurs de Repensons Lévis (RL), le conseiller municipal du district Saint-Étienne et seul représentant de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Lévis, Serge Bonin, a fait une sortie, le 23 novembre, contre le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et son parti qui détient le pouvoir au conseil municipal, Lévis Force 10 (LF10). Affirmant que «sa patience a atteint ses ...

Un premier congrès réussi pour Repensons Lévis

Le parti politique municipal lévisien Repensons Lévis (RL) tenait son premier congrès le 19 novembre dernier au Juvénat Notre-Dame à Saint-Romuald. À cette occasion, le parti d’opposition à la table du conseil municipal lévisien recevait Maxime Pedneaud-Jobin, ancien maire de Gatineau, et Louise Harel, ancienne ministre péquiste, présidente de l’Assemblée nationale du Québec de 2002 à 2003 et chef...

Conseil en bref : un surplus anticipé de 5,7 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 14 novembre dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Abolition du sifflet de train à Charny : la Ville se tourne vers la médiation

Au cours des prochains jours, la Ville de Lévis fera parvenir une demande de médiation à l’Office des transports du Canada (l’OTC), un organisme réglementaire fédéral, afin de trouver un terrain d’entente avec le Canadien National (CN).

Le conseil du 28 novembre en bref

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les autres élus municipaux de Lévis se sont réunis pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 28 novembre dernier. Voici un résumé des sujets d’importance qui ont été abordés lors de la réunion.