CRÉDIT : ARCHIVES

La députée de Westmount-Saint-Louis et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille, Jennifer Maccarone, a questionné, le 17 avril, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, sur les actions posées lors de la fermeture de trois garderies privées de Lévis en février dernier.

À la suite de renseignements obtenus par des demandes d’accès à l’information, Mme Maccarone a argué que le ministre «a permis à une garderie de se soustraire aux vérifications et aux inspections exigées par son ministère, notamment les vérifications sur les antécédents du personnel, sur les obligations de réussite d’un cours de secourisme ainsi que sur la superficie nécessaire pour accueillir le nombre d’enfants».

Selon la porte-parole libérale en matière de famille, le ministre de la Famille «a voulu agir vite, mais dans l’opération, il a mis de côté des éléments importants de sa loi et de son règlement». Jennifer Maccarone craint que la sécurité des enfants qui fréquentent la nouvelle installation pourrait être compromise.

«Tout comme le ministre, nous croyons qu’il faut aider rapidement les parents qui font face à une fermeture de service de garde, mais en aucun temps nous ne devons prendre des risques sur la sécurité des enfants», a affirmé la porte-parole de l’opposition officielle.

Jennifer Maccarone estime également que le ministre a créé un précédent en permettant à deux garderies d’offrir sous un même toit des places subventionnées et non subventionnées. Par voie de communiqué, la députée de Westmount-Saint-Louis se demande «comment le ministre peut expliquer à un parent qui paie 45 $ par jour que pour les autres enfants, qui sont dans les mêmes locaux, qui fréquentent les mêmes éducatrices et qui mangent les mêmes repas, le parent paie 8,25 $ pour ces mêmes services».

«Comment le ministre de la Famille, responsable de l’application de la Loi et du règlement sur les services de garde, aura la légitimité de faire respecter la loi à l’avenir alors que lui-même ne l’applique pas?», a ajouté Mme Maccarone.

«Mauvaise foi»

Joint par le Journal, le cabinet du ministre de la Famille a réfuté les accusations de Mme Maccarone. La directrice de cabinet adjointe de Mathieu Lacombe, Isabelle Lewis, a notamment souligné que le lundi de l’ouverture du nouveau CPE, un inspecteur et une conseillère se sont déplacés dans le local pour s’assurer du respect des exigences en matière de santé et sécurité.

Également, elle assure que le ministère de la Famille a reçu un avis des autorités municipales et du service incendie indiquant que «tout était conforme et que les normes étaient respectées».

En ce qui a trait aux éducatrices embauchées par le CPE, le ministère soutient qu’elles étaient à l’emploi des anciennes garderies. Un délai leur a été accordé pour qu’elles produisent les documents demandés par le ministère, des papiers que les fonctionnaires ont reçu. 

«On ne fera jamais de compromis sur la sécurité des enfants. La députée de Westmount fait preuve de mauvaise foi en disant des faussetés. Elle aurait pu se réjouir de nos actions rapides qui ont permis d’éviter une rupture de services pour ces 150 enfants-là et leurs parents», a rétorqué M. Lacombe, par l’entremise de Mme Lewis.

Les plus lus

La nouvelle centrale de police au coin du Sault/Guillaume-Couture

Lors de la séance du conseil municipal de Lévis du 27 avril, les échevins lévisiens ont adopté deux résolutions afin d’enclencher le projet de construction d’une nouvelle centrale de police. L’une d’elles a notamment permis l’acquisition par expropriation du site où sera construit le nouvel édifice municipal. Il s’agit du terrain vacant situé au coin du chemin du Sault et du boulevard Guillaume-Co...

Blaney veut des correctifs à la PCUE

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 7 mai, au gouvernement libéral d'apporter des correctifs à la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). Selon l'élu conservateur, la mesure aura des «impacts dévastateurs» sur l'économie et la vitalité des collectivités du comté.

Lévis prépare un plan d’achat local

Un comité consultatif composé de gens d’affaires lévisiens vient d’être créé par la Ville afin d’élaborer un plan d’achat local. Ce comité mettra en place des initiatives «qui inciteront la population à consommer localement et à encourager les entreprises d’ici».

La réouverture de certaines régions dès le 4 mai

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a annoncé aujourd’hui un calendrier de réouverture des régions du Québec. Tout en insistant sur le caractère graduel du processus, elle a confirmé qu’à partir du 4 mai, les barrages policiers seront levés dans les régions qui avaient été fermées aux déplacements.

Le conseil municipal du 11 mai en bref

De nouveau grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 11 mai, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal tenue à huis clos. Voici un résumé des décisions importantes prises par les conseillers lors de cette réunion.

Redémarrage progressif de l’économie

Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont présenté aujourd’hui le plan entourant la réouverture progressive de certains pans de l’économie.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

François Legault revient sur certaines critiques

Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Assouplissement des règles pour les aînés

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

COVID-19 : les autorités provinciales font le point sur la situation

Faisant face aux journalistes pour une première fois depuis vendredi, les dirigeants provinciaux ont effectué une mise à jour sur plusieurs dossiers en lien avec la crise de la COVID-19.