CRÉDIT : COURTOISIE

En cette conclusion de campagne électorale, voici une lettre ouverte du candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge.

Avant de me lancer dans cette grande aventure, j’ai effectué, avec mes proches, une large réflexion sur ce que je souhaitais porter et proposer pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Comme jeune Québécois, je crois sincèrement que c’est par notre histoire et notre fierté que nous pouvons définir notre avenir. Évidemment, cet avenir se décidera à Québec. Dans l’intervalle, j’ai souhaité me porter candidat du Bloc Québécois pour défendre et soutenir notre modèle distinct. Je comprends notre réflexe national d’être tenté de participer à une élection fédérale et ainsi voter pour un gouvernement. Or, l’histoire nous apprend que lorsque les Québécoises et les Québécois se laissent séduire par l’idée d’un Québec au sein du gouvernement fédéral, le Québec perd de son rapport de force et est réduit à une province comme une autre. Qu’ils soient indépendantistes ou non, j’ai rencontré très peu d’électeurs qui ne soient pas fiers d’être Québécois, d’être francophones et de soutenir un modèle économique et environnemental distinct des intérêts canadiens.

Cette élection fédérale, c’est celle du Québec et de ses régions. Si le Québec veut rétablir son rapport de force, il doit se donner une voix forte et unie. Pas seulement une voix qui s’oppose, une voix qui propose! Le nationalisme québécois n’est pas qu’une affaire d’indépendantistes. Le poids politique du Québec permet un dialogue ouvert et respectueux entre le gouvernement fédéral et le Québec dans la mesure où celui-ci conserve un rapport de force intéressant. Comme prochain député fédéral indépendantiste et nationaliste, je travaillerai avec tout gouvernement québécois ayant profondément à coeur les intérêts, la langue et l’autonomie territoriale du Québec.

Pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, je suis ambitieux et optimiste. J’ai parlé énormément de développement économique régional sous toutes ses formes: agriculture, industries manufacturière et forestière, régionalisation de l’immigration et infrastructures. La richesse et le potentiel de notre région doivent être portés par un député qui n’aura d’autres intérêts que ceux de sa communauté et du Québec. Et à ceux qui croient qu’un député de l’opposition est inutile, je les invite à comparer des modèles politiques internationaux semblables au nôtre. Lorsqu’un territoire précis, distinct par sa langue et ses valeurs, se lève debout et envoie majoritairement une délégation au service de ce même territoire dans un parlement fédéral, il y fait des gains majeurs. Si je suis candidat du Bloc Québécois et souhaite être votre prochain député fédéral, c’est que je sais que nous pourrons réaliser de grandes choses, ensemble. La démonstration est faite.

Durant ces 5 dernières semaines, nous avons échangé et discuté sur différents enjeux vous touchant tels que la Davie, l’aide aux aînés et aux proches aidants, la pénurie de main-d’oeuvre, etc. À la lumière de ces discussions, nous avons énormément de points en commun; en effet, nous partageons le respect des champs de compétence du Québec, notre volonté d’aller chercher l’argent de nos taxes et de nos impôts retenus à Ottawa, la défense de notre laïcité et notre langue, mais, avant tout, l’importance d’être présent, partout, pour faire rayonner le Québec. Force est de constater, maintenant, qu’un député fédéraliste au gouvernement n’a pas le même pouvoir qu’un député d’opposition. S’il pouvait rééquilibrer le rapport de force entre les deux protagonistes dans l’intérêt du Québec? Ne serait-il pas en train d’exercer le pouvoir?

Le 21 octobre prochain, je vous invite à exercer votre droit de vote. Nous avons ce privilège démocratique important que d’autres doivent encore se battre pour l’obtenir. Pour ma part, je suis satisfait de notre campagne positive, claire et transparente axée sur le Québec et ses intérêts.

Merci de votre accueil et de votre écoute, j’ai hâte de travailler pour vous!

Les plus lus

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.

Politique : Babu songe à se présenter… et dans Bellechasse

À une époque où de plus en plus de personnalités publiques font le saut en politique ou tentent de le faire, certains hésitent à se lancer ou préfèrent le moment opportun pour le faire. L’animateur Dany «Babu» Bernier, bien connu à Lévis pour son émission sur les ondes de CJMD, n’a jamais caché son intérêt pour le sujet, mais ne sait pas encore dans quelle catégorie il se situe. S’il devait se la...

Un Lévisien dans les coulisses de l’Assemblée nationale

Originaire de Saint-Nicolas, Jean-Christophe Anderson est l’un des cinq stagiaires qui participent au stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant depuis le mois de septembre dernier. Ce stage, qui se terminera en juin, lui permet de découvrir les coulisses de l’Assemblée nationale en étant jumelé à un député du parti au pouvoir et un député d’un parti de l’opposition, il participera également à u...

Le développement au cœur de la vision du maire Lehouillier

Exercice annuel livré par le maire de la Ville devant la communauté d’affaires lévisienne, le dîner-conférence de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) du 4 février a donné l’occasion à Gilles Lehouillier de rappeler sa vision d’avenir du «Lévis de demain». L’accent a été mis sur l'impact des nouvelles infrastructures et constructions sur le territoire.

311, portail Web et heures de glace : de nouveaux services

Horaires élargis des équipements sportifs pour le public et amélioration du service client de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé, lors de sa conférence annuelle devant la communauté d’affaires, que la municipalité compte mettre en service de nouveaux outils.

Voyer tente de nouveau sa chance

Lors d’une entrevue à l’émission Les sales des nouvelles de CJMD 96,9, André Voyer a annoncé, le 23 janvier, qu’il sera candidat indépendant à la mairie de Lévis lors des prochaines élections municipales de 2021.

Maison des aînés et alternatives : 185 nouvelles places dans la région

De passage le 28 janvier à Disraeli pour une tournée avec François Jacques, député de Mégantic, la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais (sur la photo), a profité de l'occasion pour annoncer que 156 places en maison des aînés et 29 places en maison alternative seront créées en Chaudière-Appalaches.

Développement culturel : 167 500 $ de plus pour Lévis

Le gouvernement du Québec a bonifié de 444 135 $ les sept ententes de développement culturel (EDC) en Chaudière-Appalaches. La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce dans un communiqué le 24 janvier.

Gourde appuie MacKay

Lors d'une conférence de presse à La Boîte à Malt, à Saint-Nicolas, le 17 février, le député conservateur de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a donné son appui à Peter MacKay, candidat à la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).