L’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Samuel Poulin a rencontré des jeunes Lévisiens. CRÉDIT : PATRICK LACHANCE

L’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, Samuel Poulin, était de passage à Lévis, le 11 octobre. Première de cinq, cette consultation mènera à l’élaboration du Plan jeunesse 2021-2026 du gouvernement québécois, qui sera lancé en décembre prochain.

La consultation menée par Samuel Poulin à Lévis marquait le début de sa tournée sur le thème Un Québec à ton image, un Québec dont tu es fier, qui s’inscrit dans le processus d’élaboration du plan 2021-2026 pour la jeunesse québécoise. D’un montant de 250 à 300 M$, ce plan doit guider les actions du gouvernement du Québec en la matière.

«L’objectif des Journées de la jeunesse est d’aller à la rencontre d’un maximum de jeunes à travers le Québec, afin de comprendre leur vision, leurs priorités et les enjeux qui les préoccupent au quotidien», a partagé Samuel Poulin. Les propositions devraient permettre de développer des projets en phase avec les priorités exprimées par les participants.

 L’adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse a consulté les jeunes sur sept thèmes : emploi, entrepreneuriat, santé, éducation, implication citoyenne, culture et environnement. Lors de ces travaux, les intervenants et les organismes qui œuvrent auprès des jeunes seront également consultés.

La rencontre, qui s’est «très bien déroulée», a eu lieu de 13h à 20h30 en présence d’une centaine de participants. Lors de la consultation, les thèmes de l’environnement et de la transition entre le secondaire et le cégep ont «occupé une place importante», a souligné l’adjoint parlementaire.

Plus d’outils d’orientation

Selon lui, les jeunes souhaiteraient avoir davantage d’outils pour s’orienter dans leurs parcours scolaire et professionnel ainsi que mieux connaître les métiers d’avenir. Parmi les solutions envisagées, une plateforme numérique pourrait permettre aux jeunes d’être mieux informés sur les formations et d’identifier «les gens qui peuvent les aider à atteindre leurs rêves». 

Samuel Poulin croit aussi qu’il faudrait faire un effort supplémentaire pour donner accès à la culture québécoise, puisque les jeunes ont fait part de leurs difficultés à en consommer. Il a souligné l’importance d’accorder plus de place à la relève. En matière politique, il serait bon que la jeunesse sache comment faire pour se présenter et participer, par exemple, à la vie municipale.

«Nous avons plusieurs idées dans nos cartons, a-t-il affirmé. Nous nous dotons des outils qui serviront à créer des projets porteurs dans un secteur où la jeunesse est transversale et qui touche de nombreux ministères. Il ne faut jamais oublier que notre jeunesse est évolutive. Elle a le souhait d’être entendue par ses décideurs.»

Samuel Poulin s’arrêtera ensuite à Baie-Comeau, Montréal, Gatineau et Rimouski. La consultation se déroule également en ligne sur la plateforme consultation.quebec.ca/processes/jeunesse. Les personnes intéressées à participer peuvent remplir le questionnaire en ligne jusqu’au 13 décembre.

Les plus lus

Les élections fédérales minute par minute

À l'issue d'une campagne de 40 jours, c'est aujourd'hui que les Canadiens sont appelés aux urnes pour choisir les 338 députés qui les représenteront à la Chambre des communes. Qui seront les représentants de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière à la suite de ce jour de scrutin? Suivez avec nous minute par minute tous les développements de cette importante journée.

Brault attaque Gourde

À quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, accuse son adversaire, le conservateur Jacques Gourde, d’avoir fait preuve «d’abus de pouvoir dans l’attribution d’une subvention» à la Maison de la Famille de Lotbinière.

Davie : le PHC mise sur le transport de gaz naturel liquéfié

Dans le cadre de la campagne électorale, le candidat dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis du Parti de l’Héritage chrétien du Canada (PHC), Yves Gilbert, a présenté un projet de navire méthanier qui pourrait être confié au Chantier Davie par des promoteurs privés.

Dernier débat pour les candidats dans Lévis-Bellechasse

Les candidats dans la circonscription Bellechasse-Les Etchemins-Lévis ont présenté leurs idées et leur projet politique aux acteurs du milieu communautaire, lors d’une rencontre organisée le 15 octobre par les Corporations de développement communautaire de Lévis et Bellechasse, au Patro de Lévis.

Blaney et Gourde réélus pour un cinquième mandat

Malgré la vague bloquiste qui a soufflé sur le Québec, les députés sortants conservateurs dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont été réélus avec une forte majorité à la suite des élections fédérales du 21 octobre. Ils obtiennent donc un cinquième mandat consécutif afin de représenter leurs concitoyens.

Résultats préliminaires dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière

Voici les résultats préliminaires compilés par Élections Canada pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière à la suite du scrutin fédéral du 21 octobre.

Lettre ouverte de Sébastien Bouchard-Théberge - Être au gouvernement, une nécessité?

En cette conclusion de campagne électorale, voici une lettre ouverte du candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge.

Yves-François Blanchet veut un Chantier Davie fort

De passage au Chantier Davie, le chef du Bloc québécois (BQ), Yves-François Blanchet accompagné des candidats bloquistes de la région, a réitéré la position favorable de son parti quant à l’inclusion du chantier maritime lévisien dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) et l’octroi de contrats de construction importants, le 15 octobre dernier.

Logement social : où sont les investissements?

Le regroupement Concertation Logement Lévis lance un cri d’alarme face à la situation du logement social et communautaire à Lévis. Ses membres s’inquiètent de l’absence de nouveaux investissements ces dernières années.

Écolivres cherche son équilibre

Depuis l’ouverture de sa seconde succursale en mars 2018 à Saint-Romuald, Écolivres rencontre des difficultés financières. Une subvention de 20 000 $ accordée par la Ville devrait permettre à l’organisme de passer le cap puisque ses activités sont en forte croissance.