CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FMPQ) a demandé à la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, de mettre fin à l’iniquité dans le financement des services policiers entre les corps de police municipaux et les municipalités desservies par la Sûreté du Québec (SQ), le 27 octobre dernier.

La FMPQ pointe du doigt le manque de support aux corps policiers municipaux comparé aux municipalités desservies par la SQ qui reçoivent des subventions provenant du ministère de la Sécurité publique. En 2019, le gouvernement a investi 300 M$ au sein de ce corp policier et a promis d’ajouter 75 M$ supplémentaires au cours de la prochaine année tandis que les corps policiers municipaux ne reçoivent aucune aide.

Une municipalité desservie par la SQ reçoit une subvention qui représente en moyenne 47 % de sa facture. Avec l’ajout de 75 M$, cette moyenne augmentera à 50 % de la facture. Cette situation qui perdure depuis 20 ans crée un clivage entre ces municipalités et les municipalités qui sont desservies par leur propre corps policier, selon la FMPQ.

Par exemple, la Ville de Lévis a déboursé 31,7 M$ en 2017 pour le fonctionnement de son corps policier tandis que Drummondville, qui est desservie par la SQ, avait une facture avant subvention qui s’élevait à 20,2 M$, la facture finale se chiffrant à 10,1 M$.

La solution de la FPMQ serait d’offrir la même subvention à toutes les municipalités, une mesure qui coûterait 788 M$ et bénéficierait aux deux tiers de la population de la province, selon l’organisme. Avec de tels chiffres, la FPMQ croit que si le gouvernement acceptait cette proposition, ce projet aurait un impact auprès de 5,5 millions de Québécois.

De plus, la FPMQ expose qu’un corps policier municipal engendre moins de frais qu’une municipalité desservie par la SQ. Selon ses calculs, les 31,7 M$ déboursés par la Ville de Lévis pour son corps policier en 2017 auraient augmenté à 50,3 M$ si la ville avait été desservie par la SQ.

Une autre solution selon l’UMQ

Le 31 octobre dernier, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) tenait une Commission de la sécurité publique où l’enjeu du financement des corps policiers était abordé.

Un groupe de travail constitué uniquement de représentants de municipalités de moins de 100 000 habitants a proposé son point de vue à ce sujet.

«Les municipalités de plus petite taille ayant leur propre service policier ont des enjeux financiers supplémentaires. La firme Raymond Chabot Grant Thornton a été mandatée pour analyser la structure de coût de ces services et pour identifier les activités pouvant être regroupées avec d’autres corps policiers municipaux, ou être financées par la SQ ou le gouvernement. Les municipalités souhaitent proposer une solution gagnant-gagnant au gouvernement qui impliquerait une économie par rapport à un éventuel transfert des corps de policiers municipaux vers la SQ», a exposé Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines.

Les plus lus

Québec présente son plan d'action pour affronter une deuxième vague

Un plan d’action en neuf axes a été annoncé par le gouvernement en vue d’une éventuelle deuxième vague de COVID-19. Québec a aussi fait le bilan de la première vague afin d’établir les solutions à déployer au cours des prochains mois.

Legault lance un rappel à l'ordre

Alors que les nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus sont à la hausse au Québec depuis quelques jours, le premier ministre du Québec, François Legault, a appelé les Québécois, le 31 août, à respecter scrupuleusement les consignes de la Santé publique afin que l'épidémie ne reprenne pas de vigueur.

François Legault tâte le pouls chez les élus de la région

Le premier ministre du Québec, François Legault, était de passage à Saint-Henri dans la MRC de Bellechasse pour rencontrer les maires de la région afin de discuter de relance économique et de santé, le 27 août. Une vingtaine de maires ainsi que la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, ont participé à cette rencontre.

COVID-19 : Québec n'envisage pas d'implanter une application de notification de contact, pour le moment

Lors d'une conférence de presse à Montréal le 25 août, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, a annoncé que le gouvernement provincial n'ira pas de l'avant avec l'implantation d'une application mobile pour soutenir la lutte contre la COVID-19. Toutefois, Québec n'écarte pas d'utiliser une application de notification de contact si une deuxième vague d'infecti...

663 137 $ pour soutenir Tourisme Chaudière-Appalaches

Au nom de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, a annoncé l’octroi de 663 137 $ pour l’association touristique régionale Tourisme Chaudière-Appalaches, le 16 juillet.

«Un vent de fraîcheur» à la tête des conservateurs

La course à la chefferie du Parti conservateur du Canada (PCC) s’est conclue dans la nuit du 24 août dernier, alors qu’Erin O’Toole a été élu à titre de chef du parti politique. Jacques Gourde, député conservateur de Lévis-Lotbinière, et Steven Blaney, député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, se réjouissent de la nouvelle.

Services de garde : Québec dévoile son plan d’action

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du conseiller médical stratégique de la Santé publique, le Dr Richard Massé, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, a annoncé, le 27 août, que les services de garde éducatifs à l’enfance demeureront ouverts advenant une deuxième vague de COVID-19 dans la province.

COVID-19 : une nouvelle fermeture des commerces à Lévis serait désastreuse

Alors que la deuxième vague de COVID-19 semble se rapprocher de plus en plus, le maire Gilles Lehouiller s’alarme des conséquences désastreuses que de nouvelles mesures de fermeture préventive des commerces pourraient avoir à Lévis. La région pourrait en effet basculer d’un niveau d’alerte jaune à orange entrainant un reconfinement partiel si le nombre de cas continue d’augmenter.

Pont de Québec : «les libéraux n'ont plus d'excuse» selon Blaney

À la suite du dévoilement du rapport du négociateur Yvon Charest sur l’avenir du pont de Québec dans le Journal de Québec, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé au gouvernement libéral «d’enfin respecter leur promesse, faite il y a plus de cinq ans», et de procéder à sa réfection.  

Conseil en bref : les trottoirs du chemin du fleuve seront modifiés

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés lors d’une séance ordinaire du conseil, le 14 septembre dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.