CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, la députée du Bloc québécois de Beauport-Limoilou, Julie Vignola, a critiqué, le 14 janvier, le gouvernement fédéral libéral en ce qui a trait à sa gestion du dossier du pont de Québec.

Mme Vignola a ainsi réagi à la publication d'articles révélant qu'Ottawa a lancé, le 6 janvier, un appel d'offres pour la réalisation d'une étude d'impact économique sur l'importance du pont de Québec comme lien ferroviaire et routier.

Le gouvernement fédéral justifie cette commande par le fait qu'elle sera complémentaire au travail d'Yvon Charest, le négociateur désigné par Ottawa l'été dernier pour faire débloquer le dossier de la peinture de l'infrastructure. Rappelons que le gouvernement libéral a notamment demandé à M. Charest d'étudier l'option d'un achat du lien interrives au Canadien National, son actuel propriétaire, pour permettre sa réfection.

Selon la députée bloquiste, cette décision est plutôt «une tentative d’extension des délais d’achat et de rénovations du pont».

«Le pont de Québec fait partie de notre patrimoine historique national.  C’est une artère vitale entre la rive sud et la rive nord du fleuve. Des études, il y en a eu à profusions sur ce lien. D’ailleurs, la dernière date seulement de 2017. Deux ans. Pas vingt. Il n’y a pas de changements majeurs dans les impacts du pont depuis deux ans, quand même! Rien ne justifie de payer pour une nouvelle étude.  Si tout l’argent mis dans les études au cours des dernières années avait été mis dans la restauration de ce bijou historique qu’est le pont, ça ferait longtemps qu’il serait en bon état!», a argué Mme Vignola.

Du même souffle, la députée bloquiste a donc demandé au gouvernement fédéral «d'acheter le pont et de le rénover».

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Un troisième mandat consécutif pour Gilles Lehouillier

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

Un conseil municipal houleux à Beaumont

La séance ordinaire du conseil municipal de Beaumont du 15 novembre aura été marquée par les disputes. Vestiges du fort de Beaumont, comité consultatif d’urbanisme, raccordement du secteur Orléans au réseau d’aqueduc et d’égout et enquête sur une conseillère municipale ont attisé les tensions lors de la réunion des élus beaumontois.

Transport en commun : LF10 promet de rendre permanente la tarification sociale

Par voie de communiqué, Lévis Force 10 et sa candidate dans le district Bienville, la conseillère municipale sortante Amélie Landry, ont dévoilé les engagements de la formation politique au niveau communautaire. Si le parti obtient de nouveau le pouvoir le 7 novembre prochain, il s'engage notamment à rendre permanente la tarification sociale à la Société de transport de Lévis (STLévis).

LF10 dépose son cadre financier

Lors de sa dernière conférence de presse avant le jour du scrutin dimanche, le maire sortant de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, et son équipe de candidats aux postes de conseillers ont déposé, le 5 novembre, le cadre financier de leur plateforme électorale. Comme avec ses engagements électoraux, la formation politique entend miser sur la continuité si elle obtient de no...

Repensons Lévis fier de ses engagements et de sa campagne

Le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, accompagné de plusieurs candidats de son parti au poste de conseiller municipal, a fait le bilan de sa campagne électorale et a tenu à inviter les citoyens à sortir voter le 7 novembre prochain.

François Paradis salue l’implication de Lévisiens

Lors d’une cérémonie à la chapelle du Patro de Lévis, le député de Lévis et président de l’Assemblée nationale, François Paradis, a honoré, le 18 novembre, des Lévisiens et des Lévisiennes qui ont brillé au cours des dernières années. Pour ce faire, l’élu provincial a remis la Médaille de l’Assemblée nationale à cinq citoyens ou organismes de sa circonscription.

Saint-David : Cantin s'en prend à ses adversaires

Par voie de communiqué, le candidat indépendant au poste de conseiller dans le district Saint-David, David Cantin, a critiqué, le 1er novembre, les positions défendues par ses adversaires, Serge Côté (Lévis Force 10) et Sylvain Gagnon (Repensons Lévis), en ce qui a trait à leurs promesses sur les infrastructures récréatives et le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire vers l'ouest.

Changement et continuité dans le Grand Lévis

Le 7 novembre, les électeurs de Saint-Anselme et de Saint-Michel-de-Bellechasse ont également été appelés aux urnes afin de déterminer plusieurs membres des prochains conseils municipaux de ces municipalités bellechassoises.

Repensons Lévis veut améliorer les infrastructures récréatives existantes

Par voie de communiqué, le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de ce parti, Elhadji Mamadou Diarra, a dévoilé, le 1er novembre, les engagements de sa formation politique en ce qui a trait aux infrastructures récréatives. M. Diarra a notamment partagé son souhait de «rattraper le retard causé par l’immobilisme de l’administration sortante» par rapport aux infrastructures sportives ...