Exercice annuel livré par le maire de la Ville devant la communauté d’affaires lévisienne, le dîner-conférence de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) du 4 février a donné l’occasion à Gilles Lehouillier de rappeler sa vision d’avenir du «Lévis de demain». L’accent a été mis sur l'impact des nouvelles infrastructures et constructions sur le territoire.

Le maire de Lévis n’a pas manqué de revenir sur le nouveau tracé du tunnel qui reliera Québec et Lévis et la ligne de transport en commun qui desservira plusieurs arrêts situés dans chacun des centres-villes. «Ça donne une idée de la révolution qui va se produire dans notre ville», a-t-il lancé. Et d’ajouter que «la population va avoir accès à des équipements supra régionaux à la vitesse de l’éclair».

Un tunnel bon pour le développement

«Vous partez de Guillaume-Couture, proche de Desjardins, vous voulez aller voir un spectacle au Grand Théâtre : dix minutes et vous êtes à destination. C’est incroyable comme changement. Si vous y allez avec nos autobus, c’est 50 à 55 minutes minimum. Imaginez l’impact que ça va avoir pour le développement de notre ville», a illustré Gilles Lehouillier.

«Je parlais récemment à des promoteurs qui m’ont dit : ‘’Préparez vous à recevoir des édifices à bureaux à Lévis’’, parce que c’est moins cher et la distance de parcours avec le tunnel qui reliera les deux centres-villes va diminuer de moitié, presque de trois-quarts», a-t-il poursuivi.

Gilles Lehouillier a toutefois admis qu’il y a «quelques petits défis techniques à régler, notamment l’arrivée du côté de Québec», mais il croit que «le gouvernement a la volonté ferme de les régler, quitte à ce que le parcours soit prolongé». Avant de lancer, «on a été tenace. On a tenu le cap et maintenant c’est à portée de main. Personne ne pourra plus nous enlever le tunnel entre les deux rives».

La densification s’accélère

«Dans notre périmètre urbain, sans toucher la zone agricole, nous avons une capacité de 22 500 nouvelles unités d’habitation. Et nous pouvons doubler les espaces commerciaux sans toucher à un pouce de terre agricole», a affirmé Gilles Lehouiller qui a assuré que parler d’étalement urbain est «complètement faux».

À l’image de deux projets majeurs mis de l’avant par le maire, Cocité (315 M$) et Umano (900 M$), qui viendront notamment ajouter deux tours de 10 et 20 étages à Saint-Nicolas ainsi que 2 500 unités d’habitation dans le secteur Desjardins, la Ville prévoit de nouveaux projets de développements résidentiel et commercial.

«On est en train de densifier, a mentionné Gilles Lehouillier. On fait du redéveloppement tout le long du boulevard Guillaume-Couture, où ça va être permis de monter de plus en plus de en hauteur, et le long de la route 116 où on travaille avec le gouvernement du Québec pour la transformer en boulevard urbain.»

Ces fortes concentrations de population à proximité des axes principaux s’arriment au projet de voies réservées, présenté par la Ville en novembre dernier et attendu pour 2025, qui repose «sur une colonne vertébrale de transport en commun».

La Ville entend donc poursuivre le développement, qui a rapporté 13,2 M$ de 2018 à 2020. Des revenus qui participent à l’augmentation de sa capacité à payer comptant certains projets pour un montant qui est passé de 400 000 $ en 2015 à 6 M$ en 2020 et pourrait atteindre 16 M$ dans cinq ans, a expliqué le maire. 

Créer des logements abordables grâce au développement

Depuis une vingtaine d’années, 1 067 logements sociaux ont été construits à Lévis, pour un montant d’environ 178 M$. «Il faut qu’on procède autrement, a-t-il affirmé. Ça coûte trop cher de construire, on n’y arrivera jamais.

Puisque, selon le maire, 250 promoteurs réalisent 1 600 nouvelles unités d’habitation par année, la Ville agira «avec les promoteurs : au lieu de construire, on va subventionner le loyer», c’est-à-dire verser la différence pour que le montant payé par le locataire n’excède pas 25 % de ses revenus. «Ça coûte moins cher que construire et pour le promoteur, c’est une plus value car il a, par exemple, déjà vingt unités louées», a illustré Gilles Lehouiller.

Les plus lus

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

Un Lévisien dans les coulisses de l’Assemblée nationale

Originaire de Saint-Nicolas, Jean-Christophe Anderson est l’un des cinq stagiaires qui participent au stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant depuis le mois de septembre dernier. Ce stage, qui se terminera en juin, lui permet de découvrir les coulisses de l’Assemblée nationale en étant jumelé à un député du parti au pouvoir et un député d’un parti de l’opposition, il participera également à u...

311, portail Web et heures de glace : de nouveaux services

Horaires élargis des équipements sportifs pour le public et amélioration du service client de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé, lors de sa conférence annuelle devant la communauté d’affaires, que la municipalité compte mettre en service de nouveaux outils.

Le développement au cœur de la vision du maire Lehouillier

Exercice annuel livré par le maire de la Ville devant la communauté d’affaires lévisienne, le dîner-conférence de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) du 4 février a donné l’occasion à Gilles Lehouillier de rappeler sa vision d’avenir du «Lévis de demain». L’accent a été mis sur l'impact des nouvelles infrastructures et constructions sur le territoire.

Conseil en bref : la Ville incite les citoyens à récupérer l’eau de pluie

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 24 février dernier.

Développement culturel : 167 500 $ de plus pour Lévis

Le gouvernement du Québec a bonifié de 444 135 $ les sept ententes de développement culturel (EDC) en Chaudière-Appalaches. La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce dans un communiqué le 24 janvier.

Gourde appuie MacKay

Lors d'une conférence de presse à La Boîte à Malt, à Saint-Nicolas, le 17 février, le député conservateur de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a donné son appui à Peter MacKay, candidat à la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).

Course à la direction du PCC : Gourde donne son appui à MacKay

Le député de Lévis-Lotbinière à la Chambre des communes, Jacques Gourde, a confirmé le 17 février son appui au candidat à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Peter MacKay.

Les conservateurs de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se réunissent

L’Association conservatrice de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle le 8 février dernier, à Lévis.

Loi sur la gouvernance scolaire : l'UMQ toujours irritée

Malgré une rencontre avec les ministres des Affaires municipales et de l'Éducation du Québec, Andrée Laforest et Jean-François Roberge, les dirigeants de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) ne digère toujours pas l'obligation imposée aux municipalités de céder des terrains municipaux aux centres de services scolaires, inclue dans la nouvelle loi sur la gouvernance scolaire.