CRÉDIT : COURTOISIE

Par voie de communiqué, les organismes communautaires de la Chaudière-Appalaches ont donné le coup d’envoi, tout comme 4 000 organismes communautaires autonomes à travers le Québec, d’une nouvelle phase de la campagne nationale de mobilisation Engagez-vous pour le communautaire, le 10 février. Par cette initiative, ils exigent du gouvernement provincial qu’il réinvestisse «massivement» dans le milieu communautaire, les services publics et les programmes sociaux.

Pour convaincre la population et les élus, les organismes communautaires participants réaliseront des actions de sensibilisation partout au Québec en février et en mars. Ces derniers évaluent notamment leurs besoins de financement supplémentaire à la mission à 460 M$, d’ici 2022.

Selon eux, le «réinvestissement massif» demandé permettra de diminuer les impacts négatifs «des mesures d’austérité budgétaire» des dernières décennies. Selon les participants à la campagne de mobilisation, ces mesures «ont grandement fragilisé la population, porté atteintes à plusieurs droits humains et accru les inégalités sociales».

De plus, les organismes demandent davantage de soutien financier puisqu’ils estiment que «l’urgence climatique» ne fera qu’aggraver la problématique, «car ce sont les plus vulnérables qui sont durement affectés à cause du manque de soutien et de services publics».

«Les organismes se retrouvent à répondre à des besoins de plus en plus complexes et fréquents puisque les services publics remplissent maintenant difficilement leur rôle à la suite de la période d’austérité que nous avons connue. Ils font face à des défis, tels que de devoir couvrir de grands territoires avec de petites équipes de travail, parfois de deux à trois employés. À cela s’ajoute la problématique du roulement et du manque de main-d’œuvre, entre autres, due aux difficultés d’offrir des conditions de travail compétitives face à d’autres secteurs», a mentionné Murielle Létourneau, directrice générale intérimaire de la Table régionale des organismes communautaires Chaudière-Appalaches.

«Nous sommes plus d’une centaine d’organismes d’action communautaire autonome dans la région de Chaudière-Appalaches. Des organismes qui font partie du filet social, qui ont été créés à l’initiative de la communauté et qui travaillent chaque jour à l’amélioration des conditions de vie des individus. Il s’agit d’une richesse collective qu’il faut maintenir et reconnaître à sa juste valeur», a ajouté Esther Baillargeon, intervenante à l’Association de défense des droits sociaux (ADDS) de la Rive-Sud.

 

Les plus lus

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

Un Lévisien dans les coulisses de l’Assemblée nationale

Originaire de Saint-Nicolas, Jean-Christophe Anderson est l’un des cinq stagiaires qui participent au stage de la Fondation Jean-Charles-Bonenfant depuis le mois de septembre dernier. Ce stage, qui se terminera en juin, lui permet de découvrir les coulisses de l’Assemblée nationale en étant jumelé à un député du parti au pouvoir et un député d’un parti de l’opposition, il participera également à u...

311, portail Web et heures de glace : de nouveaux services

Horaires élargis des équipements sportifs pour le public et amélioration du service client de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé, lors de sa conférence annuelle devant la communauté d’affaires, que la municipalité compte mettre en service de nouveaux outils.

Le développement au cœur de la vision du maire Lehouillier

Exercice annuel livré par le maire de la Ville devant la communauté d’affaires lévisienne, le dîner-conférence de la Chambre de commerce de Lévis (CCL) du 4 février a donné l’occasion à Gilles Lehouillier de rappeler sa vision d’avenir du «Lévis de demain». L’accent a été mis sur l'impact des nouvelles infrastructures et constructions sur le territoire.

Conseil en bref : la Ville incite les citoyens à récupérer l’eau de pluie

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 24 février dernier.

Développement culturel : 167 500 $ de plus pour Lévis

Le gouvernement du Québec a bonifié de 444 135 $ les sept ententes de développement culturel (EDC) en Chaudière-Appalaches. La ministre déléguée au Développement économique régional et responsable de la région, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce dans un communiqué le 24 janvier.

Gourde appuie MacKay

Lors d'une conférence de presse à La Boîte à Malt, à Saint-Nicolas, le 17 février, le député conservateur de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, a donné son appui à Peter MacKay, candidat à la course à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC).

Course à la direction du PCC : Gourde donne son appui à MacKay

Le député de Lévis-Lotbinière à la Chambre des communes, Jacques Gourde, a confirmé le 17 février son appui au candidat à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Peter MacKay.

Les conservateurs de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se réunissent

L’Association conservatrice de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis a tenu son assemblée générale annuelle le 8 février dernier, à Lévis.

Loi sur la gouvernance scolaire : l'UMQ toujours irritée

Malgré une rencontre avec les ministres des Affaires municipales et de l'Éducation du Québec, Andrée Laforest et Jean-François Roberge, les dirigeants de l'Union des municipalités du Québec (UMQ) ne digère toujours pas l'obligation imposée aux municipalités de céder des terrains municipaux aux centres de services scolaires, inclue dans la nouvelle loi sur la gouvernance scolaire.