CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Quelques heures après l’annonce du ministère des Transports du Québec (MTQ) des investissements routiers 2020-2022 pour la Chaudière-Appalaches et à la veille du dépôt du budget par le gouvernement du Québec, le maire Gilles Lehouillier «s’attendait à plus» pour la réalisation du viaduc Saint-Omer et de la transformation de la route des Rivières (116) en boulevard urbain.

À l’annonce des investissements routiers du MTQ pour la région, «on pensait que le viaduc Saint-Omer était considéré, a commenté le maire Gilles Lehouillier en marge du conseil municipal du 9 mars. Mais, semble-t-il, ce n’est pas le cas après vérification. Donc, ce qu’on souhaiterait, c’est voir le processus s’accélérer sur nos deux projets majeurs pour lesquels le gouvernement avait pris des engagements fermes.»

C’est une «confusion dans les titres des projets» qui aurait causé le malentendu, a-t-il justifié. Pourtant a rappelé Gilles Lehouillier, la CAQ s’était engagée lors de la campagne électorale à construire le viaduc de la rue Saint-Omer. Une promesse qui avait d’ailleurs été inscrite dans son projet présenté en vue des élections.

Une deuxième phase remise en cause?

De son côté, la Ville de Lévis a déjà réalisé la phase 1 du prolongement de la rue Saint-Omer à quatre voies vers l’autoroute 20. Et la deuxième phase est maintenant amorcée. «On est dans les plans et devis. Ce qui veut dire que d’ici un an ou deux, on va être rendu à l’autoroute 20 avec les quatre voies de Saint-Omer», a annoncé le maire.

Et d’ajouter qu’avec le prolongement de la rue Saint-Omer et du boulevard Étienne-Dallaire, «la Ville a déjà engagé au-delà de 50 M$». Pour cette raison, la Ville estime que «le coût du viaduc devrait être assumé par le ministère des Transports du Québec».

Cette première phase était «de toute façon» essentielle, assure Gilles Lehouillier et ne dépendait pas de la décision du gouvernement de construire un viaduc, puisqu’il fallait relier les deux artères. La deuxième phase du prolongement est estimée entre 25 et 30 M$. «Ça va être difficile de faire une deuxième phase si on n’a pas de viaduc au-dessus de l’autoroute 20», croit Gilles Lehouillier.

Le projet de la route 116 attendu en juin

Quant à la route des Rivières, «ça va relativement bien, on sait que le gouvernement y travaille», a-t-il partagé. D’ailleurs le gouvernement devrait faire connaître son projet au mois de juin prochain.

«On aimerait aussi, encore une fois, que le processus puisse être accéléré, puisque l’engagement avait été pris pendant la dernière campagne», a martelé le maire qui s’attendait à «plus dans le budget» pour la réalisation de ces deux projets.

Le troisième lien reste la priorité numéro un

Finalement, la Ville a réitéré sa demande de voir le projet de troisième lien interrives réalisé. «Le tunnel Québec-Lévis reste la priorité numéro un. On souhaite que le gouvernement aille de l’avant le plus rapidement possible.»

Le maire a dit espérer «voir apparaître les chiffres le plus rapidement possible», surtout dans la perspective que les travaux débutent avant la fin du présent mandat. «Le moment serait venu qu’on en sache plus sur les coûts du projet.»

Constatant qu’il y a un consensus entre les deux Villes de Québec et de Lévis, Gilles Lehouiller estime qu’il est temps de passer à l’action. «Il y a des éléments à régler, mais je pense que le projet est dans la bonne direction.»

Le maire s’attend donc à ce que le dossier s’accélère. «On espère qu’on pourra avoir certaines indications dans le cadre budgétaire, ou du moins dans les semaines qui viennent. Nous ce qu’on veut c’est que le projet se réalise.»


Les plus lus

La nouvelle centrale de police au coin du Sault/Guillaume-Couture

Lors de la séance du conseil municipal de Lévis du 27 avril, les échevins lévisiens ont adopté deux résolutions afin d’enclencher le projet de construction d’une nouvelle centrale de police. L’une d’elles a notamment permis l’acquisition par expropriation du site où sera construit le nouvel édifice municipal. Il s’agit du terrain vacant situé au coin du chemin du Sault et du boulevard Guillaume-Co...

Blaney veut des correctifs à la PCUE

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 7 mai, au gouvernement libéral d'apporter des correctifs à la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). Selon l'élu conservateur, la mesure aura des «impacts dévastateurs» sur l'économie et la vitalité des collectivités du comté.

Lévis prépare un plan d’achat local

Un comité consultatif composé de gens d’affaires lévisiens vient d’être créé par la Ville afin d’élaborer un plan d’achat local. Ce comité mettra en place des initiatives «qui inciteront la population à consommer localement et à encourager les entreprises d’ici».

La réouverture de certaines régions dès le 4 mai

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a annoncé aujourd’hui un calendrier de réouverture des régions du Québec. Tout en insistant sur le caractère graduel du processus, elle a confirmé qu’à partir du 4 mai, les barrages policiers seront levés dans les régions qui avaient été fermées aux déplacements.

Le conseil municipal du 11 mai en bref

De nouveau grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 11 mai, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal tenue à huis clos. Voici un résumé des décisions importantes prises par les conseillers lors de cette réunion.

Redémarrage progressif de l’économie

Le premier ministre du Québec, François Legault, ainsi que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, ont présenté aujourd’hui le plan entourant la réouverture progressive de certains pans de l’économie.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

François Legault revient sur certaines critiques

Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Assouplissement des règles pour les aînés

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

COVID-19 : les autorités provinciales font le point sur la situation

Faisant face aux journalistes pour une première fois depuis vendredi, les dirigeants provinciaux ont effectué une mise à jour sur plusieurs dossiers en lien avec la crise de la COVID-19.