CRÉDIT : BIGSTOCK

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du conseiller médical stratégique de la Santé publique, le Dr Richard Massé, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, a annoncé, le 27 août, que les services de garde éducatifs à l’enfance demeureront ouverts advenant une deuxième vague de COVID-19 dans la province.

Québec a pris cette décision puisque les effets provoqués par une longue fermeture sur l'organisation sociale et sur le développement des enfants, notamment les plus vulnérables, sont trop importants. Satisfaites des résultats obtenus depuis la réouverture de ces installations, les autorités ont décidé de maintenir les mesures sanitaires actuellement en place, comme le port d'équipement de protection individuelle, la distanciation ou le contrôle des accès au lieu.

Si un nouveau confinement devait être décrété par le gouvernement provincial, la fréquentation d'un service de garde sera facultative, au choix des parents. Toutefois, le financement habituel et la tarification au parent seront maintenus, que l'enfant fréquente ou non le service. 

Advenant un tel scénario, les interventions des ministères de la Famille et de la Santé ainsi que de la Santé publique seront ciblées par région et/ou par secteur en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique. Un processus de coordination avec les établissements de santé et de services sociaux sera mis en place pour qu'il soit possible d'intervenir rapidement si une éclosion survenait dans un service de garde. Avec ce plan, Québec estime que les services de garde pourront faire face à une recrudescence de la maladie, le cas échéant.

«Les services de garde éducatifs à l'enfance sont des services essentiels et font partie intégrante du filet social québécois. Depuis mars dernier, peu de cas de COVID-19 ont été déclarés dans les milieux de garde, c'est pourquoi notre plan d'action ne prévoit pas de fermeture, sauf en cas de force majeure. L'objectif est de tout mettre en œuvre pour assurer le développement, la santé et la sécurité des enfants et des familles. Nous voulons aussi permettre aux parents de poursuivre leurs activités professionnelles. Les parents peuvent avoir confiance en nos services de garde. Leurs enfants y seront en sécurité et pourront poursuivre leur développement au contact de leurs amis et de notre personnel éducateur aguerri. La première vague nous en a appris beaucoup, et je suis convaincu que l'expérience acquise sera bénéfique lorsque la deuxième vague surviendra», a conclu M. Lacombe.

 

Les plus lus

Legault lance un rappel à l'ordre

Alors que les nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus sont à la hausse au Québec depuis quelques jours, le premier ministre du Québec, François Legault, a appelé les Québécois, le 31 août, à respecter scrupuleusement les consignes de la Santé publique afin que l'épidémie ne reprenne pas de vigueur.

François Legault tâte le pouls chez les élus de la région

Le premier ministre du Québec, François Legault, était de passage à Saint-Henri dans la MRC de Bellechasse pour rencontrer les maires de la région afin de discuter de relance économique et de santé, le 27 août. Une vingtaine de maires ainsi que la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, ont participé à cette rencontre.

COVID-19 : une nouvelle fermeture des commerces à Lévis serait désastreuse

Alors que la deuxième vague de COVID-19 semble se rapprocher de plus en plus, le maire Gilles Lehouiller s’alarme des conséquences désastreuses que de nouvelles mesures de fermeture préventive des commerces pourraient avoir à Lévis. La région pourrait en effet basculer d’un niveau d’alerte jaune à orange entrainant un reconfinement partiel si le nombre de cas continue d’augmenter.

COVID-19 : Québec n'envisage pas d'implanter une application de notification de contact, pour le moment

Lors d'une conférence de presse à Montréal le 25 août, le ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, Éric Caire, a annoncé que le gouvernement provincial n'ira pas de l'avant avec l'implantation d'une application mobile pour soutenir la lutte contre la COVID-19. Toutefois, Québec n'écarte pas d'utiliser une application de notification de contact si une deuxième vague d'infecti...

663 137 $ pour soutenir Tourisme Chaudière-Appalaches

Au nom de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, la ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, a annoncé l’octroi de 663 137 $ pour l’association touristique régionale Tourisme Chaudière-Appalaches, le 16 juillet.

«Un vent de fraîcheur» à la tête des conservateurs

La course à la chefferie du Parti conservateur du Canada (PCC) s’est conclue dans la nuit du 24 août dernier, alors qu’Erin O’Toole a été élu à titre de chef du parti politique. Jacques Gourde, député conservateur de Lévis-Lotbinière, et Steven Blaney, député conservateur de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, se réjouissent de la nouvelle.

Services de garde : Québec dévoile son plan d’action

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du conseiller médical stratégique de la Santé publique, le Dr Richard Massé, le ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, a annoncé, le 27 août, que les services de garde éducatifs à l’enfance demeureront ouverts advenant une deuxième vague de COVID-19 dans la province.

Pont de Québec : «les libéraux n'ont plus d'excuse» selon Blaney

À la suite du dévoilement du rapport du négociateur Yvon Charest sur l’avenir du pont de Québec dans le Journal de Québec, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé au gouvernement libéral «d’enfin respecter leur promesse, faite il y a plus de cinq ans», et de procéder à sa réfection.  

Conseil en bref : les trottoirs du chemin du fleuve seront modifiés

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés lors d’une séance ordinaire du conseil, le 14 septembre dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

La Ville prévoit 7,4 M$ en surplus pour 2020

La Ville de Lévis a dévoilé l’état de sa situation financière, le 14 septembre dernier. Malgré le contexte de la pandémie de la COVID-19, la municipalité prévoit un excédent de 7,4 M$ à la fin de l’année financière.