CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a officialisé l’entente entre la municipalité et la Société protectrice des animaux (SPA) Beauce-Etchemin concernant la gestion animalière lors d’une conférence de presse, le 11 février dernier. Cette entente qui s’estime à 3,4 M$ s’étirera du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2026.

La Ville de Lévis qui a fait le choix de ne pas renouveler son entente de gestion animalière avec Contrôle d’Animaux Domestiques (CAD), qui assurait ce service depuis 1999, à la fin de l’année 2020 a plutôt opté de conclure une entente de gré à gré avec la SPA Beauce-Etchemin afin de bonifier ses services. «Dans la mesure du possible, le fournisseur (CAD) a donné les services qui étaient requis. Là, on est dans une bonification de services, on ajoute tous les volets de sensibilisation […] et une présence physique avec un local. Voyons le plus comme une évolution puisqu’on veut faire plus en gestion animale», a exposé Gilles Lehouillier.

Cette entente n’a pas eu à passer par un processus d’appel d’offres puisqu’il était possible pour la Ville de réaliser une entente de gré à gré comme la SPA Beauce-Etchemin est un organisme à but non lucratif.

Ce nouveau fournisseur permettra à la Ville d’être plus flexible et offrir des services supplémentaires. «Notre objectif est d’améliorer la qualité de vie des animaux domestiques en contribuant à leur santé, leur bien-être et leur sécurité», a partagé le premier citoyen.

La municipalité souhaite que la SPA Beauce-Etchemin éduque et sensibilise la population quant à une saine gestion animalière, si bien qu’elle aimerait voir l’organisme sensibiliser les élèves dans les milieux scolaires.

Brigit Hamel, directrice générale de la SPA Beauce-Etchemin, a qualifié ce partenariat de «gagnant-gagnant». L’organisme a toujours tenté d’établir quatre étapes afin d’arriver à faire la différence soit de recueillir les animaux errants, les soigner et les stériliser, leur trouver une famille ainsi que sensibiliser et éduquer la population.

«Jamais en 11 ans (en fonction), je ne me suis rendue à cette quatrième étape (de sensibilisation et d’éducation) et la Ville de Lévis me donne cette opportunité. C’est du jamais vu, c’est un projet extraordinaire et on va faire une différence incroyable au niveau des citoyens, de leurs besoins et surtout du bien-être animal, a-t-elle mentionné. Ce qu’on souhaite avec cette opportunité, c’est d’en faire un projet pour démontrer à tout le Québec que si on a un partenariat gagnant-gagnant d’une gestion animalière avec la Ville, le refuge et les citoyens, on peut sauver davantage d’animaux et faire la différence en ce sens.»

«On souhaite vraiment avoir une approche animalière dans les meilleures au Québec et ça passe par la sensibilisation», a ajouté le maire.

Un local à Charny

Déjà, la SPA Beauce-Etchemin occupe un local situé au 8100, rue du Blizzard à Charny, que la Ville offre au satellite lévisien. L’organisation prévoit déménager à l’automne prochain afin d’avoir un plus grand local pour offrir une gamme de services plus complète.

L’organisme s’occupera du contrôle des animaux errants, de l’hébergement d’animaux, de la recherche des propriétaires d’animaux perdus, de la cueillette d’animaux nuisibles, de la vente de licences annuelles pour chiens, de recueillir les plaintes et signalements, de sensibiliser au bien-être animal, à la réglementation, à la stérilisation et au micropuçage, d’offrir un service d’adoption d’animaux, un prêt de cage-trappes, un service de disposition des animaux, une assistance téléphonique, une assistance à la Ville pour les chiens potentiellement dangereux et un service d’urgence en tout temps.

La Ville, qui compte 24 000 chiens et 30 000 chats domestiques sur son territoire, souhaite établir sa gestion animalière avec l’appui de sa population, a évoqué le maire.

Les plus lus

Boulevard Jean-Garon : les entrepreneurs pas chauds à l'idée

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a dévoilé, le 23 février, les résultats d'un sondage mené plus tôt ce mois-ci auprès des dirigeants d'entreprises situées sur la route du Président-Kennedy afin de connaître leur opinion sur la possibilité d'un changement de nom de la portion lévisienne de l'artère. 78 % des répondants ont alors manifesté leur opposition à tout changeme...

La Ville s’entend avec la SPA Beauce-Etchemin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a officialisé l’entente entre la municipalité et la Société protectrice des animaux (SPA) Beauce-Etchemin concernant la gestion animalière lors d’une conférence de presse, le 11 février dernier. Cette entente qui s’estime à 3,4 M$ s’étirera du 1er janvier 2021 au 31 décembre 2026.

Fermeture d'une partie du chemin du Fleuve : la Ville fait marche arrière

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 10 février, que des modifications au concept d'aménagement du nouveau parc de la Pointe-Benson, à Saint-Romuald, seront apportés. Ces dernières permettront de laisser le chemin du Fleuve ouvert à la circulation automobile.

Conseil en bref : Lévis devrait faire affaire avec la SPA Beauce-Etchemins

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés de façon virtuelle lors d’une séance ordinaire du conseil municipal, le 8 février dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

Chaudière-Appalaches restera en zone rouge

Même si la propagation de la COVID-19 ralentit en Chaudière-Appalaches, la région demeurera en zone rouge au moins jusqu’à la fin de la semaine de relâche. C’est ce qu’a confirmé le premier ministre du Québec, François Legault, à l’occasion de son point de presse du 16 février sur l’état de la situation au Québec.

Un premier candidat pour Repensons Lévis

Après avoir mené une investiture, RepensonsLévis (RL) a annoncé, le 21 février, que Sylvain Gagnon sera son candidat au poste de conseiller du district Saint-David, lors des prochaines élections municipales àLévis en novembre prochain.

Le conseil municipal du 22 février en bref

Les conseillers et le maire de Lévis se sont réunis virtuellement, le 22 février, pour une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des points marquants discutés et des décisions d'importance qui ont été prises par les échevins lors de cette réunion.

RL critique la Ville pour l’entretien de ses infrastructures récréatives

À la suite de la situation rapportée par le Journal concernant l’équipe de bénévoles qui déneigeait le parc des Chutes-de-la-Chaudière, Repensons Lévis (RL) en a profité pour critiquer l’administration municipale quant à l’entretien de ses infrastructures récréatives durant les quatre saisons.

Lehouillier veut que la région passe bientôt en zone orange

Au lendemain de la conférence de presse portant sur les consignes sanitaires à suivre au cours des deux prochaines semaines, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, n’a pas caché sa déception devant la décision du gouvernement provincial de maintenir la Chaudière-Appalaches en zone rouge. Comprenant cependant les craintes de Québec quant aux impacts potentiels de la semaine de relâche, le premier c...

Stephan Dupont se lance en politique pour Pintendre

Stephan Dupont, animateur de radio au FM93, a annoncé sur sa page Facebook qu’il se présentera aux prochaines élections municipales à Lévis dans le district Pintendre, le 24 janvier. Il souhaite rajeunir son quartier et le revitaliser, lui qui croit que Pintendre est laissé à l’abandon depuis plusieurs années.