CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Le ministre des Finances, Eric Girard, a déposé le troisième budget provincial depuis que la Coalition avenir Québec est au pouvoir, le 25 mars. Selon l’exercice annuel, le Québec devra attendre sept ans avant de retrouver l’équilibre budgétaire.

Ainsi, le déficit qui sera enregistré pour l’année 2020-2021 atteindra 15 G$, ce dernier diminuera à 12,3 G$ pour 2021-2022 et à 8,5 G$ pour 2022-2023 et devrait se résorber lors de l’année 2027-2028, rapporte le ministre des Finances. «Le gouvernement déposera à l’Assemblée nationale un projet de loi budgétaire qui notamment suspendra de façon temporaire la Loi sur l’équilibre budgétaire de telle sorte qu’elle n’enclenche pas d’obligation susceptible de compromettre la relance de l’économie et la qualité des services», a-t-il ajouté puisque la Loi sur l’équilibre budgétaire exige au gouvernement d’atteindre cet équilibre sur une durée maximale de cinq ans.

Également, le ratio de la dette nette au PIB atteindra les 45 % le 31 mars prochain. Le gouvernement prévoit stabiliser ce ratio et le faire diminuer à compter de 2025-2026.

Dans son plan budgétaire, Québec ajoutera des investissements de 10,3 G$ pour les cinq prochaines années dans le réseau de la santé, dont 2,9 G$ dès cette année afin de soutenir le réseau dans la lutte contre la pandémie et rehausser les soins et services. Ce sont 1,5 G$ qui seront destinés aux jeunes pour venir en aide à la réussite scolaire, à la persévérance et la diplomation en enseignement supérieur, à l’insertion professionnelle et sociale ainsi qu’à la promotion de la pratique du sport et du loisir.

De plus, une augmentation de 4,5 G$ a été ajoutée au sein des investissements du Plan québécois des infrastructures 2021-2031. Ainsi, ce sont 135 G$ qui seront prévus pour les 10 prochaines années et afin d’accélérer la reprise économique 60 % de ce montant est prévu au cours des cinq prochaines années.

Le gouvernement prévoit des revenus additionnels de 1,8 G$ de dollars prévus d’ici cinq ans en s’assurant que la TVQ à l’égard des biens en provenance de l’étranger par l’entremise d’entrepôts de distribution y soit perçue.

Selon Eric Girard, la province devrait atteindre le plein emploi dans deux ans et le niveau avant-pandémie de l’activité économique devrait être de retour d’ici la fin 2021.

Différentes mesures pour les personnes vulnérables

Dans le budget 2021 du gouvernement provincial, une somme de près de 1 G$ est prévue d’ici cinq ans pour répondre aux besoins des citoyens et venir en aide aux personnes vulnérables. Ainsi, 408 M$ seront investis d’ici cinq ans dans l’offre de logements abordables. La CAQ prévoit accélérer la réalisation de 5 000 logements sociaux et en a ajouté 500 dans le cadre du programme AccèsLogis.

116 M$ seront investis sur cinq ans afin de créer de nouvelles places de garde subventionnées dans les services de garde en milieu familial. Ajoutons que 10,5 M$ additionnels sur cinq ans seront octroyés afin de prévenir et contrer les violences sexuelles faites aux femmes.

Une somme de 2,0 G$ est prévue d’ici cinq ans, dont 317 M$ cette année afin d’améliorer les soins à domicile pour que les aînés puissent demeurer dans leur milieu de vie le plus longtemps possible.

Soutien à la relance économique

4 G$ d’ici cinq ans sont prévus afin de stimuler l’investissement des entreprises et améliorer la productivité de ces dernières. Le gouvernement s’est engagé à prolonger les différentes aides pour les entreprises affectées par la pandémie avec un investissement additionnel totalisant 193 M$ sur deux ans.

Aussi, le gouvernement bonifie temporairement le crédit d’impôt relatif à l’investissement et à l’innovation et réduit le taux d’imposition des PME au même niveau que celui de l’Ontario afin de les encourager à adopter de nouvelles technologies et accroître leur productivité. Plus de 523 M$ sur six ans seront investis dans les régions pour soutenir et relancer le secteur du tourisme, moderniser les infrastructures régionales et mettre en œuvre un plan d’action en faveur du développement économique local et régional.

Notons finalement que le budget prévoit venir en aide au milieu culturel durement touché par la pandémie avec des investissements de 392 M$ d’ici cinq ans qui aideront à la promotion de la culture, du patrimoine québécois et de la langue française. 147 M$ permettront de bonifier et prolonger le Plan de relance économique du milieu culturel.

Les plus lus

Repensons Lévis réplique au maire de Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a réagi, le 10 mars, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, dans un article du Journal portant sur des critiques de RL sur l’octroi de certains contrats par son administration. Repensons Lévis soutient notamment que les affirmations du maire dans l’article sont «accusatrices et inexactes».

COVID-19 : vers un resserrement des mesures dans la région?

Face à l'importante augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 constatée en Beauce au cours des dernières semaines, le gouvernement provincial envisage de resserrer les mesures sanitaires en vigueur dans la région afin de freiner la propagation du coronavirus. C'est notamment que ce qu'a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors d'une mise à jour sur la situation pandém...

La Ville fait le point sur le marché du travail à Lévis

En compagnie de Karine Laflamme, présidente du Guichet unique Action main-d’œuvre Lévis et conseillère municipale du district Taniata, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a notamment présenté, le 12 mars, les résultats de sondages menés en lien avec les impacts de la pandémie sur la main-d’œuvre. Lors de cette rencontre avec les journalistes, le premier citoyen a une nouvelle fois souligné l’im...

Lehouillier se lance dans «l’élection de trop», selon RL

Repensons Lévis (RL) a réagi, le 9 avril, à l’annonce du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, qui a confirmé son intention d’obtenir un troisième mandat à la tête de Lévis en novembre prochain. Selon RL, la population lévisienne doit «tourner la page sur l’ère Lehouillier» et estime que le premier citoyen de Lévis s’engage dans «une élection de trop».

Repensons Lévis à la recherche de candidats

Le nouveau parti politique municipal lévisien, Repensons Lévis, a annoncé l’ouverture des candidatures dans les 14 districts vacants de son parti. Ce dernier invite les citoyens à soumettre leur intérêt pour le poste de candidat à titre de conseiller municipal dans l’un de ces districts pour les prochaines élections prévues cet automne.

Poules urbaines : le conseil municipal va de l’avant avec le projet

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé le dépôt d’un nouveau règlement venant encadrer l’implantation de poulaillers domestiques lors d’une conférence de presse, le 29 mars. Cette demande citoyenne était récurrente depuis l’automne dernier.

Le troisième lien à l’est appuyé par plusieurs Bellechassois

Le comité 3e lien a présenté les résultats d’un sondage effectué sur les caractéristiques que devraient avoir le futur lien interrives, le 15 mars dernier. Selon les membres de ce groupe prônant la construction d’un troisième lien dans l’axe route Lallemand/Beauport, une forte majorité de répondants appuient cette option.

COVID-19 : le maire de Lévis reçoit une première dose de vaccin

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a reçu la première dose d'un vaccin contre la COVID-19, cet après-midi au centre de vaccination massif de Lévis.

Une action de QS à Lévis contre le projet GNL Québec

Une dizaine de militants de Québec solidaire (QS) Chaudière-Appalaches ont déployé une bannière contre le projet GNL Québec, le 14 mars, au-dessus de l’autoroute 20 à la hauteur du viaduc de Saint-Rédempteur. L’opération était menée en simultané dans 14 villes du Québec.

Un budget somme toute satisfaisant pour la région

À la suite des différentes annonces faites concernant le budget provincial déposé le 25 mars dernier, plusieurs acteurs lévisiens ont exposé leur point de vue quant à l’exercice budgétaire annuel du gouvernement. Pour la plupart d’entre eux, ces annonces sont «un pas dans la bonne direction».