François Legault a annoncé mardi que les mesures spéciales seront prolongées d'une semaine en Chaudière-Appalaches. CRÉDIT : ÉMILIE NADEAU - ARCHIVES

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur dans ces régions seront prolongées d'une semaine, soit jusqu'au 2 mai prochain.

«Je sais après un an que les mesures sont très dures (à vivre), mais elles fonctionnent pour l'instant. (...) En Chaudière-Appalaches, il y a eu une augmentation nette de sept hospitalisations au cours des derniers jours et six décès supplémentaires ont été enregistrés. Dans cette région, on approche beaucoup la capacité hospitalière maximale. Malheureusement, je dois donc prolonger d'une semaine les mesures spéciales d'urgence en Outaouais, dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches», a expliqué M. Legault, lors d'une conférence de presse à Québec.

Donc, jusqu'au 2 mai, le couvre-feu demeurera notamment en vigueur de 20h à 5h et les commerces et les institutions non essentiels ainsi que les écoles devront demeurer fermés.

Cependant, le premier ministre a précisé qu'il avait bien entendu les doléances de plusieurs parents d'enfants d'âge primaire. Ces derniers estiment qu'il est difficile pour ces jeunes élèves de s'adapter à l'enseignement à distance, ce qui a un effet sur leurs apprentissages.

«Dès que nous aurons repris le contrôle, la première chose que nous allons rouvrir, ce sont les écoles primaires. Si les enfants sont frappés moins durement lorsqu'ils contractent la COVID-19, ils peuvent transmettre le virus à d'autres membres de leur famille. Et ces infections peuvent provoquer davantage de dommages et augmenter la transmission dans la communauté», a affirmé François Legault.

Davantage de personnes auront accès au vaccin d'AstraZeneca

Le premier ministre du Québec, le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont également profité de l'occasion pour faire des annonces quant à la campagne de vaccination contre la COVID-19.

Ils ont d'abord annoncé que dès demain matin, les personnes âgées entre 45 et 54 ans pourront amorcer leurs démarches afin de recevoir une dose du vaccin d'AstraZeneca contre la COVID-19. C'est à la suite d'une analyse du Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) que le gouvernement provincial a pris cette décision.

Selon ce qu'a indiqué Horacio Arruda, le CIQ estime que les bénéfices de recevoir une première dose d'un vaccin contre la COVID-19 sont supérieurs au faible risque de souffrir d'une thrombose après avoir reçu ce vaccin, compte tenu de la situation épidémiologique actuelle de la province.

Christian Dubé a ensuite dévoilé que Québec annoncera jeudi que d'autres Québécois auront bientôt accès à un vaccin contre la maladie. Grâce aux doses supplémentaires du vaccin de Pfizer achetés par le gouvernement fédéral et que la province commencera à recevoir au début mai, la liste des personnes avec un handicap mental ou physique ainsi que des malades chroniques qui pourront recevoir une première dose avant la population générale sera élargie.

Notons finalement que le premier ministre a une nouvelle fois demandé aux Québécois de demeurer prudents et de se faire vacciner dès que possible, «les vaccins étant le passeport vers la liberté».

Les plus lus

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

COVID-19 : les mesures spéciales d'urgence prolongées d'une semaine

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur da...

Conseil en bref : le maire «veut conserver le caractère particulier du Vieux-Lévis»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 10 mai dernier.

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu veulent que Lehouillier clarifie sa position

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy...

Elhadji Mamadou Diarra candidat de RL dans le district Notre-Dame

Le parti politique municipal Repensons Lévis (RL) a présenté au Journal son candidat au poste de conseiller municipal pour le district Notre-Dame lors des prochaines élections municipales. Elhadji Mamadou Diarra représentera Repensons Lévis dans le Vieux-Lévis lors de la campagne électorale cet automne.

COVID-19 : les libéraux veulent que Québec déploie des outils supplémentaires dans la région

La porte-parole en matière de santé de l'opposition officielle à l'Assemblée, Marie Montpetit, et la porte-parole pour la Capitale-Nationale de l'opposition officielle, Marwah Rizqy, ont partagé, le 13 avril, leur inquiétude face à la situation de la COVID-19 dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Estimant que le gouvernement caquiste pourrait en faire plus pour p...

La Ville prévoit une saison estivale animée

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’ouverture progressive de ses parcs, pistes cyclables, blocs sanitaires et chalets de services, jardins communautaires ainsi que des services estivaux comme l’Étébus, la navette Paquet, l’horaire d’été de l’écocentre et de la collecte d’ordures, ce 30 avril. Il a également glissé quelques mots sur le parcours Cet été, je parcours Lévis, où notammen...

Le conseil municipal du 12 avril en bref

Les conseillers municipaux et le maire, Gilles Lehouillier, se sont réunis virtuellement, le 12 avril, pour une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions prises par les échevins lors de la réunion ainsi que des annonces de l’administration Lehouillier qui ont retenus l’attention du Journal.

Le salaire minimum sera désormais à 13,50 $ l'heure

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a confirmé que, dès demain, le taux général du salaire minimum sera porté à 13,50 $ l'heure.