CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy à Lévis et Pintendre en boulevard Jean-Garon.

Rappelons d'emblée que le maire a affirmé la semaine dernière qu'il était à rencontrer le plus tôt possible le groupe afin de discuter des trois propositions du comité de toponymie, qui ne comprend pas un changement de nom pour la route du Président-Kennedy.

Le premier citoyen avait notamment indiqué à cette occasion que son administration ne pouvait accepter «pour le moment» le changement désiré par les proches de l'ancien député provincial de Lévis, ministre du gouvernement du Québec et maire de Lévis.

Une affirmation qui a incité le groupe à demander des précisions puisque les proches de Jean Garon. Dans leur communiqué de presse du 21 avril, ils ont tenu à rappeler qu'ils ne s'attendaient pas à ce que la route du Président-Kennedy devienne le boulevard Jean-Garon à court terme, compte tenu des conséquences provoquées par la pandémie que vivent les commerces et les entreprises ayant pignon sur rue sur cette artère.

«Conséquemment, la parole est au maire Lehouillier qui doit clarifier sa position. D’un côté, il se dit lié par le refus du comité de toponymie d’accepter la demande de la famille et de l’autre, il dit qu’il ne faut ''jamais dire jamais'' et évoque le besoin de convaincre les gens d’affaires de la route du Président-Kennedy. (...) La proposition de la famille de prendre tout le temps nécessaire avant de concrétiser le changement de nom laisse donc au maire Lehouillier toute la marge de manœuvre pour exercer un leadership positif dans ce dossier», a soutenu le groupe.

Du même souffle, les proches ont argué que c'était le maire qui avait le dernier mot quant à la conclusion de ce dossier. 

«Un maire n’est pas obligé d’accepter la suggestion d’un comité de toponymie et il a le droit de changer d’idée comme le montre la valse-hésitation récente de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui a d’abord refusé d’accepter la recommandation de nommer une artère d’Outremont au nom de Camille Laurin, père de la loi 101, avant de se raviser», ont illustré les proches de Jean Garon.

Le groupe a indiqué qu'il allait continuer ses efforts pour que la route du Président-Kennedy devienne le boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de Jean Garon. Les proches tiennent mordicus à ce que la Ville de Lévis rende hommage de cette façon au politicien qui est décédé en 2014 puisqu'ils veulent que l'hommage toponymique «soit lié directement à une œuvre majeure de M. Garon, qu’il soit à la hauteur de la contribution de M. Garon à sa ville et qu’il soit suffisamment visible pour rappeler efficacement son souvenir».

Du côté municipal, l'administration Lehouillier a fait savoir qu'elle tendait toujours la main aux proches de Jean Garon afin de trouver une solution. 

«Le maire ne commentera pas cette nouvelle sortie puisqu'il ne veut pas discuter de ce dossier par médias interposés. Il est prêt à rencontrer les proches, mais nous n'avons pas reçu de réponse à l'invitation que le maire a lancé la semaine dernière. Il y a une volonté unanime du conseil de rendre hommage à M. Garon, mais Kennedy n'est pas sur la table», a déclaré Félix Masson, le directeur de cabinet adjoint et responsable des relations médias du maire.

Les plus lus

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu ne discuteront plus avec l'administration Lehouillier

Par voie de communiqué, la famille et les amis de Jean Garon ont réagi, le 14 avril, aux déclarations du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en ce qui a trait à leur demande de renommer la route du Président-Kennedy en boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de l'ancien maire et député de Lévis. Devant le refus de l'administration Lehouillier de considérer leur souhait, le groupe ne discute...

COVID-19 : les mesures spéciales d'urgence prolongées d'une semaine

Si le nombre de cas de COVID-19 se stabilise dans les trois régions du Québec sous le coup des mesures spéciales d'urgence, la situation dans les hôpitaux de la Chaudière-Appalaches, de la Capitale-Nationale et de l'Outaouais continue de se détériorer. En raison de ce constat, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 20 avril, que les mesures spéciales d'urgence en vigueur da...

Conseil en bref : le maire «veut conserver le caractère particulier du Vieux-Lévis»

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux de la Ville de Lévis se sont réunis virtuellement pour une séance ordinaire du conseil municipal, le 10 mai dernier.

Boulevard Jean-Garon : les proches de l'ancien élu veulent que Lehouillier clarifie sa position

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy...

Elhadji Mamadou Diarra candidat de RL dans le district Notre-Dame

Le parti politique municipal Repensons Lévis (RL) a présenté au Journal son candidat au poste de conseiller municipal pour le district Notre-Dame lors des prochaines élections municipales. Elhadji Mamadou Diarra représentera Repensons Lévis dans le Vieux-Lévis lors de la campagne électorale cet automne.

COVID-19 : les libéraux veulent que Québec déploie des outils supplémentaires dans la région

La porte-parole en matière de santé de l'opposition officielle à l'Assemblée, Marie Montpetit, et la porte-parole pour la Capitale-Nationale de l'opposition officielle, Marwah Rizqy, ont partagé, le 13 avril, leur inquiétude face à la situation de la COVID-19 dans les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches. Estimant que le gouvernement caquiste pourrait en faire plus pour p...

La Ville prévoit une saison estivale animée

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé l’ouverture progressive de ses parcs, pistes cyclables, blocs sanitaires et chalets de services, jardins communautaires ainsi que des services estivaux comme l’Étébus, la navette Paquet, l’horaire d’été de l’écocentre et de la collecte d’ordures, ce 30 avril. Il a également glissé quelques mots sur le parcours Cet été, je parcours Lévis, où notammen...

Le conseil municipal du 12 avril en bref

Les conseillers municipaux et le maire, Gilles Lehouillier, se sont réunis virtuellement, le 12 avril, pour une séance ordinaire du conseil municipal de Lévis. Voici un résumé des décisions prises par les échevins lors de la réunion ainsi que des annonces de l’administration Lehouillier qui ont retenus l’attention du Journal.

Le salaire minimum sera désormais à 13,50 $ l'heure

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a confirmé que, dès demain, le taux général du salaire minimum sera porté à 13,50 $ l'heure.