Le conseil municipal a notamment approuvé le renouvellement de la convention collective des cols bleus de Lévis. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Les échevins de Lévis ont officiellement approuvé les deux ententes intervenues entre la Ville et les syndicats représentant les cols bleus et les professionnels de la municipalité, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal le 12 juillet. Par erickdeschenes@journaldelevis.com

Rappelons d’emblée que c’est en mai dernier que les accords avaient été conclus entre la municipalité et les groupes représentant près de 550 cols bleus lévisiens, affectés notamment à l'entretien de la voie publique et des édifices et parcs municipaux, ainsi que les quelque 160 professionnels de la Ville, qui travaillent entre autres dans les directions du développement économique, des communications et de l’urbanisme.

Cependant, les détails entourant les pactes pour le renouvellement des conventions collectives de ces employés, échus depuis le 31 décembre 2019, n’avaient alors pas été dévoilés puisqu’ils n’avaient pas été approuvés par les syndiqués et les élus.

Les nouvelles ententes seront en vigueur jusqu’au 31 décembre 2024. Elles prévoient d’abord des augmentations salariales de 2 % par année pour la durée des contrats de travail. De plus, l’administration Lehouillier a indiqué que les nouveaux pactes contiennent des conditions de travail favorisant le développement et l’efficience des membres du personnel en plus de leur permettre une «plus grande flexibilité dans l’exercice de leur fonction». Des clauses favorisant l’attractivité des emplois disponibles à la Ville sont également inscrites dans les nouvelles ententes.

Des ententes «gagnant-gagnant»

Avant l’approbation officielle des accords intervenus avec les cols bleus et les professionnels, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a profité de l’occasion pour se réjouir de cette nouvelle réussite de son administration au niveau des relations de travail.

«Ces deux nouvelles conventions collectives renferment des conditions répondant aux besoins actuels et futurs des membres du personnel. Les négociations se sont passées dans un climat harmonieux, de confiance et de bonne foi. C’était important pour le conseil municipal de respecter le paramètre de l’augmentation salariale de 2 % par année et les syndicats étaient conscients du respect de la capacité de payer des contribuables», a souligné le premier citoyen de Lévis.

Notons finalement qu’en ce qui a trait en ce moment aux relations de travail avec ses employés, la Ville de Lévis n’a désormais qu’à conclure qu’une entente avec l’Association des cadres.

Les plus lus

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Le maire devra s'absenter du boulot

La Ville de Lévis a annoncé, le 22 septembre, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devra s'absenter du travail au cours des prochaines semaines.

Les conservateurs font une démonstration de force à Lévis

Un peu plus d'une semaine après un passage à Lauzon, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a tenu son dernier grand rassemblement de campagne au Centre des congrès de Lévis, le 23 septembre, devant plus de 1 000 militants. Éric Duhaime et certains de ses candidats dans la région, dont Mario Fortier (Chutes-de-la-Chaudière) et Karine Laflamme (Lévis), en ont profité pour de n...

Foire d’empoigne entre Drainville et Laflamme

Un peu moins d’une semaine après le débat électoral de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), quatre des cinq candidats des principaux partis en lice dans la circonscription de Lévis ont croisé le fer lors d’un débat sur les ondes de CHOI FM, le 14 septembre en matinée. La joute a notamment été le théâtre de plusieurs prises de bec entre le candidat de la Coalition avenir Qu...

Tous les candidats dans les circonscriptions lévisiennes sont maintenant connus

Les personnes intéressées à se porter candidates lors de l'actuelle campagne électorale au Québec avait jusqu'à samedi 14g pour déposer leur bulletin de candidature. Si ce ne sont que les candidats des cinq principaux partis en lice qui franchiront la ligne d'arrivée dans Bellechasse et Chutes-de-la-Chaudière, les citoyens de Lévis auront le choix entre sept avenues le 3 octobre prochain.

Pénurie de main-d’oeuvre : Biron présente ses solutions

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, a détaillé ses engagements économiques, le 8 septembre. Si elle est élue le 3 octobre prochain, la nouvelle politicienne veut notamment miser sur l’immigration, la valorisation de la formation professionnelle, l’innovation et la concertation régionale pour s’attaquer au problème numéro un des entrepreneurs...

«Une équipe du tonnerre» pour supporter le dynamisme de Lévis

Les trois candidats de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans les trois circonscriptions lévisiennes, Martine Biron (Chutes-de-la-Chaudière), Bernard Drainville (Lévis) et Stéphanie Lachance (Bellechasse), ont rencontré le Journal, le 23 septembre, pour livrer un plaidoyer en faveur de leur candidature. Selon eux, grâce à leur travail d’équipe, le trio est le seul qui pourra livrer la marchandise p...

Martine Biron présente son «triangle de priorités»

C’était au tour de la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, de lancer officiellement sa campagne électorale, le 1er septembre dernier. La candidate caquiste a alors présenté ses priorités divisées en trois volets.

Richard Garon portera les couleurs libérales dans Lévis

La candidature du Lévisien Richard Garon pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lévis a été annoncée le 15 août dernier, lors d’un rassemblement avec Marc Tanguay, député sortant de LaFontaine.

Bernard Drainville veut concrétiser les désirs lévisiens

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Lévis, Bernard Drainville, a officiellement lancé sa campagne électorale, le 31 août dernier. L’homme politique a alors énuméré plusieurs dossiers régionaux dans lesquels il souhaiterait s’impliquer s’il est élu le 3 octobre prochain.