Steven Blaney ne sera pas en lice dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis lors de la prochaine élection fédérale. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a annoncé, le 15 juillet, qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors des prochaines élections fédérales. Le représentant conservateur de ce comté depuis plus de 15 ans estime qu’il est maintenant temps pour lui «d’écrire un nouveau chapitre de sa vie».

Au cours des derniers mois, Steven Blaney a amorcé une réflexion sur son avenir politique. Graduellement, il lui est venu le constat qu’il n’allait pas solliciter un nouveau mandat à titre de député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Alors que les rumeurs se font de plus en plus persistantes pour un déclenchement de la prochaine campagne électorale en août, le politicien lévisien a préféré dévoiler le fruit de sa réflexion avant le commencement des vacances de la construction.

«J’ai l’impression que j’avais fait le tour du jardin, après avoir été élu comme député, avoir été nommé comme ministre du gouvernement fédéral sous la direction d’un grand premier ministre (NDLR : Stephen Harper)et d’avoir été porte-parole de ma formation sur les bancs de l’opposition officielle. J’ai également l’impression qu’il était maintenant temps pour moi d’écrire un nouveau chapitre de ma vie et de passer le flambeau à une autre personne», a partagé M. Blaney, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal le 15 juillet.

Rappelons que Steven Blaney a été élu pour la première fois député de la circonscription qui s'appelait alors Lévis-Bellechasse en janvier 2006. Il a ensuite été réélu à cette fonction en 2008, 2011, 2015 et 2019. Lorsque le Parti conservateur du Canada a détenu le pouvoir entre 2006 et 2015, le politicien lévisien a notamment été ministre des Anciens Combattants, de la Francophonie ainsi que la Sécurité civile et de la Protection civile.

En 2016-2017, Steven Blaney a de plus participé à la course à la direction de son parti, rendue nécessaire après la démission de Stephen Harper. Il a finalement terminé en neuvième position sur 14 candidats de cette course qui avait vu Andrew Scheer l'emporter.

Heureux d’avoir fait une différence

S’il est fier d’avoir pu implanter des mesures plus efficaces pour lutter contre le terrorisme et mettre davantage les victimes au cœur de notre système de justice lorsqu’il a été ministre dans les cabinets Harper, Steven Blaney a partagé sa joie d’avoir pu concrétiser des projets majeurs dans son comté grâce à l’appui du gouvernement fédéral, lorsqu’il a été invité par le Journal à dresser un premier bilan de ses 15 ans de carrière à Ottawa.

«Avant mon arrivée, Ottawa n’investissait pas beaucoup d’argent dans les projets d’infrastructure dans le comté. Le Centre des congrès de Lévis, la relocalisation du Patro de Lévis et le réaménagement du quai Paquet, qui est maintenant un attrait signature de Lévis, ont pu voir le jour grâce à l’appui du gouvernement fédéral», a souligné M. Blaney.

Du même souffle, l’élu conservateur a tenu à remercier ses commettants de lui avoir fait confiance et d’avoir pu partager de beaux moments avec eux au cours des 15 dernières années. «Oui, il y a les annonces pour des projets, mais le travail de député, c’est aussi les interactions avec les citoyens. J’ai adoré rencontrer les résidents du comté lors des cliniques de passeport ou lors des consultations prébudgétaires», a-t-il ajouté.

Toujours un conservateur

 Après avoir remercié ses proches pour leur soutien au cours de ses mandats de député fédéral, Steven Blaney a dévoilé ce qu’il allait l’attendre pour les prochains mois.

«Je vis présentement plein d’émotions. On ne tourne pas la page sur une expérience aussi fascinante facilement. Je n’ai pas vraiment de plan pour la suite. Mon épouse vient de prendre sa retraite. Mais à ce moment-ci, je n’ai pas d’autre ambition politique. Mon parcours au fédéral m’a comblé. (Jusqu’au déclenchement des élections), je veux m’assurer que le comté poursuive sa voie vers la prospérité durable. On voit que plusieurs décisions des libéraux ont des impacts négatifs dans le comté. Mais pour moi, la saine gestion des finances publiques est notamment importante. Je demeurerai donc un conservateur», a soutenu l’élu conservateur.

Du même souffle, le politicien lévisien a également dressé un portrait robot du candidat qui aura désormais pour mission de défendre les couleurs du Parti conservateur du Canada.

«Il faut que la personne qui me remplacera soit une ardente défenderesse du troisième lien. Il faut aussi que ce soit quelqu’un d’engagé dans sa communauté et qui a une infime connaissance des dossiers de la circonscription. Il faut aussi que le prochain candidat soit un solide partenaire du développement de Lévis et qu’il ait des atomes crochus avec le maire», a conclu M. Blaney.

Les plus lus

Équiterre rend publique une analyse contre le troisième lien

Équiterre, un organisme prônant une «société écologique et juste» basé à Montréal, a publié, le 14 septembre, une analyse sur le troisième lien, menée par son experte en mobilité en collaboration avec le Pôle intégré de recherche - environnement, santé et société (PIRESS). Selon cette étude, le projet désiré par le gouvernement caquiste sortant échoue lamentablement le «test climat» qui a servi de...

Le maire devra s'absenter du boulot

La Ville de Lévis a annoncé, le 22 septembre, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, devra s'absenter du travail au cours des prochaines semaines.

Foire d’empoigne entre Drainville et Laflamme

Un peu moins d’une semaine après le débat électoral de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), quatre des cinq candidats des principaux partis en lice dans la circonscription de Lévis ont croisé le fer lors d’un débat sur les ondes de CHOI FM, le 14 septembre en matinée. La joute a notamment été le théâtre de plusieurs prises de bec entre le candidat de la Coalition avenir Qu...

Les conservateurs font une démonstration de force à Lévis

Un peu plus d'une semaine après un passage à Lauzon, le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, a tenu son dernier grand rassemblement de campagne au Centre des congrès de Lévis, le 23 septembre, devant plus de 1 000 militants. Éric Duhaime et certains de ses candidats dans la région, dont Mario Fortier (Chutes-de-la-Chaudière) et Karine Laflamme (Lévis), en ont profité pour de n...

Pénurie de main-d’oeuvre : Biron présente ses solutions

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, a détaillé ses engagements économiques, le 8 septembre. Si elle est élue le 3 octobre prochain, la nouvelle politicienne veut notamment miser sur l’immigration, la valorisation de la formation professionnelle, l’innovation et la concertation régionale pour s’attaquer au problème numéro un des entrepreneurs...

Martine Biron présente son «triangle de priorités»

C’était au tour de la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, Martine Biron, de lancer officiellement sa campagne électorale, le 1er septembre dernier. La candidate caquiste a alors présenté ses priorités divisées en trois volets.

Richard Garon portera les couleurs libérales dans Lévis

La candidature du Lévisien Richard Garon pour le Parti libéral du Québec (PLQ) dans Lévis a été annoncée le 15 août dernier, lors d’un rassemblement avec Marc Tanguay, député sortant de LaFontaine.

Bernard Drainville veut concrétiser les désirs lévisiens

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Lévis, Bernard Drainville, a officiellement lancé sa campagne électorale, le 31 août dernier. L’homme politique a alors énuméré plusieurs dossiers régionaux dans lesquels il souhaiterait s’impliquer s’il est élu le 3 octobre prochain.

Tous les candidats dans les circonscriptions lévisiennes sont maintenant connus

Les personnes intéressées à se porter candidates lors de l'actuelle campagne électorale au Québec avait jusqu'à samedi 14g pour déposer leur bulletin de candidature. Si ce ne sont que les candidats des cinq principaux partis en lice qui franchiront la ligne d'arrivée dans Bellechasse et Chutes-de-la-Chaudière, les citoyens de Lévis auront le choix entre sept avenues le 3 octobre prochain.

Le PQ fera confiance à Jean-Daniel Fontaine dans Bellechasse

L’entrepreneur bellechassois, Jean-Daniel Fontaine, défendra les idées du Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Bellechasse au cours de la campagne électorale provinciale qui se conclura le 3 octobre prochain. Celui qui vivra sa première expérience à titre de candidat souhaite travailler sur les enjeux de la pénurie de main-d’œuvre et de la dévitalisation de sa circonscription.