Repensons Lévis espère convaincre Dominique Vien de devenir sa cheffe et candidate à la mairie lors des prochaines élections municipales en novembre. CRÉDIT : ARCHIVES

Repensons Lévis (RL) discute avec Dominique Vien, l'ancienne députée libérale de Bellechasse à l'Assemblée nationale, afin qu'elle devienne la cheffe et la candidate à la mairie de Lévis de ce parti lors des prochaines élections municipales, a fait savoir la formation politique mercredi.

Des dirigeants de RL, le parti rival du parti du maire actuel de Lévis, Gilles Lehouillier, ont récemment rencontré Mme Vien et son conjoint. Actuellement en vacances, l'ancienne ministre dans les cabinets de Jean Charest et de Philippe Couillard réfléchit à cette proposition et elle devrait rendre sa décision dans les prochains jours, selon RL.

S’il est rare que les partis politiques dévoilent l’identité des personnes avec qui ils discutent pour qu’elles se présentent comme candidat, Jonathan Tanguay, cofondateur et président du parti, a fait savoir au Journal que c’est d’un commun accord que RL et Dominique Vien ont dévoilé que des discussions étaient en cours. «Mme Vien souhaitait que la population en général soit au courant», a-t-il expliqué.

Rappelons que Dominique Vien a été la députée provinciale de Bellechasse pendant 14 ans, soit de 2003 à 2007 ainsi que de 2008 à 2018. Lors de son passage à l'Assemblée nationale, elle a notamment été ministre déléguée aux Services sociaux, ministre du Tourisme, ministre du Travail ainsi que ministre responsable de la Chaudière-Appalaches.

Au cours des deux dernières années, la Lévisienne a été la directrice générale de la MRC des Etchemins. Dans les dernières semaines, elle a toutefois annoncé qu'elle quittera ses fonctions le 20 août prochain.

Selon ce qu'a rapporté La Voix du Sud la semaine dernière, Repensons Lévis n'est pas le seul parti politique qui tente de recruter Dominique Vien. Alors que des élections fédérales pourraient bientôt être déclenchées, l'ancienne politicienne a été approchée par le Parti libéral du Canada ainsi que par le Parti conservateur du Canada pour défendre leurs couleurs dans la région lors de la prochaine campagne.

«Une leader à l’écoute»

Cependant, selon ce qu’a affirmé au Journal Jonathan Tanguay, RL fait la cour à Dominique Vien depuis l’an dernier. Pour les dirigeants de la formation politique, le profil de l’ancienne ministre libérale en ferait une excellente candidate pour croiser le fer avec Gilles Lehouillier et être une bonne mairesse de Lévis.

«Je pense que son objectif est de revenir en politique. C’est une femme crédible qui dispose d’une bonne expérience ministérielle. Mme Vien est née à Lévis, elle a grandi ici et elle demeure à Lévis. C’est une femme qui est à l’écoute et qui prône un leadership collaboratif. En plus, avec ses nombreuses expériences, elle connaît les enjeux locaux et régionaux et elle entretient de bonnes relations avec les élus de Bellechasse-Etchemins. Elle est donc apte à assurer un leadership régional», a argué le président de RL.

Du même souffle, Jonathan Tanguay a partagé sa forte conviction que le passé d’élue libérale de Dominique Vien ne mettra pas des bâtons dans les roues de sa formation politique.

«Si Dominique Vien décidait de faire le saut avec nous, ça collerait avec Repensons Lévis. Le municipal, c’est le niveau politique où l’entente prime. Sur le spectre politique, Mme Vien est au centre et lors de son passage au niveau provincial, c’était une élue qui ne faisait pas de partisanerie. Les valeurs de Mme Vien sont progressistes et elle défendrait bien les enjeux que nous entendons défendre lors de la prochaine campagne électorale», a-t-il soutenu.

«Extrêmement confiant» en vue d’une possible candidature de Dominique Vien à la mairie de Lévis à titre de cheffe de son parti, Jonathan Tanguay a confirmé au Journal que la formation a également approché deux autres personnes pour prendre la tête de RL si l’ancienne députée de Bellechasse ne sautait pas dans l’arène à Lévis.

Selon toute vraisemblance, la personne qui dirigera la destinée de RL lors des prochaines élections municipales sera couronnée à la tête du parti, malgré que le parti avait indiqué qu’il comptait tenir une course à la chefferie au cours des derniers mois. Dans ses règlements généraux, la formation a inscrit une clause qui permet à ses dirigeants «d’invoquer l’urgence électorale» pour ne pas tenir une course à la direction.

D’ailleurs, Jonathan Tanguay ne craint pas un schisme au sein de son parti advenant un couronnement. Il a notamment dévoilé au Journal que Serge Bonin, l’ancien candidat du Parti québécois dans Chutes-de-la-Chaudière en 2018 qui laisse sous-entendre sur les médias sociaux qu’il pourrait être candidat à la mairie, a manifesté son intérêt pour être le candidat de RL pour le poste de conseiller municipal du district Saint-Étienne-de-Lauzon.

Les plus lus

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir les députés de Lévis-Lotbinière et de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis est désormais clair.

Les Scies Mercier ne seront pas démolies, décide la Ville

En marge du conseil municipal du 30 août, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé que la demande de démolition des Scies Mercier a été refusée par les échevins lévisiens. Cette décision a été prise notamment en raison de la grosseur du projet immobilier qui a été proposé au comité de démolition de la Ville de Lévis et de la vive opposition citoyenne.

La piste Guillaume-Couture, une «impression de déjà-vue»?

L’annonce de la Ville sur la réalisation du projet de piste cyclable multifonctionnelle longeant le boulevard Guillaume-Couture fait des remous alors que Repensons Lévis (RL) croit que c’est «une impression de déjà-vu». Quant au maire, il affirme que le nouveau parti devrait «remettre son calendrier à jour».

Parc des Chutes-de-la-Chaudière : un investissement de 3,2 M$

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé un investissement de 3,2 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et le réaménagement de son site extérieur dans le parc des Chutes-de-la Chaudière lors d’une conférence de presse, le 9 septembre. Les travaux devraient débuter à l’automne 2022 et se conclure en 2023.

Lien mécanique du Vieux-Lévis : appel de projets lancé

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé, le 16 septembre, que l’appel de projets pour la réalisation du lien mécanique reliant la rue Saint-Laurent à la rue Marie-Rollet dans le Vieux-Lévis est maintenant ouvert. Le promoteur de ce projet, faisant partie du programme particulier d’urbanisme du Vieux-Lévis qui a été adopté en 2017, devrait être sélectionné au printemps 2022.

O’Toole présente son «contrat» avec la Chaudière-Appalaches

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Erin O’Toole, a présenté le 9 septembre ses «contrats régionaux». Il s’agit de listes d’engagements pour chacune des régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches.

Repensons Lévis présente son dernier candidat

Figure bien connue dans le milieu coopératif régional, Francis Duperron sera le candidat de Repensons Lévis (RL) pour le poste de conseiller du district Saint-Romuald lors des prochaines élections municipales de novembre. Il s'agissait du dernier poste à pourvoir pour la formation politique en vue de la prochaine campagne électorale.

Repensons Lévis présente son équipe et sa vision

Elhadji Mamadou Diarra, chef et candidat à la mairie de Lévis de Repensons Lévis, nouveau parti politique municipal qui se mesurera à Lévis Force 10 – Équipe Gilles Lehouillier à la prochaine élection municipale prévue le 7 novembre, a présenté, le 12 septembre dernier, son équipe complète ainsi que les grandes lignes de sa vision de Lévis, s’il venait qu’à être élu.

Repensons Lévis présente son avant-dernier candidat

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé son 14e candidat pour un poste de conseiller aux prochaines élections municipales à Lévis. Sous les couleurs du parti s'opposant à celui du maire, Gabriel Samson I tentera d'obtenir la confiance des électeurs du district Saint-Jean le 7 novembre prochain.

Un débat dans Lévis-Lotbinière marqué par les critiques contre le travail de certains partis

À l'invitation du Centres d'études collégiales (CEC) de Lotbinière, trois candidats des principaux partis en lice dans Lévis-Lotbinière se sont réunis le 14 septembre pour débattre. Devant des élèves de ce campus du Cégep de Thetford, Ghislain Daigle, le porte-couleur du Parti libéral du Canada (PLC), Jacques Gourde, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), et Samuel La...