Isabelle D Boutin. CRÉDIT : COURTOISIE

Ayant fait elle-même la publication de sa trilogie Fort Victoire en 2020, Isabelle D Boutin s’est lancée dans un nouveau projet, celui de créer sa propre maison d’édition.

Elle souhaite offrir aux auteurs québécois une maison d’édition qui «diffuse des livres qui sortent de l’ordinaire». À la recherche d’auteurs «innovants» et de livre aux thèmes «audacieux». Mme Boutin souhaite mettre l’écrivain à l’avant-plan. Les Éditions Inusitées proposent un «mode de distribution alternatif qui réduit les intermédiaires et assure une plus grande part de bénéfices.

«J’écris depuis plusieurs années et j’ai publié une trilogie de façon autonome l’année dernière et j’avais envie de partager cette expérience-là. J’avais envie d’offrir à des gens la possibilité de se faire éditer. On sait que c’est de plus en plus difficile de se faire éditer par des éditeurs parce qu’il y a énormément de gens qui écrivent et peu de livres qui voient le jour», explique l’auteure.

Solstice

Le premier projet de la maison d’édition a été publié le 21 juin dernier. Un collectif d’auteurs s’est réuni pour composer le roman Solstice d’été de 21 histoires, sous le thème du même nom.

«Il n’y a pas d’histoire trop réaliste, je voulais faire rêver et stimuler l’imaginaire. Les 21 textes n’ont qu’un seul fil conducteur et c’est le solstice d’été. On a vraiment des histoires très différentes et de styles différents. Il y a en a vraiment pour tous les goûts», explique-t-elle.

Par Facebook, les auteurs ont été invités à envoyer un récit sur le sujet quel que soit le genre de leur manuscrit, tels que la science-fiction, la fantastique, la fantaisie ou le paranormal. L’appel a tellement connu un grand succès qu’une deuxième publication est actuellement en route. Celle-ci sera publié lors du solstice d’hiver.

Inusitée

 Actuellement, la maison d’édition est un projet à temps partiel pour Isabelle D Boutin qui travaille en communication à temps plein. Elle a donc créé un comité de lecture pour l’aider dans la sélection des histoires.

«J’ai du support pour faire le tri, lire les manuscrits que l’on reçoit et déterminer lesquels on publie. Je me suis entourée de deux personnes qui ont des goûts différents parce que je ne crois pas être la juge parfaite de tous les livres. Parfois, il y a des choses que j’aime moins, mais qui peuvent plaire à d’autres lecteurs», confie l’entrepreneure.

Dans un autre ordre d’idées, Mme D Boutin envisage faire grandir son organisation et éventuellement avoir des associés avec qui travailler. Pour réussir cette croissance, elle entend se tourner vers le modèle coopératif afin de favoriser le travail d’équipe.

«Éventuellement, j’aimerais peut-être aller me chercher des associés dans ce projet-là. Étant donné que j’ai un mode de distribution alternatif, je me suis dit pourquoi ne pas avoir un mode de gestion alternatif. Peut-être créer une entreprise collective que ce soit une coopérative ou une association. J’y réfléchis encore, mais ça fait partie des projets dans ma tête. Des fois, aller se chercher des compétences autres ça peut donner un coup de main», conclut-elle.

Les plus lus

Espace-Temps : un lieu à occuper dans le Vieux-Lauzon

Un nouveau centre culturel ouvrira ses portes le 4 septembre prochain dans le Vieux-Lauzon. L’Espace-Temps regroupera plusieurs activités dont des expositions, des conférences et divers cours.

Ray Ogust lance le premier tome de sa série Quête

L’auteur lévisien Ray Ogust a lancé sa série de romans Quête composée de trois tomes cet été lors d’un évènement à la Cour arrière du Festibière de Lévis. Le premier tome est déjà disponible. La trilogie suit les aventures d’Évelyne dans une série policière, avec un côté science-fiction et qui rejoint aussi des sujets d’actualités.

Les enfants perdus : un avantage pour les jeunes

Luca Jalbert écrit, réalise et produit la websérie Les enfants perdus. Pour ce faire, ce sont près d’une trentaine de jeunes provenant principalement de la région qui incarnent les personnages au fil des saisons. L’artiste lévisien voit les jeunes évoluer dans ce projet et tisse même des liens avec eux.

Faire vivre la littérature à la Maison natale de Louis Fréchette

Le pupitre aux mots dits a été lancé à la Maison Natale de Louis Fréchette (MNLF) lors de la Fête nationale du Québec et se déroule jusqu’à la fin septembre sous formule ponctuelle. Différents auteurs lévisiens viennent y discuter avec les passants pour leur offrir un poème ou une courte histoire de leur plume qu’ils auront écrit à la suite de leur entretien.

«Un automne spectaculaire au VBP»

L’automne en fera voir de toutes les couleurs avec la programmation du Vieux Bureau de Poste (VBP) qui propose près d’une trentaine de spectacles aux styles variés depuis le 10 septembre.

Une deuxième série de livres jeunesse pour une autrice d’ici

Annie-Claude Lebel, autrice et enseignante de niveau primaire, a publié une deuxième série dans la collection jeunesse pour lecteurs débutants Éveil aux fables. L’autrice a travaillé sur ce projet en collaboration avec la maison d’édition lévisienne des Éditions de l’Envolée. La série s’adresse à des lecteurs de 6 à 8 ans ou aux parents qui voudraient les lire à leurs enfants d’âge préscolaire.

De nouvelles parutions pour Joëlle Morissette

Joëlle Morissette, écrivaine originaire de Lévis, a publié son dernier livre, L’horloge enchanteresse, en janvier 2020 et publiera son prochain roman, La poupée hantée, dans l’année à venir.

Le plaisir au menu de DCL cet automne

L’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la semaine dernière ses programmations d’automne 2021 sous le thème Le plaisir de se retrouver. L’Anglicane proposera une riche sélection de rendez-vous en chanson, théâtre, humour, musique, danse et bien davantage alors que le Centre d’exposition Louise-Carrier présentera pour la toute première fois la collection d’œuvres d’art de DCL.

Voyageons dans le temps lors des Journées de la culture

Pour sa 25e édition, les Journées de la culture invitent les citoyens et citoyennes à voyager dans le temps. Nouveautés, entretiens, captations en direct ou en différé, une multitude d’activités seront offertes gratuitement les 24, 25 et 26 septembre.

Le festival du conte Jos Violon renaît «majeur et vacciné»

Le Festival international du conte Jos Violon de la Maison natale de Louis Fréchette est de retour cette année après une pause inattendue d’un an. Puisque le festival en est à sa 18e édition, les amateurs de contes et légendes seront transportés en octobre à l’époque de leurs 18 ans, l’événement se déroulant sous la thématique Majeur et vacciné, pour vrai!.