CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

Le pupitre aux mots dits a été lancé à la Maison Natale de Louis Fréchette (MNLF) lors de la Fête nationale du Québec et se déroule jusqu’à la fin septembre sous formule ponctuelle. Différents auteurs lévisiens viennent y discuter avec les passants pour leur offrir un poème ou une courte histoire de leur plume qu’ils auront écrit à la suite de leur entretien.

Dans le cadre de Cet été, je parcours Lévis, différents auteurs se prêtent au jeu pour rencontrer les passants et discuter avec eux pendant quelques minutes. Lors de cette brève discussion, l’auteur va apprendre à connaître son interlocuteur et celui-ci continuera ensuite sa route avec un récit spécialement écrit pour lui.

«On a des écrivains plus renommés, mais on a aussi des auteurs et autrices émergents. On essaie vraiment de donner une palette de couleurs différentes par rapport à l’offre des auteurs. Ils n’ont pas beaucoup de place pour rencontrer les gens. Surtout pas en tête à tête comme on fait là», raconte la directrice générale de la MNLF, Christine Boutin.

Bien qu’elle offre la chance aux écrivains d’avoir un contact intime avec le public, l’initiative permet aussi aux visiteurs d’en apprendre plus sur les auteurs et leur métier.

«C’est la meilleure manière de lier le public aux écrivains et de les faire passer de l’autre côté du décor aussi. Ça peut être l’occasion de poser (à l’auteur) des questions sur ce qu’(il) fait. De l’autre côté, pour l’écrivain, c’est une source d’inspiration infinie, car on a accès à des histoires qui ne nous seraient jamais racontées autrement que par ce contact intime. Dans les deux sens, il y a quelque chose qui peut être retiré de cet échange», explique Mélissa Verreault, autrice lévisienne.

Certains passants qui aperçoivent les installations du Pupitre aux mots dits se disent curieux. «Je passais devant et j’ai vu l’endroit. C’est très beau et ça pique la curiosité. Cela fait quelques fois que je passe devant et je suis de plus en plus intrigué», confie l’un d’entre eux.

Certains passants sont plus timides alors que d’autres tentent l’expérience. Dans tous les cas, les auteurs sont ravis et apprécient l’initiative prise par l’organisation.

«Il faut qu’on ramène les arts et la littérature au cœur de la vie. (Au Pupitre aux mots dits), on laisse tomber toute considération commerciale. On n’est pas là pour faire du profit, on est là pour faire vivre la littérature et c’est ce que je trouve beau. Ce sont des rencontres de qualité. J’ai vu ça comme une belle occasion de respirer à nouveau», conclut l’autrice.

Les plus lus

Un court-métrage à saveur lévisienne tourné au Myanmar

Tout droit sortie du Myanmar, Business Woman, l’histoire d’une quête spirituelle, sera présenté en avant-première le 11 octobre prochain au cinéma Lido à Lévis. Le court-métrage de près d’une trentaine de minutes a été réalisé par la réalisatrice et fondatrice de la boîte de productions lévisienne Boîte d’allumettes, Frédérique Alain.

Regard artistique sur le tunnel Québec-Lévis

Regart, centre d’artistes en art actuel, présente l’exposition la Commission des liens jusqu’au 24 octobre prochain. Laure Bourgault et Marc-Antoine Blais agissent à titre de commissaires dans cette exposition qui prend la forme d’une commission d’enquête à la fois sérieuse, mais aussi humoristique

Le festival du conte Jos Violon renaît «majeur et vacciné»

Le Festival international du conte Jos Violon de la Maison natale de Louis Fréchette est de retour cette année après une pause inattendue d’un an. Puisque le festival en est à sa 18e édition, les amateurs de contes et légendes seront transportés en octobre à l’époque de leurs 18 ans, l’événement se déroulant sous la thématique Majeur et vacciné, pour vrai!.

Voyageons dans le temps lors des Journées de la culture

Pour sa 25e édition, les Journées de la culture invitent les citoyens et citoyennes à voyager dans le temps. Nouveautés, entretiens, captations en direct ou en différé, une multitude d’activités seront offertes gratuitement les 24, 25 et 26 septembre.

Cultur’Art fête ses 15 ans

Le Rallye Cultur’art de Lévis fête, en 2021, ses 15 ans d’existence. Les 16 et 17 octobre prochains, les amateurs d’art pourront faire la visite des ateliers de près d’une trentaine d’artistes lévisiens.

Des œuvres de Daniel Bonneau exposées dans Charlevoix

Le rêve de Daniel Bonneau s’est enfin concrétisé. Jusqu’à la mi-novembre, le Musée de Charlevoix dédie l’une de ses expositions aux œuvres de l’artiste animalier de Saint-Anselme.

La musique retentit de nouveau à l’Espace symphonique de Lévis

Les 25 et 26 septembre prochain, l’Orchestre symphonique de Lévis (OSLévis) a repris ses activités après une année d’arrêt, dans le cadre des Journées de la culture. L’ensemble en a profité pour rendre hommage aux travailleurs de la santé.

S’adapter pour passer à travers la pandémie

Le Club photo de Lévis a su s’adapter lors de la dernière année afin de continuer d’offrir à ses membres passionnés de photographie des conférences et des ateliers sur le sujet.

L’Anglicane propose trois productions théâtrales cet automne

Les pièces Oleanna, Omi Mouna et Dans la tête de Proust habiteront L’Anglicane pour les prochains mois. Dans le cadre de sa série théâtrale, Diffusion culturelle invite les habitués comme les nouveaux publics à voir ces pièces qui abordent les enjeux et thématiques du monde contemporain.

La commission des liens, une exposition sur le troisième lien

Dans le cadre de sa programmation sur la décroissance, Regart, centre d’artistes en art actuel, présentera l’exposition de Laure Bourgault et Marc-Antoine Blais intitulée La commission des liens jusqu’au 24 octobre.