CRÉDIT : CHARLOTTE HARRISON - UNSPLASH

Comme à son habitude, Brigitte Allard, une autrice jeunesse lévisienne, nous offre un conte du temps des Fêtes pour cette édition publiée à quelques jours de Noël. Bonne lecture!

Par Brigitte Allard - Collaboration spéciale

Après deux jours de route et deux nuits dans la couchette de mon camion, je viens de livrer les motomarines québécoises. J’ai conduit Montréal-Miami toute seule. Mon collègue est en vacances de Noël.

Avant de quitter Miami, je m’arrête dans un truck center pour vérifier un petit problème. En me voyant arriver, les autres camionneurs sourient. Avec la boucle et les lumières attachées au capot, mon camion a l’allure d’un immense cadeau de Noël. Sur la route, les passagers des automobiles m’envoyaient la main. Comme moi, petite, quand je venais en auto en Floride.

James, un mécanicien, m’accueille.

- Bonjour Chloé, me dit-il avec son accent américain. Quoi faire pour toi?

James s’efforce toujours de dire quelques mots en français. Je le connais depuis mes débuts comme camionneuse, il y a deux ans. Après avoir examiné le camion, il m’annonce qu’une réparation est nécessaire. Je devrai attendre quelques heures. Personnel réduit, c’est la veille de Noël. Tout à coup, mon cœur se serre. Et si j’en profitais pour aller le voir?

Dans une auto louée, je roule au nord vers Dania Beach. Mes mains tremblent, comme si j’apprenais à conduire. Je n’ai pas vu mon père depuis cinq ans. Il y a quelques mois, il m’a recontactée via les médias sociaux : Je ne joue plus Chloé.

Je me rappelle les moqueries d’élèves de mon école secondaire à Québec : on a vu ton père hier à la salle de quilles. Il jouait aux machines à sous et avait l’air saoul. Mon père, un professeur de mathématiques qui voulait déjouer les statistiques. Je suis partie vivre avec ma mère.

Dans le parc de maisons mobiles, je cherche celle qui appartenait à mes grands-parents. Depuis sa retraite, mon père vit ici l’hiver. La voilà avec l’auvent jaune! Une couronne y est accrochée. Trop nerveuse, je me stationne de travers comme une débutante.

Papa arrose les poinsettias sur la terrasse. Quand il m’aperçoit, son visage rougit et ce n’est pas en raison du soleil de la Floride.

- Papa, je ne suis pas venue pour parler du passé. C’est Noël. Je…

Il m’enlace. Un peu trop fort. Le souffle me manque. Doucement, il me lâche.

- Entrons Chloé. Je vais préparer un cocktail de Noël sans alcool.

Je m’essuie les yeux avec une manche de mon chandail et le suis à l’intérieur. La même odeur d’humidité! Je me laisse tomber sur un fauteuil du salon. Mon père arrive avec un verre.

- Jus d’orange de la Floride et bière d’épinette du Québec, annonce-t-il fièrement.

En ce moment, je boirais n’importe quoi. J’avale plusieurs gorgées en contemplant un meuble rempli de bibelots. Soudain, je m’exclame :

- Hein papa! Tu as encore le train rouge que tu m’avais offert.

- Pourquoi déjà l’avais-tu lancé par terre après l’avoir déballé?

- Je ne voulais pas un train, mais un camion.

- Ah! C’est pour ça que tu en conduis maintenant!

Nous éclatons de rire. Je lui raconte ma vie de camionneuse. Une fois mon verre vide, je me lève.

- Tu pars déjà ?

- Je retourne à Miami chercher mon camion. Une cargaison m’attend à Jacksonville pour être livrée à Montréal.

Je l’étreins.

- Papa, c’était notre plus beau Noël depuis longtemps...

Je me retiens de lui dire : pour une fois, tu étais vraiment là. J’ajoute simplement :

- Je reviendrai papa.

***

James me tend les clés du camion.

- Merry Christmas Chloé!

- Feliz Navidad! me lance Carlos, un autre mécanicien.

Je crie à tous :

- Joyeux Noël!

Au volant de mon poids lourd, je ne me suis jamais sentie aussi légère.

Les plus lus

Deux Lévisiens vivent l’aventure Star Académie

Les Lévisiens Jérémy Plante et Olivia Sirois-Bruneau ont séduit le corps professoral et ils auront la chance de performer pour mériter leur place comme académiciens lors de l’édition 2022 de Star Académie.

Un Lévisien lauréat du Luxembourg Art Prize 2021

L’artiste lévisien Francis O’Shaughnessy, qui réside actuellement à Montréal, est l’un des lauréats de la septième édition du Luxembourg Art Prize 2021. C’est une photographie au collodion humide qui lui a valu la deuxième place de ce concours international.

Voyage de 9 mois et 10 000 km à bord de Belle excuse

C’est à bord de Belle excuse qu’un couple originaire de Lévis a parcouru 10 000 km entre Lévis et les Bahamas par voie maritime de septembre 2019 à juin 2020. Christian Roy et Annie Yergeau ont partagé des récits de leur grand voyage en voilier sur les réseaux sociaux. Puisque les histoires ont été appréciées par leurs abonnés, c’est une fois de retour au Québec que M. Roy a écrit Belle excuse en ...

COVID-19 : le milieu culturel s’ajuste encore

Les mesures mises en place par le gouvernement du Québec sont difficiles pour les différentes organisations culturelles. Alors que les salles de spectacles ne peuvent plus tenir d’activités, les espaces d’expositions souffrent moins du nouveau confinement.

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile sa programmation hiver-printemps

Le 7 décembre dernier, l’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la programmation hiver-printemps 2022 du Centre d’exposition Louise-Carrier. Créateurs d’expériences ou relève de la région, tous seront mis en lumière dans les cinq expositions qui seront proposées au public lors des prochains mois.

Surface à la recherche de nouveaux talents

Du 21 au 23 juillet prochain, se tiendra au quai Paquet une nouvelle édition du spectacle Surface. L’événement estival est actuellement à la recherche d’artistes qui seront en vedette lors de sa cinquième édition.