CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est en présence de bénévoles et de partenaires de l’organisme ainsi que d’élus que le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a officiellement inauguré, le 4 novembre, la section agrandie de ses locaux de la rue Alphonse-Ferland.

«Tout s’est bien déroulé. Nous n’avons pas eu de dépassement de coût et les délais ont été respectés. En plus, nous n’avons eu à fermer notre magasin qu’une semaine pendant les travaux. […] Ce projet est une réalisation importante pour nous qui n’aurait pu se concrétiser sans votre aide et votre appui financier», se sont d’emblée réjouis Denis Maheux, président du conseil d’administration du Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome, et Sylvie Leblanc, directrice générale de l’organisme.

Rappelons le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome est allé de l’avant avec ce projet afin d’améliorer son offre de services pour les gens dans le besoin. En effet, les locaux avant l’agrandissement étaient désormais trop petits pour la tenu des activités de l’organisme qui peut compter sur une équipe de près de 200 bénévoles.

Les travaux ont permis l’aménagement de locaux mieux adaptés et plus sécuritaires pour la tenue des cuisines collectives et pour la distribution alimentaire, en installant de nouveaux espaces de réfrigération destinés à recevoir les dons du nouveau programme de Moisson Québec. Une quarantaine de familles peuvent ainsi continuer à bénéficier des paniers alimentaires distribués deux fois par mois.

Également, les travaux ont permis d’agrandir la boutique La Trouvaille, le comptoir de vêtements et d’articles usagés qui est la principale source de revenus du Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome.

Pour réaliser l’agrandissement, un investissement de 500 000 $ a dû être consenti par l’organisme lévisien. Toutefois, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a pu compter sur l’aide de différents partenaires, dont la Ville de Lévis. La municipalité a accordé une subvention de 25 000 $ ainsi qu’un prêt sans intérêt de 40 000 $ pour permettre la réalisation du projet.

De plus, les sous récoltés lors de la campagne de financement annuelle du Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome serviront à compléter le montage financier. Jusqu’à maintenant, la sollicitation auprès de particuliers a permis de récolter 20 100 $. L’organisme se tourne désormais vers les gens d’affaires pour lui permettre d’atteindre l’objectif de la campagne, fixé à 70 000 $.

Autre projet

 Si ses dirigeants «veulent reprendre leur souffle» à la suite de ce projet majeur, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome espère réaliser bientôt d’autres travaux à l’intérieur de son édifice.

«Nous irons bientôt à la rencontre des élus municipaux pour obtenir des sous pour le réaménagement de notre local de triage, ce qui complètera nos travaux. Nous voulons donner un espace de travail plus intéressant pour nos bénévoles», a conclu M. Maheux.

Sur la première photo : Sylvie Leblanc, Guy Dumoulin, conseiller municipal du district Saint-Jean, Denis Maheux, Karine Laflamme, conseillère municipale du district Taniata, et Marc Picard, député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, ont dévoilé une plaque où les dons majeurs de partenaires de l’organisme dans le cadre du projet sont soulignés.

Les plus lus

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

Vigie en mémoire des sœurs Carpentier

Une vigie en mémoire de Norah et Romy Carpentier a été organisée le 11 juillet, en soirée, par des membres du groupe scout 128e de Charny et des amis de la famille.

La région et la province touchées par le drame de Saint-Apollinaire

Plusieurs résidents de la région et du Québec ainsi que plusieurs personnalités ont tenu à offrir leur appui aux proches de Norah et Romy Carpentier, ces deux fillettes lévisiennes retrouvées sans vie samedi dans un boisé de Saint-Apollinaire.

La Bleuetière DuRoy victime de son succès

La Bleuetière DuRoy, située dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon, a annoncé qu’en raison du manque d’employés cette année, elle offrirait sa récolte de bleuets gratuitement aux intéressés les 25 juillet, 1er et 8 août. Ce sont près de 12 000 personnes qui se sont présentées à l’ouverture des champs lors du premier weekend d’activités.

«Le plus beau cadeau de sa vie»

Une famille de Québec a pu vivre un moment de joie intense chez Roulottes Chaudière à Saint-Nicolas, le 10 juillet. Grâce à l’entreprise lévisienne et à Make-a-wish/Québec/Rêves d’enfants, les proches de la petite Alycia ont reçu une tente-roulotte qui leur permettra d’égayer le quotidien de la petite fille atteinte d’une maladie génétique.

Écolivres et la Ressourcerie organisent une braderie

Afin d’écouler davantage les nombreux dons qu’elles ont reçu ce printemps et avant la période des déménagements, Écolivres et la Ressourcerie de Lévis présenteront la première édition d’un nouvel événement, la Braderie Cadieux, les 25 et 26 juillet prochains.

Un beau cadeau pour le Service d’entraide de Pintendre

Si la pandémie a bouleversé le coup de pouce que donne annuellement le Club de course Lévis au Service d’entraide de Pintendre, le groupe réunissant des passionnés de la course à pied a trouvé un moyen d’aider l’organisme lévisien. En effet, le Club de course Lévis a remis un chèque de 1 000 $ au Service d’entraide de Pintendre, avant l’un de leurs entraînements le 23 juin dernier.

Une édition recyclée pour la course de boîte à savon

Pandémie oblige, la Corporation Charny Revit, organisateur de la Course de boîte à savon de Lévis, a décidé d’organiser une édition réinventée de l’événement, le 12 septembre prochain.

Une communauté mobilisée pour la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, la Fondation Hôtel-Dieu de Lévis (FHDL) a remercié la communauté lévisienne et les autres citoyens de la Chaudière-Appalaches «pour leur appui massif dans les derniers mois». Malgré le contexte incertain, la population a appuyé une foule de mesures, totalisant ainsi une contribution de plus de 300 000 $ au centre hospitalier.