CRÉDIT : ARCHIVES

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.

Pour les lieux de culte, les consignes sanitaires demeurent, pour l’instant, celles qui sont applicables dans les zones rouges. Les fidèles devront porter un masque durant toute la célébration. De plus, seulement 25 personnes pourront assister à la célébration, excluant la personne présidant la liturgie et celles qui ont charge des lectures ou des procédures d’accueil, de désinfection et d’enregistrement à l’entrée.

«Certes, nos célébrations restent soumises à des encadrements stricts et embarrassants, a déclaré l’abbé Paolo Maheux, curé des trois grandes paroisses du Grand Lévis. Nous sommes cependant conscients de la déception de nombreuses personnes qui ne pourront participer à cause de la limite d’accueil à 25 personnes. Mais, le sens de l’autre et le souci du bien commun nous invitent à accepter ces sacrifices comme le chemin à prendre pour que, par cet effort solidaire, nous parvenions à protéger les plus fragiles au milieu de nous, tout en essayant de contribuer le plus possible à ne pas alourdir le fardeau du personnel de la santé déjà marqué par l’épuisement.»

Pour faire de cette reprise des messes une réussite, les paroisses du Grand Lévis mettront en place un processus un processus de désinfection active pour lequel les participants des messes seront invités à prendre une part active. De plus, afin de minimiser les coûts de chauffage, les organisations ont décidé de tenir les célébrations dominicales dans un nombre restreint d’églises par paroisse.

Pour la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis, les églises de Christ-Roi et de Notre-Dame auront chacune des célébrations sur trois plages horaires, soit le samedi à 16h, le dimanche à 9h et le dimanche à 10h30.

Pour la paroisse Saint-Jean-L’Évangéliste, il en sera de même pour l’église de Saint-Lambert. À Saint-Jean-Chrysostome (sur la photo), il y aura des messes le dimanche à 9h et 10h30. Pour l’église de Charny (dédiée pour les funérailles), il y aura une messe le samedi à 16h une fin de semaine sur deux, soit les 14 et 28 novembre ainsi que les 12 et 26 décembre (l’autre fin de semaine étant réservée pour les funérailles).

Pour la paroisse Saint-Nicolas-de-Lévis, à tour de rôle, les églises de St-Étienne (15 et 29 novembre ainsi que 13 et 27 décembre) et celle de Saint-Rédempteur  (22 novembre, 6 et 20 décembre ainsi que le 3 janvier) auront chacune des célébrations à 9h et 10h30 le dimanche. Pour l’église de Saint-Nicolas (dédiée pour les funérailles), il y aura une messe le samedi à 16h une  fin de semaine sur deux, soit les 14 et 28 novembre ainsi que les 12 et 26 décembre (l’autre fin de semaine étant réservée pour les funérailles).

Pour participer à l’une ou l’autre des célébrations eucharistiques, les personnes intéressées devront réserver leur place. Les réservations pourront se faire du lundi au jeudi (précédant la fin de semaine de la messe à laquelle on veut assister) , de 13hà 16h, au www.paroissesdelevis.org ou par téléphone, au 418 837-8813 (Saint-Joseph-de-Lévis), au 418 839-8264 (Saint-Jean-L’Évangéliste) ou au  418 831-2186 (Saint-Nicolas-de-Lévis). Par téléphone, les inscriptions laissées sur le répondeur ne compteront pas. Il est donc nécessaire de parler à une secrétaire.

Soulignons finalement que les églises de Pintendre, Breakeyville et Saint-Nicolas continueront d’accueillir les baptêmes tandis que celles de Saint-Joseph-de-Lauzon, Charny et Saint-Nicolas continueront de servir en première ligne pour les funérailles. 

 

Les plus lus

Lettre d'opinion - L’hébergement communautaire jeunesse testé positif

Messieurs Legault, Dubé et Carmant, nous sommes fatiguées! Fatiguées de nous battre pour une reconnaissance qui ne vient pas. De quêter pour réussir à accomplir notre mission. De toutes ces redditions de comptes. De voir partir notre personnel pour le Réseau faute de salaires décents. De voir les piliers de nos organisations tomber en burnout. De se justifier devant vous et devoir recommencer à ch...

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

Reprise des messes dans le Grand Lévis

Comme «il est impossible de savoir quand le gouvernement provincial assouplira les mesures sanitaires présentement en vigueur», les autorités pastorales de l’unité Desjardins–Chutes-Chaudière ont pris la décision de rouvrir certaines églises de l’unité et d’y reprendre la pratique régulière des messes de fin de semaine à compter des 14 et 15 novembre prochains.

La campagne Des pâtés pour s’aider de retour

La pandémie a fragilisé plusieurs familles de notre région qui ont plus de difficulté à combler des besoins fondamentaux, comme socialiser, cuisiner et optimiser leur budget nourriture. La campagne Des pâtés pour s’aider vient en aide à toutes ces familles et permet de garnir les paniers de Noël de familles défavorisées.

Une guignolée importante pour Saint-Jean-Chrysostome

En raison de la pandémie, le Service d’entraide de Saint-Jean-Chrysostome a dû s’adapter à la situation afin de pouvoir récolter des dons et des denrées pour la période des Fêtes où les banques alimentaires sont habituellement très sollicitées. Une récolte de denrées est prévue le 28 novembre au parc Champigny, une campagne de dons en argent est également lancée afin de bien garnir les paniers qu’...

La Fondation Jonction pour Elle tient sa campagne en ligne

Une grande campagne de financement au profit de la Fondation Jonction pour Elle est en cours en remplacement de la 4e édition du Concours Chantons pour Elles, qui devait avoir lieu le 15 octobre au centre de congrès de Lévis et a dû être annulée en raison de la pandémie Covid-19.

Soutenir le travail invisible des proches aidants

Les proches aidants assument un travail invisible et pourtant essentiel auprès d’une population plus vulnérable. Chaque année leur dévouement est souligné lors de la Semaine nationale des personnes proches aidantes qui a eu lieu début novembre.

La Mosaïque propose plusieurs options pour lui donner un coup de pouce

Le Café la Mosaïque a sollicité, le 3 novembre, l’appui des Lévisiens pendant les mois de novembre et décembre, notamment dans le cadre de ses activités spéciales-bénéfices afin de l’aider à poursuivre sa mission sociale.

Un repas pour soutenir Le Grenier

Avec les années, le Meating de la relève, qui se tient à l’automne, est devenu un événement mondain de Lévis. Cette année, pandémie oblige et en raison de la fermeture du restaurant Cosmos de Lévis, il n’y aura pas de Meating de la relève. Mais dans le but de garantir la continuité de l’aide à la cause du Comptoir alimentaire Le Grenier, les membres du comité organisateur proposent aux gens de la ...

Lettre d'opinion - Patience et résilience

En 1918 : nos parents viennent de sortir de la Première Guerre mondiale qu'ils doivent faire face à un nouvel ennemi : la grippe espagnole. Ce virus a fait près de 100 millions de morts.