Thierry Durand (sur la première photo) a récemment laissé les rênes de Convergence action bénévole à Bruno Brochu (sur la deuxième photo). CRÉDIT : COURTOISIE

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

D’emblée, Thierry Durand se réjouit d’avoir mobilisé les différents organismes communautaires de la région et d’avoir collaboré avec eux à la mise sur pied de plusieurs projets collectifs innovateurs. Comme dans tout départ, l’ancien directeur général de CAB quitte avec un petit regret.

«Le volet que j’aurais aimé le plus pousser dans mes 11 ans, c’est notre volet de soutien aux organisations, de devenir vraiment meilleur là-dedans. On a pris de grands virages cet automne et au printemps passé, mais je n‘ai pas pris le temps de finaliser tout ça. Pour le reste, je suis vraiment content. J’ai vraiment fait le maximum que j’étais capable à chaque année puis ça a donné de beaux résultats», s’est réjoui M. Durand.

Le 211, Convergence espoir cancer, projet Réseau et la redynamisation de la Table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches (TROCCA) sont des projets dont Thierry Durand est fier lorsqu’il regarde tout le chemin parcouru depuis son arrivé chez Convergence action bénévole. C’est non sans un brin de nostalgie qu’il quitte, mais avec l’envie de continuer à changer le milieu communautaire pour le mieux.

Le directeur général sortant a soulevé qu’il aimerait «avoir plus d’impact encore».

«L’une des choses que je trouvais difficiles dans le travail communautaire c’est qu’on essaie de soutenir des personnes qui décrochent du système. Nous sommes là pour pallier aux besoins de ces personnes et pour les aider à se raccrocher, peu importe la manière. Parfois, c’est comme essayer de mettre un pansement sur une plaie qui est toujours en train de s’agrandir. J’essaie de voir si je pouvais aller travailler plus à ce niveau-là. Le communautaire c’est très utile, il faut en avoir, mais est-ce que c’est possible de travailler en amont afin d’éviter que les gens aient besoin de nous finalement? C’est ce à quoi je réfléchis.»

Thierry Durand ne sait donc toujours pas où la vie le mènera. Son objectif bien en tête, il se permet une pause avant de recommencer à accomplir sa mission. Avant son départ, il a assuré la transition avec le nouveau directeur général, Bruno Brochu.

«Ma préoccupation était de voir comment la prochaine personne allait prendre la relève ici. Je pense que Bruno partage ma vision du développement et d’être pertinent pour les bonnes choses. Non pas pertinent pour l’organisation, mais pour la communauté que l’on dessert. Sachant que Bruno partage ça, il va mettre ça à sa couleur. Il va le faire à sa manière, mais ça va rester dans la même philosophie», a illustré M. Durand.

Nouveau visage dans le milieu communautaire

Originaire de Saint-David et résidant actuellement à Québec, M. Brochu vient du milieu économique, plutôt que communautaire, ce dont il ne se cache pas. Par contre, il fait du bénévolat et a travaillé au sein de Médecins Sans Frontières comme administrateur terrain dans les camps de réfugiés, où il a assuré la gestion des ressources humaines, financières et matérielles. Cette expérience de travail lui a donné envie de travailler «avec des gens qui aident des gens». Le modèle d’affaires de CAB est donc «une belle motivation professionnelle» pour Bruno Brochu.

Selon Thierry Durand, «l’idée ce n’est pas de trouver une personne qui a les connaissances techniques, l’idée c’est de trouver une personne qui a la vision et le savoir-être. La fibre communautaire se découvre au travers plein de personnes, plein de savoir et de milieux professionnels et je pense que Bruno a ça».

Bien que M. Brochu ne réside plus dans la région, pour y avoir grandi et travaillé, il connaît bien certains aspects de la Chaudière-Appalaches et est prêt à y découvrir le milieu communautaire.

«Depuis deux semaines je suis avec Thierry qui a commencé à m’impliquer. Tous les jours, je découvre de nouvelles facettes de l’organisation. Il a monté une organisation qui sort de l’ordinaire. Elle est vraiment unique puis c’est fascinant de découvrir l’implication des gens, des employés et de tout ce qui concerne le bénévolat», a mentionné le nouveau directeur général.

Il dit être ravi de pouvoir débuter son nouveau mandat avec l’aide de M. Durand pour assurer la transition.

«Ça me permet de bien assimiler tout ce qui s’en vient. Thierry me donne un peu la couleur de Convergence action bénévole par rapport à où on devrait aller. Mon idée, ce n’est pas de tout virer de bord, mais d’accompagner chacun des coordonnateurs qui font déjà bien leur travail et d’apporter un peu de ma couleur. Je suis ici pour la continuité», a conclu Bruno Brochu.

Les plus lus

Offrir un bouquet de fleurs pour faire connaître une mission

Fleuriste McNeil a décidé cette année de se rallier derrière la cause de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL) et vendra le Bouquet du Littoral à l’occasion de la fête des Mères afin d’amasser des fonds pour l’organisme qui accompagne les malades en fin de vie.

Tous pour l’Ukraine a maintenant un local pour ses activités

Depuis maintenant trois semaines, Anna Spirina et le comité Tous pour l’Ukraine ont déplacé leurs activités dans un local situé au 4365, boulevard Guillaume-Couture. Ils y collectent, trient et acheminent les dons reçus pour venir en aide aux Ukrainiens victimes du conflit qui se déroule là-bas.

Sclérose en plaques : Marc Picard s’implique de nouveau

Participant régulier aux activités de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP), le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, s’impliquera davantage une nouvelle fois pour cette cause. C’est sous sa présidence d’honneur qu’aura lieu à Lévis l’édition 2022 de la Marche de l’espoir, le 29 mai prochain.

Opération Enfant Soleil investit près de 110 000 $ dans la région

Par voie de communiqué, Opération Enfant Soleil a annoncé qu’il octroie cette année 109 690 $ à six établissements de santé de la Chaudière-Appalaches. Cet investissement permettra encore une fois d’améliorer l’offre de soins offerte aux familles de la région.

Un franc succès pour le tournoi des pompiers

Du 28 avril au 1er mai derniers, 96 équipes de hockey de différents corps de pompiers du Québec étaient de passage à Lévis pour la 30e édition du Tournoi de hockey des pompiers du Québec. L’événement, qui permet de récolter des dons au profit de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés, a été couronné de succès.

Exploitation sexuelle : Alliance-Jeunesse reçoit une aide financière

Au nom de la ministre de la Sécurité publique du Québec, Geneviève Guilbault, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, a annoncé, le 20 avril, que le gouvernement provincial accorde 75 000 $ à Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière pour son projet de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes.

Aller aider les Ukrainiens sur le terrain

Déjà impliqué dans les causes humanitaires, le Lévisien Raymond Maillette mettra la main à la pâte afin d’aider directement des réfugiés ukrainiens. Le retraité s’est récemment envolé pour la Pologne pour donner de son temps au profit de cette cause.

Une collecte pour aider une famille ukrainienne

Avec l’aide des deux autres paroisses catholiques du Grand Lévis, la paroisse Saint-Jean-l’Évangéliste s’active afin de récolter des fonds afin de permettre l’arrivée d’une famille de réfugiés ukrainiens à Lévis.

Un nouveau mois vert au Filon

Le comité vert du Filon organise une fois de plus cette année son Mois Vert. Par Érick Deschênes

Une jeune Lévisienne reconnue pour son implication

Une jeune Lévisienne de 17 ans s’est démarquée par ses implications bénévoles dans sa communauté. L’engagement d’Anne-Èva Soucy a été souligné par le gouvernement du Québec, alors qu’elle a reçu l’honneur Jeune Bénévole – Prix Claude-Masson, qui récompense des personnes âgées de 14 à 35 ans lors des prix Hommage bénévolat-Québec.