CRÉDIT : ARCHIVES

La Sûreté du Québec (SQ) a invité la population, le 18 mars, à redoubler de prudence concernant les stratagèmes de fraude d’investissement de type pyramidale qui touche plusieurs régions du Québec.

Rappelons que la fraude de type pyramidal classique est une forme d’arnaque qui provient non pas de l’acquisition d’un bien, mais d’une extorsion par l’investissement d’une somme d’argent. Les gens qui investissent doivent à leur tour recruter des personnes qui accepteront aussi d’investir un montant d’argent et de recruter d’autres individus dans l’espoir que leur investissement de départ soit multiplié. De ce fait, le nouvel investisseur devient à son tour un agent recruteur. 

Il peut y avoir plusieurs variantes concernant ce type de fraude. Certains peuvent même offrir la commercialisation future d’éventuels produits, voir même vendre un produit tout autre que celui qui est proposé.

Afin de paraître alléchants et légaux, certains vont nommer et expliquer leur structure de façon à capter l’attention et augmenter le sentiment de confiance (cercle de dons ou d'abondance, etc.). Ces structures sont toujours définies avec des niveaux hiérarchiques dans le but précis de faire transiter l’argent au niveau supérieur qui récoltera le pécule financier. Dans certains cas, parfois, les escrocs mettront un stratagème temporaire en place pour empocher rapidement les investissements initiaux et par la suite disparaître.

Plusieurs de ces systèmes d’investissement de type pyramidal sont illégaux. L’Office de la protection du consommateur recommande d’ailleurs d’obtenir l’avis d’un conseiller juridique avant de prendre une décision impliquant un investissement financier. De plus, le fait de participer à une fraude pyramidale, selon l’article 206(1) e) du Code criminel, est une infraction criminelle passible d’un emprisonnement maximal de deux ans.

Pour en savoir plus sur ce stratagème de fraude, les citoyens peuvent consulter l’Office de la protection du consommateur au www.opc.gouv.qc.ca/consommateur/sujet/harcelement-vente/pyramide/ ou l’Autorité des marchés financiers au lautorite.qc.ca/grand-public/prevention-de-la-fraude/ventes-pyramidales/.

Rappelons finalement que toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la SQ au 1 800 659-4264.

 

Les plus lus

Le SPVL met fin à un party dans une chambre d'hôtel

Une fête organisée par des jeunes dans une chambre d'un hôtel lévisien, cette fin de semaine, leur coûtera cher. Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont mis fin à leur rassemblement illégal dans la nuit de vendredi à samedi et ils leur ont remis des constats d'infraction en vertu des dispositions prévues dans la Loi sur la santé publique.

Siège à Pintendre : Bruno Roy déclaré non criminellement responsable

Bruno Roy, ce Lévisien de 44 ans opposé aux mesures sanitaires qui avait tenu en haleine les policiers pendant plusieurs heures après s'être barricadé dans sa résidence de Pintendre, a été déclaré le 11 janvier non criminellement responsable de ses actes, selon ce que rapporte Radio-Canada.

Accident de travail à la Boucherie Huot : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

À la suite d'un processus judiciaire hors de son contrôle, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) a rendu publiques, le 12 janvier, les conclusions de son enquête sur l'accident du travail lors duquel un aide-boucher de la Boucherie Huot a été gravement blessé. L'accident est survenu le 10 novembre 2016, à Saint-Nicolas.

Couvre-feu : le SPVL remet près d'une vingtaine de constats d'infraction

Si la grande majorité des Lévisiens ont respecté le couvre-feu qui est en vigueur depuis samedi entre 20h et 5h afin de freiner la propagation de la COVID-19, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a remis, ce week-end, 18 constats d'infraction à des personnes dont les agissements ne faisaient pas partie des exceptions permises dans le décret gouvernemental.

Incendie suspect dans le secteur Christ-Roi

Les pompiers de Lévis ont dû effectuer une importante opération dans le secteur Christ-Roi, lundi soir, afin d'éteindre un incendie qui s'était déclaré dans un bloc à appartements de ce quartier. Si le brasier n'a blessé personne, le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) mène actuellement une enquête afin de faire la lumière sur le feu dont la nature ne serait pas accidentelle.

Enquête du SPVL après un incendie à Saint-Nicolas

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) sont intervenus, lundi 28 décembre, dans une maison mobile située sur la rue d'Oslo à Saint-Nicolas, où un feu a été signalé par un voisin. Une enquête du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est en cours pour déterminer si l'incendie pourrait avoir une origine criminelle.

Un quadragénaire porté disparu

La Sûreté du Québec (SQ) demande l’aide du public pour retrouver Marc Saucier, un résident de Québec âgé de 48 ans.

Frappe du SPVL contre un présumé trafiquant de stupéfiants

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé, le 14 janvier, à une perquisition dans le quartier Saint-Romuald. À cette occasion, les policiers lévisiens ont également arrêté un individu de 19 ans qui aurait vendu du cannabis illicite.

Tempête en vue sur la région

Environnement Canada a émis jeudi un bulletin météorologique spécial pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et de Saint-Lambert-de-Lauzon puisqu'une tempête de neige est en vue pour la fin de semaine.

Adolescent blessé lors d'une intervention du SPVL : pas d'accusation déposée contre les policiers

Après examen du rapport produit par le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) en lien avec les blessures subies par un adolescent le 12 septembre 2019 à Lévis, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a conclu que l'analyse de la preuve ne révèle pas la commission d'une infraction criminelle par les policiers du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).