Yves Gilbert, candidat aux élection fédérales pour le PHCC, souhaite inclure un monorail au projet du troisième lien pour transporter piétons et cyclistes. CRÉDIT : COURTOISIE

Yves Gilbert, candidat aux élections fédérales pour le Parti de l’héritage chrétien du Canada (PHCC) dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, a réitéré ses idées pour la région et en a profité pour affirmer que lui et son parti se positionnaient du côté pro-vie, au lendemain du débat des chefs présenté sur les ondes de TVA le 1er octobre dernier.

«Nous sommes un parti pro-vie. Avec nous, il n’y aura pas d’ambiguïté. Nous sommes pro-vie et contre la mort assistée», a d’emblée affirmé le candidat.

M. Gilbert organisera aussi une projection publique du film controversé Unplanned, qui raconte une histoire antiavortement, afin de partager son point de vue sur le sujet, le 12 octobre prochain.

De plus, le candidat du PHCC souhaiterait réinvestir l’argent que le gouvernement libéral a acheminé pour la sensibilisation à l’avortement. «Les    645 M$ utilisés par le gouvernement fédéral actuel pour sensibiliser les pays en voie de développement afin de construire des centres d’avortement, on les annulerait. On ne veut pas envoyer un sou pour l’avortement. On va envoyer de l’argent pour aider les gens en vie, mais pas pour l’avortement», a-t-il expliqué.

Une importance majeure pour les dossiers locaux

 M. Gilbert se positionne en faveur du troisième lien, mais il souhaite ajouter des installations plus écologiques à cette infrastructure.

«Pour ajouter un peu de vert dans le projet, on aimerait y construire un monorail suspendu dans le tunnel qui transporterait les passagers et les bicyclettes. Peu importe le trafic dans le tunnel, le monorail ne serait jamais retardé, a exposé le candidat. De plus, on souhaite que le troisième lien soit un partenariat privé et public payé à 33 % par le fédéral, 33 % par le provincial et 33 % par le privé et on voudrait un poste de péage raisonnable.»

Pour le moment, Yves Gilbert tente d’établir de nouvelles options pour relancer Chantier Davie. À ses yeux, il faut miser sur des projets d’entreprises privées pour que le chantier maritime lévisien ne soit plus aux prises avec les restrictions du gouvernement fédéral «qui ne veut pas lui donner de contrats».

Le candidat du PHCC souhaite aussi revitaliser Lac-Etchemin en mettant sur pied un centre pour accueillir les anciens combattants et un corps de cadets pour l’aviation. Pour ce faire, M. Gilbert voudrait relancer l’aérodrome et, selon lui, ce processus pourrait attirer bon nombre de touristes.

Un parti pour la laïcité du Québec

Yves Gilbert tient à rappeler que son parti est en faveur de la loi 21 sur la laïcité du gouvernement caquiste, malgré ses croyances religieuses. «Être chrétien, ce n’est pas que d’afficher une croix sur un mur, on peut afficher une croix même si on n’est pas croyant ou par folklore. Être chrétien, ce n’est pas un folklore, c’est une croyance», a ajouté le candidat.

Parmi les idées du PHCC, la conversion des locomotives au diesel en locomotives propulsées par gaz naturel, qui, selon M. Gilbert, est plus vert et moins dispendieux, et l’élimination du rapport d’impôt fédéral font aussi partie de leurs priorités.

Les plus lus