Le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault.

À quatre jours de la fin de la campagne électorale, le candidat du Bloc Québécois de Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, accuse son adversaire, le conservateur Jacques Gourde, d’avoir fait preuve «d’abus de pouvoir dans l’attribution d’une subvention» à la Maison de la Famille de Lotbinière.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Le candidat bloquiste s’est entretenu avec le directeur général de la Maison de la Famille de Lotbinière, Gilles Proulx, lors d’une visite des installations de l’organisme situé à Saint-Apollinaire, le 16 octobre.

Pendant cette rencontre, M. Proulx aurait confié à François-Noël Brault qu’il avait discuté avec le député à propos d’une demande d’aide financière de 500 $. Ce dernier, souligne M. Brault, lui aurait demandé d’utiliser les ressources bénévoles de la Maison de la Famille pour organiser le souper du député en échange de ladite subvention, ce qu’il aurait refusé. 

«Jacques Gourde avait [fait] preuve d’abus de pouvoir dans cette question d’octroi de subvention. Un député qui demande à un organisme de charité publique d’organiser son souper du député en échange d’une subvention se met en situation de conflit d’intérêt», a affirmé, par voie de communiqué, François-Noël Brault.

Lorsqu’informé des propos de M. Brault, le candidat du Parti conservateur, Jacques Gourde, a démenti ces accusations. «C’est malhonnête cette façon de parler. […] Je trouve ça triste d’user de ce genre de stratagème en campagne électorale alors qu’elle avait été relativement propre.»

En 2017 et 2018, la Maison de la Famille était en campagne de financement pour son projet d’agrandissement, a rappelé Jacques Gourde. Le conseil d’administration avait alors sollicité M. Gourde afin de participer au souper du député.

«Le souper du député sert à aider un organisme communautaire de Lotbinière. Nos modalités, quand on aide un organisme, c’est qu’il nous aide en retour à vendre des cartes et de la publicité pour que le souper fonctionne bien. Habituellement, on amasse entre 3 000 $ et 7 000 $ pour l’organisme communautaire. Lorsque le conseil d’administration a constaté que sa campagne de financement allait bien, il a décliné 2017 et en 2018. En mars 2019, le conseil m’a dit qu’il n’avait plus besoin de l’aide. […] Je ne comprends pas pourquoi il [François-Noël Brault] a parlé d’abus de pouvoir. Ce n’est pas une question de pouvoir, ce sont eux qui m’ont sollicité.», a indiqué M. Gourde, qui a ajouté qu'il ne comprenait pas d’où vient le montant de 500 $.

La Maison de la Famille nie

Par courriel, le directeur général de la Maison de la Famille de Lotbinière, Gilles Proulx, a aussi réfuté les allégations de François-Noël Brault.

«Lors de la rencontre avec M. Brault, j’ai mentionné qu’un député fédéral n'a pas de budget discrétionnaire. Au provincial, les députés ont un budget discrétionnaire. Je n’ai jamais demandé à M. Gourde 500 $ pour l’agrandissement. Je n’ai jamais dit à M. Gourde que nous n’avons plus besoin d’aide. Pour aider la Maison de la Famille, M. Gourde a effectivement offert à deux occasions l’organisation d’un Souper du député en août. Dans ma lettre du 13 août, j’ai exprimé à M. Gourde notre difficulté de vendre des billets, car nos bénévoles sont surchargés de travail en raison de l’agrandissement en cours. La Maison de la Famille n’a pas intérêt et n’a jamais eu intérêt à se mêler de politique, que ce soit au provincial ou au fédéral. Nous sommes très conscients que nous avons besoin des deux paliers de gouvernement pour contribuer au financement de la Maison de la Famille», a expliqué M. Proulx.


Les plus lus