Ann Gingras (à droite sur la photo) a notamment réagi aux résultats des récentes élections fédérales. CRÉDIT : ARCHIVES

L'élection d'un gouvernement libéral minoritaire et la réélection des députés conservateurs sortants de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière, Steven Blaney et Jacques Gourde, ont été commentées par divers intervenants de la région.

D'abord, le conseil central Québec-Chaudière-Appalaches de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a partagé son désir d'entendre des annonces rapides au profit du Chantier Davie.

«En campagne électorale, tant le Parti libéral que le Bloc québécois ont dit appuyer le processus compétitif pour inclure un troisième chantier dans la Stratégie nationale de construction navale. On s’attend à une annonce rapide et que le nom du chantier retenu soit la Davie. On a perdu assez de temps comme ça, il est temps de réparer l’injustice une fois pour toutes et de passer en mode développement», a déclaré Ann Gingras, la présidente du conseil central.

Par la voix de sa principale dirigeante, l'instance syndicale a aussi souhaité que les partis d'opposition appuient le gouvernement libéral en ce qui a trait aux projets d'infrastructures déjà annoncés pour le Québec, notamment en transport en commun, et la lutte contre les changements climatiques.

«La majorité des électeurs ont voté pour des partis ayant des positions progressistes sur les enjeux sociaux et environnementaux, les citoyennes et les citoyens s’attendent à des résultats», a soutenu Mme Gingras.

La Chambre de commerce veut des actions économiques

De son côté, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a félicité l'ensemble des candidats élus et a offert sa collaboration à Steven Blaney et Jacques Gourde.

«Comme nous l’avons toujours fait, la CCL travaillera en collaboration avec les députés des circonscriptions de Bellechasse–Les Etchemins–Lévis et Lévis—Lotbinière afin d’appuyer le développement économique de la région de Lévis, plus précisément les enjeux en lien avec le Chantier Davie, le tunnel Québec-Lévis et la pénurie de main-d’œuvre», a souligné Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCL.

Comme la Fédération des chambres de commerce du Québec, la CCL a toutefois profité de l'occasion pour demander au gouvernement libéral de mettre en place les mesures importantes qui assureront la poursuite de la croissance économique du Canada et du Québec et de poursuivre les travaux pour pallier la rareté de main-d’œuvre qui sévit au Québec, entre autres avec l’apport des travailleurs expérimentés et des personnes immigrantes.

Plus de détails à venir...

Les plus lus