Repensons Lévis veut qu’un ascenseur dans le pôle Desjardins permettent aux usagers du transport en commun d’avoir accès au tunnel Québec-Lévis. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d’améliorer le service de transport en commun à Lévis.

En effet, Elhadji Mamadou Diarra et les membres de son équipe estiment que le maire sortant et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, n'a pas su «défendre les intérêts lévisiens convenablement ni faire des gains significatifs pour le transport collectif dans ce projet». S’il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, RL s’engage donc à demander au gouvernement provincial d’inclure une sortie du tunnel pour les usagers du transport en commun dans les environs du pôle Desjardins, grâce à la construction d’un ascenseur.

Selon M. Diarra, cette infrastructure permettra de connecter plusieurs parcours de la Société de transport de Lévis (STLévis) qui empruntent le boulevard Guillaume-Couture tout en permettant aux personnes travaillant ou fréquentant les grands générateurs de déplacement, l’Hôtel-Dieu de Lévis, le siège social du Mouvement Desjardins et le campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), d’avoir accès rapidement au tunnel Québec-Lévis.

«On ne souhaite pas réinventer le projet. On veut d’abord et avant tout le bonifier. La ville de Québec aura deux sorties du tunnel pour les usagers du transport en commun, en plus de la sortie sur l’autoroute 40. Lévis mérite de tirer son épingle du jeu et d’avoir une sortie dédiée pour le transport en commun, en plus de celle prévue vers l’autoroute Jean-Lesage. Nous voulons que le tunnel puisse unir le cœur de deux centres-villes, en plus de deux autoroutes», a souligné M. Diarra.

Un projet nécessaire

 Malgré que plusieurs experts ont effectué des sorties pour contester l’utilité du troisième lien ainsi que critiquer ses impacts sur l’environnement, RL croit que Lévis ne peut pas cracher sur ce projet qui améliorera la qualité de vie de ses citoyens.

«Nous l’avons constaté : la demande est exprimée par les citoyens. Ils sont assez unanimes : le troisième lien aura des retombées positives pour la ville de Lévis et la région de Chaudière- Appalaches. Alors, tant qu’à faire un projet pour les ‘‘100 prochaines années’’, faisons-le réellement en bonifiant le projet déjà existant et en considérant les besoins de la population», a soutenu M. Diarra.

Dans la même veine, le chef et candidat à la mairie de RL croit fermement que le tunnel Québec-Lévis, qui provoquera selon plusieurs spécialistes de l’étalement urbain, peut se concilier avec la stratégie de développement immobilier que le parti veut mettre en place s’il remporte les élections municipales à Lévis.

«Il ne faut pas avoir peur du développement. Comme je l’ai dit au début de la campagne électorale, Lévis doit prendre un leadership beaucoup plus fort dans la région. Et si ce leadership doit amener du développement dans d’autres municipalités, c’est tant mieux. Le tunnel Québec-Lévis va s’insérer dans notre réflexion pour la planification d’une stratégie de développement immobilier. Nous voulons avoir une vision d’ensemble. Si on prend les choses à la pièce, on n’ira pas loin», a déclaré Elhadji Mamadou Diarra.

Nouvelle pointe contre Lehouillier

Dans un autre ordre d’idées, la conférence de presse de RL a permis à son chef de poursuivre ses attaques et ses critiques contre l’administration sortante. Selon M. Diarra, sa formation ne tergiversera pas dans ce dossier comparativement aux différentes positions tenues par le chef de LF10 lors des huit dernières années.

«Contrairement au maire sortant, notre position est sans équivoque sur le troisième lien. En 2013, il était contre le troisième lien, mais en faveur du projet de Service rapide par bus (SRB). En 2021, il est maintenant en faveur. Je ne suis pas à cheval sur une clôture. Je suis profondément d’un côté et il n’y a pas de risque que je me fasse mal comme certaines personnes», a martelé M. Diarra.

Pour sa part, Gilles Lehouillier a défendu plus tard le 7 octobre son travail dans le dossier. «En soi, le transport en commun va prévoir toutes les interconnexions de cette magnifique traversée. Déjà, on sait qu’il y aura un stationnement incitatif, ce problème qu’on soulève est un faux problème, il n’existe pas puisqu’on est encore à travailler là-dessus […] (Pour la sortie au pôle Desjardins), on a demandé au ministère de savoir si techniquement, c’est possible de faire la boucle au pôle Desjardins, c’est certain que nous ne sommes pas contre. On est dans une situation évolutive. Pour nous, le projet de troisième lien et du Réseau express de la Capitale tel que présenté par le gouvernement, c’est le projet qu’on défend.»

Avec la collaboration d’Alexandre Bellemare

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Un troisième mandat consécutif pour Gilles Lehouillier

Comme en 2013 et en 2017, les Lévisiens ont fait confiance à Gilles Lehouillier afin qu’il dirige les destinées de la Ville de Lévis. Ses concitoyens lui ont confié un troisième mandat consécutif à titre de maire de Lévis avec une large majorité, à l’issue des élections municipales le 7 novembre.

Transport en commun : LF10 promet de rendre permanente la tarification sociale

Par voie de communiqué, Lévis Force 10 et sa candidate dans le district Bienville, la conseillère municipale sortante Amélie Landry, ont dévoilé les engagements de la formation politique au niveau communautaire. Si le parti obtient de nouveau le pouvoir le 7 novembre prochain, il s'engage notamment à rendre permanente la tarification sociale à la Société de transport de Lévis (STLévis).

LF10 dépose son cadre financier

Lors de sa dernière conférence de presse avant le jour du scrutin dimanche, le maire sortant de Lévis et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, et son équipe de candidats aux postes de conseillers ont déposé, le 5 novembre, le cadre financier de leur plateforme électorale. Comme avec ses engagements électoraux, la formation politique entend miser sur la continuité si elle obtient de no...

Repensons Lévis fier de ses engagements et de sa campagne

Le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, Elhadji Mamadou Diarra, accompagné de plusieurs candidats de son parti au poste de conseiller municipal, a fait le bilan de sa campagne électorale et a tenu à inviter les citoyens à sortir voter le 7 novembre prochain.

Saint-David : Cantin s'en prend à ses adversaires

Par voie de communiqué, le candidat indépendant au poste de conseiller dans le district Saint-David, David Cantin, a critiqué, le 1er novembre, les positions défendues par ses adversaires, Serge Côté (Lévis Force 10) et Sylvain Gagnon (Repensons Lévis), en ce qui a trait à leurs promesses sur les infrastructures récréatives et le prolongement du boulevard Étienne-Dallaire vers l'ouest.

Changement et continuité dans le Grand Lévis

Le 7 novembre, les électeurs de Saint-Anselme et de Saint-Michel-de-Bellechasse ont également été appelés aux urnes afin de déterminer plusieurs membres des prochains conseils municipaux de ces municipalités bellechassoises.

Repensons Lévis veut améliorer les infrastructures récréatives existantes

Par voie de communiqué, le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de ce parti, Elhadji Mamadou Diarra, a dévoilé, le 1er novembre, les engagements de sa formation politique en ce qui a trait aux infrastructures récréatives. M. Diarra a notamment partagé son souhait de «rattraper le retard causé par l’immobilisme de l’administration sortante» par rapport aux infrastructures sportives ...

Dépôt du cadre financier de LF10 : RL critique le «manque de rigueur» du maire

Quelques minutes après la fin de la conférence de presse de Lévis Force 10 (LF10) où ce parti a dévoilé son cadre financier, Repensons Lévis (RL) a vivement réagi à l'exercice de son adversaire. Selon le candidat à la mairie et chef de RL, Elhadji Mamadou Diarra, la présentation d'un cadre financier à deux jours du jour du scrutin démontre notamment le «manque de rigueur» du maire sortant et chef ...

David Cantin se défend d'être absent

À la suite de plusieurs critiques lancées par des citoyens portant sur son absence du terrain lors de la campagne électorale, le candidat indépendant au poste de conseiller du district Saint-David, David Cantin, a tenu à s'expliquer, le 3 novembre.