CRÉDIT : ARCHIVES

Par voie de communiqué, le chef de Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de ce parti, Elhadji Mamadou Diarra, a dévoilé, le 1er novembre, les engagements de sa formation politique en ce qui a trait aux infrastructures récréatives. M. Diarra a notamment partagé son souhait de «rattraper le retard causé par l’immobilisme de l’administration sortante» par rapport aux infrastructures sportives lévisiennes.

Le chef de RL soutient que plusieurs citoyens lui ont rapporté des problèmes «tant au niveau de la qualité des infrastructures existantes qu’au niveau des heures de disponibilités des terrains sportifs».

«Il est temps de prendre nos responsabilités et de procéder à l’évaluation systématique de l’état de chacune des infrastructures de sports et de loisirs présente sur le territoire lévisien. La pandémie a décuplé la demande de lieux récréatifs et en tant que maire, je ferai de l’entretien de ces lieux une priorité. Ce n’est pas demain qu’il faut agir, c’était hier», a déploré M. Diarra.

Ainsi, RL s'engage à mettre en place un «réel» plan d'entretien de ces infrastructures en plus de développer de nouvelles infrastructures récréatives. «Ces investissements dans les actifs de la ville seront bénéfiques à long terme, puisqu’ils feront le bonheur des utilisateurs dans les différents quartiers de la ville et amélioreront la qualité de vie des familles», a argué Sylvain Gagnon, candidat du parti au poste de conseiller dans le district Saint-David.

Soulignant du même souffle que plusieurs citoyens ont critiqué le «manque d'accessibilité» aux infrastructures récréatives lors de leurs séances de porte-à-porte, RL veut aussi s'attaquer à cette problématique.

«Si nous souhaitons être une ville intéressante pour les familles, nous devons grandement améliorer le nombre d’heures disponibles pour les loisirs. Il n’est pas normal d’être parent d’enfants qui pratiquent des sports et de ne pas être capable de réserver des plages horaires, par manque de ressources de la ville. Nous devons agir maintenant pour plus d'accessibilité», a lancé le chef de la formation politique.

«Je souhaite redoubler d’efforts avec mes collègues afin d’accroître l’accès au sport dans Charny, mais aussi dans chacun des trois arrondissements. Il faut rattraper le retard, et offrir des centaines d’heures de loisir supplémentaires partout dans la ville», a renchéri Daniel Saindon, le candidat de RL au poste de conseiller dans le district Charny.

Les plus lus