Samuel Lamarche vivra une première expérience sur le devant de la scène politique lors des prochaines élections fédérales à titre de candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière. CRÉDIT : COURTOISIE

C’est le 17 juin dernier que le Bloc québécois a tenu son assemblée d’investiture dans la circonscription de Lévis-Lotbinière. Samuel Lamarche, un jeune Lévisien de 23 ans, a alors été officiellement investi candidat de la formation dirigée par Yves-François Blanchet en vue des prochaines élections fédérales.

Originaire d’Amos, en Abitibi-Témiscamingue, le jeune père de famille vient récemment de s’établir à Saint-Étienne-de-Lauzon. Auparavant, il demeurait à Québec où lors de ses études à l’Université Laval, il a participé à la naissance d’associations péquiste et bloquiste et il a été militant bloquiste dans le comté de Louis-Hébert. De plus, il est l’un des fondateurs de L’Agenda, un média indépendant spécialisé en politique.

Désormais militant du Bloc dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche a finalement pu concrétiser son désir de devenir politicien en raison de la décision du précédent candidat bloquiste dans ce comté, François-Noël Brault, de ne pas tenter une nouvelle fois sa chance.

Inspiré par les parcours des anciens ou politiciens actuels Léo Bureau-Blouin, Catherine Fournier, Gabriel Nadeau-Dubois et Méganne Perry Mélançon, le jeune homme de 23 ans estime que le Bloc est le seul véhicule au niveau fédéral qui peut concrétiser son désir le plus cher, soit que le Québec devienne un pays.

«Ça faisait un bout que je réfléchissais à sauter dans l’arène politique. Quand j’étais petit, je disais toujours à mes parents que j’allais me trouver un emploi quand j’allais devenir adulte et que j’allais me lancer en politique à 40 ans. L’opportunité s’est offerte à moi plus tôt et je l’ai saisie. Ce qui m’a motivé à prendre cette décision, c’est que je veux tout faire pour offrir un monde meilleur à ma fille», a partagé M. Lamarche, lors d’une entrevue téléphonique le 18 juin.

Enjeux locaux et travail de terrain

Si le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière présentera sa vision détaillée sur les enjeux touchant sa circonscription au cours des prochains mois, Samuel Lamarche a déjà identifié certaines questions qu’il entend aborder lors de la campagne électorale. Un retour en force du Bloc à la Chambre des communes, à l’issue des prochaines élections, permettrait, selon lui, d’augmenter les transferts fédéraux en santé et de régler le dossier des compensations à verser aux producteurs agricoles de la province à la suite des récents accords de libre-échange signés par Ottawa.

«Le Bloc est la formation la mieux placée pour défendre les intérêts des agriculteurs québécois. Les autres partis fédéraux mettront toujours en place des solutions qui avantageront davantage les producteurs agricoles du reste du Canada. Le Bloc est le seul parti qui défend réellement les intérêts des Québécois», a argué le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière.

Mais avant d’aborder ces questions à la Chambre des communes, Samuel Lamarche devra notamment battre le député depuis 2006 et candidat du Parti conservateur du Canada dans Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde.

«M. Gourde est connu dans le comté et il est un homme sympathique. Je devrai donc me faire voir et inciter les électeurs de voter pour moi. Je suis convaincu que je pourrai convaincre les électeurs que le Bloc québécois est la seule alternative aux conservateurs dans la région de Québec. Au cours de la campagne, on veut également discuter de ce que Jacques Gourde a réellement fait pour la circonscription», a analysé le nouveau politicien.

Pour atteindre ses objectifs, Samuel Lamarche entend miser sur les nouvelles technologies afin de rejoindre les électeurs, aller à la rencontre des membres du Bloc québécois et des jeunes électeurs dans Lévis-Lotbinière ainsi que tenir des événements avec des figures indépendantistes, lorsque les mesures sanitaires le permettront.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Les conservateurs conservent les deux circonscriptions lévisiennes

Les Canadiens étaient appelés aux urnes le 20 septembre afin de choisir les 338 députés qui formeront la prochaine législature à la Chambre des communes. Les gens de la région ont de nouveau appuyé le Parti conservateur du Canada alors que le député sortant dans Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, et la candidate dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Dominique Vien, ont obtenu la confiance des élect...

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Repensons Lévis dénonce le vol de pancartes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a fait une sortie, le 23 septembre, afin de dénoncer le vol de certaines de ses pancartes électorales, particulièrement dans le district Lauzon.