CRÉDIT : COURTOISIE - ARCHIVES

Le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, croit qu’une véritable vague déferlera en faveur de son parti au Québec à la suite de la controverse provoqué par le débat anglophone du 9 septembre.

Rappelons que lors de la joute oratoire opposant les chefs des partis présents à la Chambre des communes, la modératrice du débat a accusé le chef du Bloc, Yves-François Blanchet, de soutenir des «lois discriminatoires» sur la laïcité et la langue et de nier que le Québec a un «problème de racisme».

Au lendemain du débat, le premier ministre du Québec, François Legault, a fait une sortie pour demander des excuses de la part du consortium de médias anglophones qui ont organisé le débat ainsi que de la modératrice, à la suite de cette «attaque contre le Québec».

Pour Samuel Lamarche, toute cette saga souligne la pertinence de la présence de son parti à la Chambre des communes et que les Québécois l’ont de nouveau réalisé au cours des derniers jours.

«On a vu au débat anglophone tout le mépris et l’institutionnalisation de la bien-pensance des partis fédéralistes. Plusieurs institutions canadiennes ont profité du débat pour jeter la nation québécoise sous l’autobus. Seul Yves-François Blanchet a répliqué et il d’ailleurs été remercié par François Legault pour avoir défendu la nation québécoise. Et après que les propos de la modératrice ont heurté les Québécois, tous les autres chefs ont réagi, uniquement en français, pour les déplorer. Et le lendemain, le NPD et les libéraux continuaient de s’attaquer à la loi sur la laïcité», a martelé M. Lamarche, lors d’une entrevue téléphonique le 13 septembre.

Estimant que le Québec entre dans «une nouvelle ère», la colère suscitée par la question de la modératrice du débat anglophone ne profitera pas au Parti conservateur du Canada, selon Samuel Lamarche. Avant la joute oratoire controversée, François Legault avait partagé son souhait de voir un gouvernement conservateur minoritaire prendre les rênes du Canada au lendemain du 20 septembre.

«La réaction est très forte sur le terrain. Plusieurs citoyens de Lévis-Lotbinière m’ont dit qu’ils se sentaient insultés. Même des fédéralistes se rendent compte que les élites canadiennes les méprisent. Je suis convaincu qu’il y aura une manifestation (de colère) aux urnes. Pour que le prochain gouvernement canadien soit minoritaire, ça prend un Bloc fort. Et je tiens à rappeler qu’Erin O’Toole a également été muet lors du débat à la suite des propos de la modératrice. Il n’a sorti qu’une vidéo léchée le lendemaind, uniquement en français. Les partis fédéralistes tiennent toujours un double discours, un au Québec et un complètement différent ailleurs au Canada», a conclu M. Lamarche.

Les plus lus

Mairie de Lévis : cinq candidats en lice

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

Environnement : RL veut planter 150 000 arbres en 10 ans

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a présenté ses engagements environnementaux, le 4 octobre. S'il obtient le pouvoir le 7 novembre prochain, le parti s'engage notamment à planter 150 000 arbres lors des 10 prochaines années.

Stéphan Dupont renonce à se porter candidat

Lors de son émission quotidienne de radio au FM93, Stéphan Dupont a annoncé, le 30 septembre, qu'il ne se portera finalement pas candidat au poste de conseiller municipal dans le district Pintendre, lors des présentes élections municipales à Lévis.

Repensons Lévis veut bonifier le troisième lien

Accompagné des candidats de ce parti aux postes de conseiller dans les districts Christ-Roi et Bienville, Gaston Gourde et Patricia Turcotte, le chef et candidat à la mairie de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, a présenté la position de sa formation sur le dossier du troisième lien, le 7 octobre. «Résolument» en faveur du tunnel Québec-Lévis, RL veut cependant bonifier le projet afin d...

LF10 – Équipe Lehouillier souhaite mettre en place un fonds vert

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le te...

Repensons Lévis veut doter la Ville d’une stratégie de développement immobilier

Le parti de l’opposition dans la course à la mairie lévisienne, Repensons Lévis (RL), a annoncé, lors d’un point de presse le 1er octobre en après-midi, son appui aux résidents du quartier résidentiel de l’Aquifère à Saint-Nicolas. Ceux-ci mécontents du projet immobilier du Quartier Élévation. Citant ce dossier en exemple, RL a promis de mettre en place une stratégie de développement immobilier s’...

S’engager de nouveau pour l’environnement

Candidat lors des deux dernières élections fédérales, Chamroeun Khuon tente maintenant sa chance au niveau municipal pour la course à la mairie de Lévis. Le dentiste souhaite devenir le premier citoyen de la municipalité afin de notamment mettre en place un programme résolument écologiste.

Les conservateurs conservent les deux circonscriptions lévisiennes

Les Canadiens étaient appelés aux urnes le 20 septembre afin de choisir les 338 députés qui formeront la prochaine législature à la Chambre des communes. Les gens de la région ont de nouveau appuyé le Parti conservateur du Canada alors que le député sortant dans Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, et la candidate dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Dominique Vien, ont obtenu la confiance des élect...

Un ancien élu de LF10 sous l'ère Roy Marinelli donne son appui à RL

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé lundi que l'ancien maire de Saint-Romuald de 1995 à 2002, conseiller municipal du district Saint-Romuald sous les couleurs de Lévis Force 10 (LF10) de 2005 à 2013 et candidat néodémocrate en 2015 dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Jean-Luc Daigle, lui donnait son appui.

Repensons Lévis dénonce le vol de pancartes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a fait une sortie, le 23 septembre, afin de dénoncer le vol de certaines de ses pancartes électorales, particulièrement dans le district Lauzon.