CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES - ARCHIVES

Lors d’une conférence de presse, le 7 octobre, portant sur les engagements en environnement du parti municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le maire sortant et candidat à la mairie de Lévis, Gilles Lehouillier a annoncé que son équipe souhaitait développer un fonds vert, mettre œuvre 15 actions concrètes concernant l’environnement et développer trois nouveaux grands parcs urbains sur le territoire si elle venait qu’à être réélue.

Fort de la création de sa politique sur l’environnement lors du dernier mandat de LF10, Gilles Lehouillier a rappelé que plus de 3 000 citoyens ont participé aux diverses consultations publiques portant sur le développement de cette politique qui a généré la plus forte participation citoyenne du dernier mandat.

«Les Lévisiennes et les Lévisiens ont clairement signifié leur volonté de participer activement à la mise en œuvre de la nouvelle politique. Nos engagements visent donc à mobiliser et accompagner la population afin de maintenir Lévis comme chef de file québécois en environnement. Collectivement, nous devons travailler à trouver des solutions aux enjeux environnementaux sur notre territoire», a souligné le maire sortant.

Le chef de LF10 souhaite développer un fonds vert qui permettra d’adopter une politique de reconnaissance des organismes environnementaux sur le territoire. «On a déjà une politique de reconnaissance des organismes, on a environ 250 organismes reconnus dans le domaine sportif, communautaire et culturel, on y ajoute le volet environnemental», a-t-il indiqué.

Ce nouveau fonds pourrait également soutenir la conception d’outils de sensibilisation adaptés aux différents groupes de population ainsi que favoriser la création d’organismes environnementaux, par exemple, un groupe qui souhaiterait travailler avec la Ville sur le sort des plastiques à usage unique ou soutenir la mission des commerces qui se spécialisent dans la vente de produits en vrac, a énuméré M. Lehouillier.

Ajoutons à cela que LF10 – Équipe Lehouillier a présenté 15 engagements que le parti aimerait prendre s’il est réélu.

D’abord, LF10 souhaite poursuivre sur sa lancée de leader québécois dans la gestion des matières résiduelles en mobilisant et en accompagnant la population à tendre vers le zéro déchet, intégrer une analyse environnementale dans toutes les décisions de la Ville, verdir le territoire lévisien ainsi que cartographier les arbres et les boisés urbains à préserver.

Le parti politique municipal veut également adapter les interventions de la Ville pour limiter l’émission de gaz à effet de serre, accroître la superficie des aires de conservation, créer un répertoire des sites naturels d’intérêt, protéger et restaurer les milieux humides et hydriques, consommer et utiliser l’eau de façon responsable, favoriser le développement de l’agriculture urbaine et le développement de pratiques agricoles durables, assurer un meilleur contrôle des nuisances, poursuivre l’aménagement des 12 grands parcs urbains et des 230 parcs de quartier, soutenir l’achat local et durable, poursuivre le contrôle proactif des inondations et protéger les sources d’eau potable.

Questionné à propos des moyens de transport plus verts, le chef de LF10 a soutenu que plusieurs projets sont sur la table à ce sujet. «En plus des voies réservées sur le boulevard Guillaume-Couture, on souhaite ajouter une piste utilitaire multifonctionnelle qui va partir de Lauzon jusqu’à la tête des ponts. Je réitère que nous avons déjà adopté un règlement de contrôle intérimaire, qui fait en sorte que tous les espaces qui serviront à la réalisation de cette piste ont déjà été réservés.»

Dès 2022, une première phase s’étirant sur 4,5 km de cette piste utilitaire multifonctionnelle sera en cours de réaliser. À terme, cette piste entièrement hors rue et qui accueillera vélo, vélo électrique, trottinette, etc. aura un total de 12 km.

Trois grands parcs urbains supplémentaires

En plus de ces engagements environnementaux, LF10 a annoncé qu’il souhaitait créer trois nouveaux grands parcs urbains sur le territoire, notamment un à Saint-Nicolas, un autre sur le site de la ferme Chapais et un à la rivière Chaudière. Avec l’ajout de ces trois grands parcs urbains, on y dénombrerait 12 grands parcs urbains sur le territoire lévisien.

«Les grands parcs urbains et la volonté de préserver nos cours d’eau pour la population font partie intégrante de la politique environnementale, c’est la raison pour laquelle on en profite pour confirmer la création de ces nouveaux trois grands parcs urbains», a mentionné Gilles Lehouillier.

Les plus lus