L’une des membres lors d’un atelier photo offert par le Club photo de Lévis. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Club photo de Lévis a su s’adapter lors de la dernière année afin de continuer d’offrir à ses membres passionnés de photographie des conférences et des ateliers sur le sujet.

Actif depuis 2009, le Club photo de Lévis a vécu le départ de plus d’une cinquantaine de membres dans la dernière année en raison de la pandémie de COVID-19. Toutefois, ayant su tirer profit de la situation, l’organisme a réussi à modifier son offre de services pour la garder intéressante auprès de ses passionnés de photographie.

«Ç’a été une activité bonne pour les gens, car on peut faire de la photographie seul et ça permet de s’évader», a soutenu la secrétaire du conseil d’administration, Angèle LeBel.

Les conférences du premier mercredi du mois en présentiel ont été remplacées par une conférence Zoom. Quant à l’atelier du troisième mardi, il se faisait simplement à l’extérieur avec le port du masque.

«La COVID nous a apporté de bonnes choses aussi. Pour les conférences, on pouvait aller chercher des gens d’ailleurs avec des compétences et des expertises différentes», a souligné Mme LeBel.

Évidemment, les expositions en présentiel ont dû être annulées, mais ont été remplacées par une exposition virtuelle sur le site de l’organisme. De plus, le club a créé pour ses membres des capsules sur différents thèmes de la photographie et développé un service de parrainage. Les membres plus expérimentés ou experts dans un domaine peuvent désormais être référés à d’autres membres afin d’offrir leur aide.

«Dans notre club, ce sont autant des professionnels que des amateurs. Ce que l’on veut, c’est partager la passion pour la photo et aussi que tout le monde se développe. Il y a des activités adaptées autant pour les professionnels que pour les amateurs», a ajouté la secrétaire du conseil d’administration.

Les passionnés de photo ont aussi apprécié les nouvelles façons de faire du club photo. Plusieurs ont pris goût aux conférences hivernales en ligne dans le confort de leur salon.

«En janvier et en février, pas besoin de sortir, on reste à la maison et on écoute un bon conférencier. Cette année, on va en offrir une variété (pour les conférences entre le présentiel et le virtuel), mais les ateliers vont rester en présentiel quand même», a-t-elle affirmé.

De plus, pour une première année, le Club photo de Lévis participera au concours Défis interclubs Mongeon-Pépin, de la Société de la promotion de la photographie du Québec (SPPQ) qui rassemble tous les clubs photo du Québec.

Notons que l’organisme offre ses conférences au Centre Paul-Bouillé, à Charny, et est accessible aux personnes de tous âges. La période de recrutement se déroule jusqu‘à la fin octobre. Pour plus d’information, consultez le clubphotolevis.com.

Les plus lus

Deux Lévisiens vivent l’aventure Star Académie

Les Lévisiens Jérémy Plante et Olivia Sirois-Bruneau ont séduit le corps professoral et ils auront la chance de performer pour mériter leur place comme académiciens lors de l’édition 2022 de Star Académie.

Une Lévisienne veut devenir la meilleure pâtissière au Québec

La nouvelle émission Le meilleur pâtissier du Québec, disponible sur la plateforme Vrai de Québecor, aura une saveur lévisienne. Amélie Bleau, une résidente de Saint-Romuald âgée de 30 ans, est l’une des dix candidats en lice afin de ravir le prestigieux titre accordé par le concours culinaire télévisuel.

Un Lévisien lauréat du Luxembourg Art Prize 2021

L’artiste lévisien Francis O’Shaughnessy, qui réside actuellement à Montréal, est l’un des lauréats de la septième édition du Luxembourg Art Prize 2021. C’est une photographie au collodion humide qui lui a valu la deuxième place de ce concours international.

Voyage de 9 mois et 10 000 km à bord de Belle excuse

C’est à bord de Belle excuse qu’un couple originaire de Lévis a parcouru 10 000 km entre Lévis et les Bahamas par voie maritime de septembre 2019 à juin 2020. Christian Roy et Annie Yergeau ont partagé des récits de leur grand voyage en voilier sur les réseaux sociaux. Puisque les histoires ont été appréciées par leurs abonnés, c’est une fois de retour au Québec que M. Roy a écrit Belle excuse en ...

COVID-19 : le milieu culturel s’ajuste encore

Les mesures mises en place par le gouvernement du Québec sont difficiles pour les différentes organisations culturelles. Alors que les salles de spectacles ne peuvent plus tenir d’activités, les espaces d’expositions souffrent moins du nouveau confinement.

Le Centre d’exposition Louise-Carrier dévoile sa programmation hiver-printemps

Le 7 décembre dernier, l’équipe de Diffusion culturelle de Lévis (DCL) a présenté la programmation hiver-printemps 2022 du Centre d’exposition Louise-Carrier. Créateurs d’expériences ou relève de la région, tous seront mis en lumière dans les cinq expositions qui seront proposées au public lors des prochains mois.

Surface à la recherche de nouveaux talents

Du 21 au 23 juillet prochain, se tiendra au quai Paquet une nouvelle édition du spectacle Surface. L’événement estival est actuellement à la recherche d’artistes qui seront en vedette lors de sa cinquième édition.

Le talent local encore à l’honneur au CELC

Du 30 janvier au 2 mars, Diffusion culturelle de Lévis présentera, au Centre d’exposition Louise-Carrier (CELC), l’exposition des œuvres sélectionnées dans le cadre de la 24e édition de son concours d’œuvres d’art. Le dévoilement des gagnants aura lieu le dimanche 30 janvier.