Les bénévoles ont aussi ramassé des sous dans les commerces lévisiens. CRÉDIT : GILLES BOUTIN

La météo glacée et pluvieuse de la journée de samedi a découragé les automobilistes de sortir. Malgré une équipe de bénévoles aussi nombreuse qu’à l’accoutumée, le bilan provisoire des dons pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis s'élève à 52 000 $ après cette fin de semaine de Guignolée.

Cette 10e édition de la Guignolée du Dr Julien au profit du Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n'a pas permis d'atteindre l’objectif de 100 000 $. En cause, le mauvais temps qui a refroidi les automobilistes moins nombreux sur les routes qu’à l’habitude. Le bilan provisoire compte seulement 52 000 $ collectés.

«Tous les bénévoles étaient présents, mais on a eu un gros défi avec la température très mauvaise», partage Maude Julien, fondatrice et directrice du CPSL de Lévis qui s’estime chanceuse d’avoir pu tenir la Guignolée malgré les conditions déplorables.

Au lendemain de l’activité, Maude Julien a tenu à faire part de sa reconnaissance aux 300 bénévoles qui ont œuvré toute la fin de semaine pour récolter les sous aux barrages routiers et dans certains commerces du territoire.

«Des bénévoles devaient retourner se changer et, une fois secs, revenaient pour continuer la collecte», souligne la directrice qui s’est réjouie du sentiment d’appartenance dont les participants ont fait preuve et de leur sympathie pour la cause.

La Guignolée s’inscrit dans le budget annuel du CPSL et couvre un tiers des dépenses. Les fonds amassés permettent notamment de payer les intervenants qui travaillent auprès des enfants et des jeunes suivis par l’organisme. Un autre tiers vient des entreprises et fondations, et le dernier est financé par les sources gouvernementales.

«90 % des dons sont réinvestis dans les services aux enfants et 10 % couvrent les frais administratifs», rappelle Maude Julien. Plus de 650 dossiers de jeunes patients sont suivis au CSPL.

La directrice avait l’ambition d’embaucher de nouvelles ressources dès janvier pour suivre l’augmentation du nombre de bénéficiaires. Mais le montant de la collecte moins important cette année ne permettra pas de réaliser tous les projets tels que prévu.

Jusqu’au 15 janvier pour donner en ligne et par texto

Pour compenser la perte de revenu, une activité de financement supplémentaire pourrait peut-être organisée en plus de celles à venir, croit la directrice du CSPL qui admet qu’il faudra «être créatif pour trouver d’autres financements».

Elle compte de plus sur la générosité et la mobilisation pour faire grimper la somme grâce aux dons en ligne et par texto qui peuvent être faits jusqu’au 15 janvier. Les personnes intéressées à participer peuvent se rendre au www.pediatriesocialelevis.com/guignolee-2019 ou texter CPSL au 20222.

Les plus lus

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Une application consacrée à la santé mentale maintenant disponible

L’A-Droit de Chaudière-Appalaches a officiellement lancé ce printemps l’application DRSM – Santé mentale sur l’App Store et Google Play. Avec ce nouvel outil, l’organisme de promotion et de défense de droits en santé mentale basé à Lévis veut informer autant les gens de la région qu’ailleurs en province sur les droits et les différentes ressources en santé mentale.

Un nouveau coup de pouce de la Piazzetta pour le Collège

C’est le 9 juin prochain que la Piazzetta de Lévis tiendra sa traditionnelle journée Generosa, événement qui permet chaque année au restaurant de soutenir une cause locale. Pour une deuxième année consécutive, l’activité caritative profitera à la Fondation Collège de Lévis.

Un Patro qui souhaite s’ouvrir encore plus à sa communauté

C’est à la fin de l’année 2019 que l’équipe du Patro de Lévis et son conseil d’administration ont constaté qu’ils étaient arrivés à la fin de leur planification stratégique, dont tous les objectifs étaient atteints. Vieux de ses 115 ans, le Patro a décidé de développer une nouvelle vision tout en préservant ses valeurs fondamentales afin de servir encore mieux la communauté lévisienne.

Le marché Ostara et Neo débarquent au Patro

Déjà, de nouveaux univers du Patro de Lévis apparaîtront dans les prochaines semaines pour la saison estivale. Le nouvel univers du camp de jour, qui portera désormais le nom de Neo, ainsi que le marché Ostara seront mis sur pied prochainement.

Mon Quartier de Lévis lance officiellement ses activités

En place depuis quelques mois, Mon Quartier de Lévis, l’organisme qui remplace les défunts organismes de revitalisation du Vieux-Charny, du Vieux-Lévis, du Vieux-Saint-Romuald et du Village Saint-Nicolas, a officiellement lancé ses activités, le 26 mai dernier. CRÉDIT : COURTOISIE

Une offre de Communauto dans le Vieux-Lévis

Une entente de location d’espaces de stationnement dans le Vieux-Lévis entre l’entreprise d’autopartage Communauto et la Ville de Lévis a été conclue, a annoncé la municipalité, le 27 mai dernier.

Ode à la bienveillance envers les aînés

Le 15 juin, ce sera la Journée mondiale de lutte à la maltraitance des personnes aînées. Afin de souligner cette journée, plusieurs intervenants de la Chaudière-Appalaches ont uni leurs forces pour proposer une formule qui mettra plutôt l’accent sur un message positif.

Don de Lemieux Assurances à Marcelle-Mallet

François Lemieux, président de Lemieux Assurances, Alexandra Turgeon, directrice de la Fondation de l’École Marcelle-Mallet, et Robin Bernier, directeur général de l’institution privée du Vieux-Lévis, ont récemment présenté le nouveau tableau numérique du gymnase de l’école secondaire, un partenariat de Lemieux Assurances.

Un nouvel hébergement pour le CAPJ de Lévis

Le Centre Aide et Prévention Jeunesse (CAPJ) de Lévis a saisi les opportunités de financement mises en place par le gouvernement fédéral pour développer son offre d’hébergement long terme pour les personnes vivant des difficultés de logement.