samedi 15 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Sports

Volleyball

Dernier tour de piste en succès pour les Sentinelles de Marcelle-Mallet

Les + lus

Lors de la journée des phases éliminatoires, les Sentinelles n’ont pas perdu une seule manche en quatre affrontements. Photo : Courtoisie

24 mai 2024 10:14

L’équipe juvénile féminine de volleyball de l’école secondaire Marcelle-Mallet prenait part à la Classique de volleyball du Rouge et Or, qui avait lieu du 10 au 12 mai 2024, au PEPS de l’Université Laval. Les Sentinelles ont «causé la surprise» et remporté les honneurs dans leur catégorie, terminant «de brillante façon» le parcours de cinq ans de ce groupe.

Sanctionnée par Volleyball Québec, la Classique de volleyball du Rouge et Or est un tournoi qui accueille annuellement 96 équipes de différents programmes scolaires et civils du Québec, mais aussi de l’Ontario. C’est également le tournoi qui conclut la saison de volleyball pour ces formations.

C’est le vendredi 10 mai, que les Sentinelles juvéniles féminines de Marcelle-Mallet ont amorcé un parcours presque parfait en remportant toutes leurs parties de la journée. Le samedi, l’équipe lévisienne s’est toutefois avouée vaincue deux fois face aux Chevaliers de l’École secondaire de La Seigneurie, une équipe de division 1.

«Après ces deux premières journées, nous nous sommes retrouvés dans la première division du tournoi. Le dimanche, lors de la journée de phases éliminatoires, on a commencé en battant les Ravens Fire de Belleville pour ensuite vaincre les Athlétiques de L’Ancienne-Lorette, qui figurent parmi nos plus grands adversaires, en deux manches. Ensuite, en demi-finale, nous avions rendez-vous avec les Corsaires de Pointe-Lévy, qui est l’équipe qui nous avait battus aux régionaux, nous empêchant ainsi de nous rendre au provincial. On les a finalement battus en deux manches pour nous rendre en finale contre la seule équipe qui nous avait battues, les Chevaliers, que nous avons vaincus, encore une fois en deux manches pour remporter le tournoi», a expliqué l’entraîneur-chef de la formation, Martin Fugère.

 Une fin heureuse

 Pour ce dernier, ce qui rend cette victoire encore plus belle, c’est le fait que son équipe affrontait des programmes scolaires qui ont «beaucoup plus de moyens» que Marcelle-Mallet. Étant une école secondaire privée, cet établissement scolaire compte tout juste plus de 700 élèves dans ses classes et ne dispose d’aucune concentration sportive et de programme de sports-études.

«Marcelle-Mallet, nous ne sommes pas une grosse école. On pratique environ deux heures par semaine seulement. Juste de se classer en division 1 contre des équipes de programmes sports-études, c’était une fierté. De voir les filles réaliser des choses qu’elles n’avaient jamais fait auparavant, c’était très beau. Elles ont joué au-dessus de leur tête. Ce qui est beau aussi, c’est que toutes nos joueuses ont joué. Beaucoup d’équipes ont six joueuses partantes et le reste est sur le banc, mais pas nous», a indiqué Martin Fugère.

Ce dernier s’est aussi dit «très fier» de voir un parcours de cinq ans «de travail acharné» se terminer de cette façon pour le groupe.

«Ça fait cinq ans que nous avons pris cette équipe. 9 de nos 12 joueuses étaient en secondaire 5 cette année, donc c’était leur dernier tournoi tous ensembles. Notre objectif était le provincial, mais on l’a manqué de peu, alors de se reprendre avec une fin comme celle-là, c’est incroyable. Honnêtement, ça a été une fin de semaine très émotive. On essayait de ne pas trop y penser, mais ça a été un dernier tour de piste formidable pour notre groupe», a fièrement conclu l’entraîneur de la formation.

Les + lus