vendredi 8 décembre 2023
Votre Journal. Votre allié local.

Communauté > Actualités

Santé mentale

Nouveaux bureaux pour L’A-Droit

Les + lus

Le directeur général de L’A-Droit, François Winter (au centre de la photo), s’est dit très fier du déménagement de l’organisme. Photo : Xavier Nicole

29 sept. 2023 07:08

L’A-Droit de Chaudière-Appalaches a inauguré, le 21 septembre, ses nouveaux locaux en compagnie de certains de ses usagers et de ses partenaires. Ces locaux sont situés sur la rue Saint-Louis, dans le Vieux-Lévis.

L’A-Droit est un organisme communautaire autonome à but non lucratif, qui vise à aider et accompagner ses clients dans la défense de leurs droits si ceux-ci éprouvent de la difficulté vis-à-vis la psychiatrie, l’aide sociale ou les services publics.

Lors d’un 5 à 7 organisé à l’occasion de l’inauguration, le directeur général de L’A-Droit, François Winter, en a profité pour exprimer «sa joie de se trouver dans des locaux plus adaptés».

«Nos anciens bureaux étaient situés sur la rue Saint-Georges. C’était un bon endroit, mais nous avions besoin de changement et d’un endroit plus adapté à notre situation. Nos nouveaux locaux sont grands et plus spacieux, ce qui va nous aider dans l’exercice de nos fonctions», a mentionné le directeur général de l’organisme.

Visiblement touché et heureux de voir la «réussite du déménagement» et «l’excitation» des membres présents face à cette nouvelle, François Winter a répété à plusieurs reprises à quel point il en était «fier».

«On se sent très bien présentement. On est très contents notamment pour les employés de l’organisme puisque c’est eux qui seront les premiers à en profiter, mais aussi pour les gens à qui on vient en aide. C’est un déménagement que nous attendions impatiemment et nous sommes très heureux d’y être enfin rendus», a indiqué François Winter.

D’ailleurs, le directeur général a aussi tenu un bilan de la dernière année de services, qu’il considère comme «incroyable, mais demandante». C’est qu’en plus du déménagement, L’A-Droit a réalisé un total de 5 111 interventions d’aide et d’accompagnements, ce qui représente le deuxième plus haut total des 21 dernières années.

«Notre dernière année a été très occupée. Cette année nous a demandé beaucoup d’énergie, mais en même temps, c’est la preuve de notre succès. C’est aussi ce qui nous pousse à vouloir continuer d’offrir notre service et de poursuivre l’aide que nous pouvons apporter chez nos clients», a indiqué François Winter.

Ce déménagement a notamment été rendu possible grâce à la «générosité» des partenaires de l’organisme, tel que Centraide Québec et Chaudière-Appalaches, qui a octroyé un soutien financier de 25 000 $ à L’A-Droit.

Inquiétudes face à la loi P-38

Malgré la joie liée au déménagement, l’inquiétude face à la révision de la loi P-38 était aussi présente. Rappelons qu’en mai dernier, le ministre des Services sociaux, Lionel Carmant, avait annoncé une démarche pour «réaliser des travaux entourant l’application de la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui (loi P-38)».

«C’est certain que cette réforme nous préoccupe beaucoup. On se questionne à savoir si le gouvernement va faire une étude de l’ensemble des paramètres. De plus en plus, ce que nous voyons dans la société quand il arrive des événements malencontreux, on met ça sur la faute de la santé mentale sans vraiment essayer de comprendre», a conclu François Winter.

Les + lus