dimanche 14 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

RPA : Bonin veut que l'administration Lehouillier utilise son pouvoir de zonage

Les + lus

Photo : Gilles Boutin - Archives

26 janv. 2023 09:35

Serge Bonin, le conseiller municipal de Saint-Étienne élu sous la bannière de Repensons Lévis (RL), a écrit une lettre à l'équipe du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, en lien avec le dossier de la Seigneurie de Lévy, cette résidente privée pour aînés (RPA) du quartier Lévis qui fermera ses portes dans quelques mois pour un devenir un édifice à appartements. Selon le seul représentant de l'opposition à l'Hôtel de Ville, l'administration Lehouillier devrait considérer la protection des résidences de personnes âgées (RPA) via le zonage de la ville.

Concrètement, Serge Bonin demande au comité exécutif et à la commission consultative d’urbanisme et d’aménagement de la Ville de Lévis de se pencher sur la possibilité d’ajouter une classe d’usage spéciale dans le règlement sur le zonage et le lotissement comme d'autres villes québécoises l'ont fait «afin de s’assurer de préserver les RPA et réduire leur vulnérabilité aux aléas du marché».

La nouvelle classe, qui pourrait être nommée «habitation avec service de soins de santé», pourrait permettre «d’empêcher la conversion de RPA en logements».

«Je crois qu’il s’agit d’une mesure essentielle. Au cours des derniers mois, c’est la deuxième RPA, après la conversion de la Résidence Notre-Dame dans le Vieux-Lévis en maison de chambres, qui se reconvertit en logements à Lévis. Il est important que nos aînés aient des endroits où se loger à un prix abordable. La ville semble n’avoir actuellement aucun recours pour protéger la vocation de ces établissements pour aînés», a soutenu M. Bonin.

Le conseiller municipal du district Saint-Étienne affirme qu'il s’agit d’une première mesure qui pourrait être mise en place, mais il aimerait voir d'autres mesures être déployés «afin de s’assurer que Lévis soit une ville la plus bienveillante possible pour ses aînés». D’ailleurs, Serge Bonin a partagé son intention au cours des mois à venir «de multiplier les prises de contact avec les personnes aînées, ainsi que les organismes traitant de leurs enjeux sur le territoire, afin d’entendre leur point de vue sur l’aménagement de la ville».

Les + lus