mercredi 12 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Négociations dans les secteurs public et parapublic

Québec dépose de «nouvelles offres bonifiées» à ses employés

Les + lus

La ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor du Québec, Sonia LeBel. Photo : Courtoisie - Page Facebook de Sonia LeBel

27 mars 2023 01:57

La ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor du Québec, Sonia LeBel, a déposé, aujourd'hui, une troisième offre gouvernementale aux employés de l'État.

«Il y a urgence d'agir, car l'été est une période critique dans le réseau de la santé et nous voulons être prêts pour la rentrée scolaire 2023. Ces offres bonifiées sont un signal clair aux syndicats que nous pouvons et voulons régler le plus vite possible afin de passer à l'action», a d'emblée soutenu la ministre, par voie de communiqué.

Le gouvernement affirme que son offre contient plusieurs mesures, dont des hausses salariales «importantes pour près de 50 % des employés de l'État». Les travailleurs concernés par cette bonification sont les personnes qui gagnent moins de 52 000 $ par année, pour les «aider à faire face à l'inflation», les techniciens et les ressources professionnelles en début de carrière, «notamment pour contrer le roulement de personnel» ainsi que les psychologues dans tous les secteurs, «afin d'attirer cette expertise dans le réseau public».

Également, Québec propose un «programme inédit de rétention volontaire de cinq ans» misant sur les travailleurs aînés. Concrètement, il permettrait «une hausse considérable de la rente de retraite et une importante réduction de la cotisation pour le personnel expérimenté qui souhaiterait continuer à travailler à temps complet afin de prêter main-forte aux réseaux».

Le gouvernement a aussi mis sur la table une prolongation des primes qui doivent prendre fin le 30 mars prochain. Sur ce volet, une réévaluation de la situation sera effectuée, en juin prochain, «selon l'avancement des négociations en cours».

«Nous souhaitons, toutes et tous, que le gouvernement soit un employeur de choix. Or, pour y arriver, nous devrons, ensemble, accélérer la cadence aux tables et participer activement au réaménagement de l'organisation du travail, un élément central de la ronde actuelle de négociations. J'espère donc obtenir un retour rapide et constructif de la part des syndicats sur ces propositions», a conclu Sonia LeBel.

Le gouvernement invité à en faire plus

Pour leur part, la plupart des syndicats représentant des employés du gouvernement provincial n'a pas été impressionné par les offres bonifiées de Québec.

Des organisations syndicales (SFPQ, SPGQ, APIGQ, SPEQ, SCSGQ, FCCRQ) ont d'ailleurs invité les médias à une conférence de presse le mercredi 29 mars à Québec «pour expliquer comment le gouvernement accentue volontairement la pénurie de main-d'œuvre dans la fonction publique».


Les + lus