vendredi 21 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Négociations dans le secteur public

Le front commun lance un avertissement au gouvernement

Les + lus

Avant l'action de jeudi au Saguenay, des membres du front commun ont manifesté la veille à Trois-Rivières. Photo : Courtoisie - CSN

08 sept. 2023 12:27

Des travailleurs des services publics, membres des syndicats réunis au sein du front commun, ont manifesté jeudi à l'extérieur de l'Hôtel Delta de Jonquière où le caucus de la CAQ se réunit à la veille de la rentrée parlementaire. Ils ont alors réclamé que le gouvernement caquiste prenne davantage en considération les demandes syndicales.

«Nous avons un message clair à passer au gouvernement Legault : il est urgent de donner un coup de barre pour préserver les services publics et nous allons nous mobiliser tant qu'il le faudra. Nous sommes là pour obtenir de meilleures conditions de travail en santé et en services sociaux, en éducation et en enseignement supérieur. Les députés et les députées vont devoir s'habituer à nous entendre parce que les membres du front commun vont continuer de les suivre partout en région cet automne», ont fait valoir Manon Tremblay, présidente du Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay—Lac-St-Jean-CSN, Sandra Brassard, porte-parole de la coordination régionale CSQ au Saguenay—Lac-Saint-Jean et Karine Ferland, représentante nationale de l'APTS au Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Du même souffle, les membres du front commun ont dénoncé «l'arrogance du gouvernement, qui refuse de bonifier les conditions de travail alors que les services publics sont sur la corde raide».

«Ce n'est pas avec 9 % sur 5 ans qu'on va attirer la relève vers le secteur public et y garder l'expertise qui s'y développe. Au contraire, les offres gouvernementales vont pousser les gens à quitter nos réseaux. Est-ce que c'est ça être un employeur de choix pour la CAQ?», ont lancé les porte-paroles du front commun.

Rappelons que les syndicats réunis au sein du front commun revendiquent plutôt une «protection permanente contre l'inflation et un rattrapage salarial permettant un véritable enrichissement». Pour répéter son message, le front commun tiendra d'ailleurs une manifestation nationale à Montréal le samedi 23 septembre.


Les + lus