lundi 15 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Respect et civilité

Ajout de services d'aide psychologique aux élus municipaux

Les + lus

La ministre des Affaires municipales a annoncé l'investissement de plus de 2 M$ en compagnie de représentants de l'UMQ et de la FQM. Photo : Courtoisie

28 févr. 2024 10:20

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Jacques Demers, et la trésorière de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Julie Bourdon, ont annoncé l'ajout d'accès directs à des services d'aide psychologique de première ligne pour les élues et élus membres de ces associations, ainsi que pour leur famille, le 28 février.

Cette annonce survient quelques jours après la démission de la mairesse de Gatineau. Depuis le début de l'actuel mandat des élus municipaux du Québec en 2021, près de 800 conseillers et maires ont quitté leur fonction, une vague de démissions jamais vue.

La bonification à l'éventail des services offerts par l'UMQ et la FQM annoncée le 28 février a été rendue possible grâce à des aides financières totalisant un peu plus de 2 M$ versées aux deux organisations par le gouvernement du Québec. 

La ministre des Affaires municipales a par ailleurs exprimé son souhait d'inscrire dans la loi une formation obligatoire pour l'ensemble des nouveaux élus, à la suite des prochaines élections municipales. Celle-ci sera élaborée en collaboration avec les unions municipales et aura pour objectif d'outiller encore mieux les personnes élues.

Les services d'aide psychologique de première ligne qui seront offerts par l'UMQ et la FQM s'ajouteront aux différents outils d'aide, de formation et de sensibilisation ainsi qu'au programme d'assistance juridique se trouvant à la disposition des élus pour faire face aux menaces ou aux comportements incivils, d'intimidation ou de harcèlement, s'est réjoui Québec.

«Avec nos partenaires, nous sommes engagés dans un important effort collectif pour garder saine et bien vivante notre démocratie municipale. On constate malheureusement qu'un nombre grandissant de personnes élues choisissent de se retirer avant la fin de leur mandat parce qu'elles ne sont plus en mesure de faire face aux incivilités vécues et aux situations d'intimidation et de harcèlement gratuits. Pour notre gouvernement, c'est une priorité non seulement d'agir en prévention, mais aussi d'offrir du soutien lorsque de telles situations surviennent. Le travail n'est pas terminé et nous allons poursuivre nos efforts pour permettre aux élus d'être encore mieux outillés pour accomplir leur rôle essentiel», a conclu Mme Laforest.

Les + lus