lundi 15 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Immobilier > Actualités

Cloria Lévis

Un projet immobilier carboneutre de 100 M$ à Lévis

Les + lus

Photo : Xavier Nicole

04 juil. 2024 09:11

Des représentants de Cloriacité Développement, de Quo Vadis Capital et du Fonds immobilier de solidarité FTQ, ainsi que Bernard Drainville, ministre de l’Éducation et député de Lévis, se sont réunis, le 20 juin, pour le lancement d’un projet d’immeuble résidentiel carboneutre à Lévis.

Situé au cœur de l’arrondissement Desjardins, plus précisément au 5693, rue J.-B.-Michaud, ce nouveau complexe s’inscrit dans la mission du promoteur immobilier de la région de Montréal, Cloriacité, visant «le respect exemplaire du développement durable». Il s’agit de la cinquième propriété Cloria au Québec, mais Cloria Lévis sera la première à obtenir la certification Bâtiment à carbone zéro.

Cet immeuble de huit étages comptera un total de 306 appartements locatifs développés en deux phases et la première sera livrée à l’automne 2025. Le projet misera sur de nombreux types d’unités d’habitation, passant du studio au 5 1/2. S’ajouteront aussi à cela plusieurs aires communes, telles qu’une salle d’entraînement, une salle de conférence, une cuisine et une salle à manger commune, un lounge avec foyer et des unités worklive. Puis, il y aura une cour extérieure avec des potagers urbains.

«Nous sommes très fiers de ce projet qui s’inscrit dans notre approche de développer des milieux de vie répondant aux besoins de toutes les générations en mettant de l’avant des constructions innovantes et durables. De plus, le projet comprendra une offre variée de logements dans un environnement regroupant les dernières innovations en matière de construction intelligente. Enfin, je me dois de souligner l’une de ces innovations avec l’aménagement d’un espace vert qui sera ouvert aux locataires et à la population immédiate du quartier», a indiqué Maxime Camerlain, coprésident de Cloriacité et fondateur de Cloria.

«Un projet basé sur desobjectifs durables»
Lors de l’événement de lancement officiel des travaux de construction, les différents acteurs du projet ont planté un premier arbre «en représentation des engagements des partenaires en faveur de la nature et du bien-être et pour honorer leur engagement en faveur de l’action climatique».

Lors de la réalisation de ce projet, le promoteur utilisera d’ailleurs une «approche intégrée pour la conception, la construction, la gestion et la rénovation en collaboration avec l’Institut des villes de nouvelle génération de l’Université Concordia». La conception se fera aussi dans une idée de «gestion de l’énergie pour réduire la consommation dans un système hybride» avec notamment des thermopompes, de l’aérothermie et des systèmes géothermiques. L’entreprise installera aussi des fenêtres à triple vitrage thermique afin d’y assurer un bon isolement.

«Le temps des discussions est révolu. Nous devons changer la façon de construire et nous concentrer sur la santé, le bien-être et la gestion de la nature en tant que ressource. Nous sommes fiers de collaborer avec des partenaires de valeur pour construire des projets prêts pour l’avenir et conformes à la justice climatique, où le logement accessible rencontre le développement durable», a lancé Natalie Voland, présidente de Quo Vadis Capital.

«Je suis très content parce que, vous le savez, Lévis est en plein boom démographique et économique. L’économie de Lévis est la plus performante des 10 plus grandes villes au Québec. Ce développement amène donc des besoins en logements. Votre investissement est le bienvenu dans ce contexte. J’ai regardé avec attention les composantes et je pense qu’on peut parler d’un effet wow», a pour sa part conclu Bernard Drainville.

Les + lus