samedi 13 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Spectacles Arts > Culture

Nouvel atelier de joaillerie dans le Vieux-Charny

Les + lus

Photo : Courtoisie

16 nov. 2022 08:18

L’artiste en métier d’art lévisienne Kim Paquet a créé L’atelier .925 dans le Vieux-Charny au courant de l’été 2022. Ouvert au public, son espace est un véritable lieu d’échange et de création. Elle offre aussi ses collections de bijoux faits à la main et prêts à porter en cohérence avec ses valeurs et sa vision humaniste.

À la fois son propre atelier de travail et espace créatif favorisant la rencontre, Kim Paquet accueille les personnes qui désirent fabriquer leurs propres bijoux et qui veulent en faire créer sur mesure.

«J’aime me connecter à ma communauté en l’encourageant à exprimer son vécu par la création, par exemple en matérialisant un souvenir ou en transformant un bijou. Afin de vivre un moment en famille ou entre amis, je peux accueillir jusqu’à six personnes dans mon atelier pour un partage de connaissances et des techniques de base. Ces rencontres sont importantes pour moi à l’égard d’une transmission des savoirs dans mon espace créatif. J’offre de commencer avec l’argent sterling qui est l’une de mes matières premières», a-t-elle abordé.

Détentrice d’un diplôme d’études collégiales à l’École de joaillerie de Montréal et d’un baccalauréat en métier d’art au Nova Scotia College of Art and Design, elle a exposé son travail au Canada, en Espagne, en Roumanie, au Portugal, en France et aux États-Unis.

Auparavant intervenante sociale, Kim Paquet dit avoir «trouvé l’équilibre dans l’aspect concret du travail en atelier».

«Autant dans le travail social que dans l’art et la création, ce qui compte pour moi c’est le processus plutôt que le résultat final. Le travail social et humain est pour moi, parfois abstrait, puisqu’on ne peut pas toujours connaître les résultats des interventions réalisées. Les étapes accomplies au cours d’un processus artistique sont intéressantes à vivre, un peu comme dans le développement humain», a-t-elle ajouté.

Métier d’art

L’artiste crée selon une démarche bien à elle, en utilisant l’argent sterling (aussi connu sous le nom d’argent 925), des métaux précieux, de l’or, des perles et des pierres précieuses, comme le saphir, le zircon et l’émeraude. Boucles d’oreilles, colliers, bracelets et bagues composent son corpus d’œuvres.

«Ce qui m’intéresse, c’est la pureté de la ligne, la géométrie et surtout les contrastes entre les formes. J’utilise par exemple des matériaux nobles, en contraste avec des matériaux plus bruts comme l’acier, la pierre ou le métal. L’une de mes idées principales, selon mes thématiques, est qu’il y a de la beauté dans tout. Je récupère tous les matériaux, tout est conçu et réparé dans mon atelier. Il faut aussi savoir que ce n’est pas une bijouterie régulière, on n’y trouve pas de bijoux d’ailleurs et tout est fait à la main», a-t-elle conclu.

L’artiste offre aussi des cours à l’extérieur de son atelier. Elle part avec son coffre à outils à la rencontre d’élèves du secondaire ou de personnes dans les ressources communautaires, par exemple. Il est possible de consulter son site Web pour plus d’information au kimpaquet.ca.

Les + lus